PATRICK GRAHAM : INFORMATION JUDICIAIRE OUVERTE POUR ABUS DE FAIBLESSE ET EXTORSION

Patrick GRAHAM est l'auteur de l'Évangile selon Satan. À sa sortie d'hôpital en 2013, il a subi un transfert de ses contrats entre deux éditeurs. Au terme de 700 jours d'arrêt de travail et d'un placement en invalidité 2, il a porté plainte au pénal pour abus de faiblesse et extorsion. Une information judiciaire vient d'être ouverte par un juge d'instruction du pôle financier du Parquet de Paris.

 

VIDEO 5 de PATRICK GRAHAM

Vidéo 5 de Patrick Graham © Patrick Graham

Début 2013, Patrick Graham est hospitalisé en urgence et doit subir une opération à coeur ouvert.

A sa sortie d'hôpital deux mois plus tard, alors qu'il souffre de nombreuses complications et qu'il est soumis à un repos strict, deux éditeurs transfèrent ses contrats d'édition à des conditions particulièrement défavorables pour lui puisqu'il se trouve obligé de renoncer à deux à-valoirs, et de livrer un thriller en 40 jours malgré son état et ses arrêts de travail qui s'accumulent.

Mis devant le fait accompli, Patrick Graham tente de s'opposer par tous les moyens à cet accord passé sans son consentement, mais les éditeurs multiplient alors les pressions tout l'été en lui coupant ses revenus et en le mettant en demeure de remettre immédiatement un autre manuscrit.

Son état de santé se dégradant fortement, Patrick Graham est forcé de plier et de signer ces contrats malgré ce qu'ils impliquent pour lui.

Obligé par la suite de travailler jour et nuit pour tenir les nouveaux délais, il a accumulé depuis plus de 700 jours d'arrêts de travail avant d'être placé en invalidité de catégorie 2.

Il souffre actuellement de six affections de longue durée pour lesquelles un centre expert tente depuis des mois de trouver une solution thérapeutique viable.

Il a été reconnu en incapacité totale et définitive de travail à plus de 80% par la Maison du handicap.

Les éditeurs concernés ayant refusé jusqu'au bout toute forme de négociation, Patrick Graham a porté plainte au pénal devant le pôle financier du Parquet de Paris pour des faits des faits constitutifs d'abus frauduleux d'un état de faiblesse, et extorsion.

Cette plainte ayant été classée sans suite par les services du procureur, les avocats de Patrick Graham l'ont renouvelée avec constitution de partie civile devant le doyen des juges d'instruction.

En réponse, Univers Poche a à son tour porté plainte au pénal contre Patrick Graham pour dénonciation calomnieuse.

Le juge d'instruction en charge du dossier vient d'ouvrir une information judiciaire pour abus de faiblesse et extorsion, ce qui signifie que l'enquête au pénal est à présent ouverte.

Récemment, le Syndicat des Écrivains de Langue Française (SELF) s'est porté partie civile dans ce dossier aux côtés de Patrick Graham. 

***Un premier article paru sur le sujet est accessible : ici ***

*** Un deuxième article est accessible : ici ***

*** Un troisième : ici ***

*** Un autre : ici ***

*** Un dernier (anglais) : ici***

*** Une page facebook de soutien est ouverte : ici ***

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.