Maroc. Une grâce royale bienvenue

Condamnée à 1 an de prison notamment pour avortement illégal au même titre que son fiancé, Hajar Raïssouni, journaliste marocaine a bénéficié d’une grâce royale.

c33a25f3-56d8-4bd6-9f69-c84ea3913221
Le roi du Maroc , Mohammed VI a accordé sa grâce à Hajar Raissouni, condamnée à une peine de prison et qui fait toujours l’objet de poursuites judiciaires, indique un communiqué du Ministère de la justice marocain . 

Cette Grâce royale s’inscrit dans le cadre de la compassion et la clémence reconnues au Souverain et du souci de SM le Roi de préserver l’avenir des deux fiancés qui comptaient fonder une famille conformément aux préceptes religieux et à la loi, malgré l’erreur qu’ils auraient commise et qui a conduit à cette poursuite judiciaire", ajoute le communiqué.
Dans ce même contexte, le roi Mohammed VI a bien voulu accorder sa grâce au fiancé de Hajar Raissouni et à l’équipe médicale poursuivie dans cette affaire. 

La Décision du roi a été motivée par la dimension humaine qu’il accorde à cette affaire.

La société civile qui a suivi l’affaire dès le début a exprimé un profond soulagement au moment où elle lutte pour les libertés individuelles. 

En fin de compte, la grâce accordée a également réduit les voiles de ceux qui voulaient exploiter l’affaire soit de l’intérieur soit de l’extérieur du pays. 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.