Mérôme Jardin
Abonné·e de Mediapart

193 Billets

2 Éditions

Billet de blog 9 janv. 2019

Mérôme Jardin
Abonné·e de Mediapart

Interdire l'hétérosexualité

Pour un référendum d'initiative citoyenne.

Mérôme Jardin
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Attendu que l'hétérosexualité n'est pas une orientation sexuelle, mais un système de domination engendrant et se nourrissant du sexisme, de l'homophobie, de la transphobie, de la biphobie et d'autres oppressions comme le racisme, le validisme ou le classisme ;

Attendu que l'hétérosexualité, ce fut l'abandon des gays, bis et trans face au sida, l'indifférence face à leur mort, le refus de faire des campagnes de prévention ciblée, la censure de ces campagnes et la légitimation des censeurs, l'attentisme pour donner des droits ;

Attendu que l'hétérosexualité nous parle d'une loi Taubira alors qu'elle devrait s'appeler loi Act Up-Paris ;

Attendu que l'hétérosexualité est un négationnisme, réécrivant l'histoire des luttes pour faire des bienfaiteur-rices hétérosxuel-les de vaillant-es combattant-es pour les droits des minorités alors qu'ils et elles ne s'en sont foutues que jusqu'à ce qu'on leur mette le nez dans les horreurs qu'ils et elles produisaient ou laissaient faire ;

Attendu que l'hétérosexualité, c'est, en France, une femme qui meurt tous les trois jours sous les coups de son compagnon, le refus de parler de "féminicides" : c'est aussi  un surtaux conséquent de suicide chez jeunes LGBT, une culture du viol et de son impunité ;

Attendu que l'hétérosexualité, c'est attendre une semaine pour réagir au meurtre d'une femme trans quand on est ministre en charge de ces questions ;

Attendu que l'hétérosexualité, ce sont deux présidents successifs qui refusent l'égalité des droits pour les lesbiennes, et la fin des calvaires pour les trans ou les intersexe ;

Attendu que l'hétérosexualité consiste à poser en débat éthique nos vies, droits, identités, familles, quand il y a tant de bonnes raisons de poser comme inéthiques les vies, droits, identités et familles forgées dans l'hétérosexualité ;

Attendu que l'hétérosexualité, c'est le contrôle du corps des femmes, de leur apparence, de leurs poids, de leur coiffure, de leurs organes génitaux, de leur habits – trop habillées pour exciter, pas assez habillées pour être respectables, obligées de porter un voile dans des pays dont on récompense parfois les dictateurs d'une légion d'honneur, contraintes par pression à le retirer dans le pays qui fournit cette légion ;

Attendu que l'hétérosexualité a besoin du capitalisme, et que le capitalisme a besoin de l'hétérosexualité, ne serait-ce que pour le travail gratuit des femmes sans lequel il ne pourrait survivre, que cette alliance a produit des oppositions ineptes entre « questions sociales » et « questions sociétales », oppositions qui ne visent qu'à hiérarchiser les luttes pour l'égalité, donc à gérer au mieux les dominations, en faisant, au gré des besoins, des droits des minorités un luxe superflu ou une menace aux « vrais » combats ;

Attendu que l'hétérosexualité fige nos identités, genres binaires, beacoup de G, un peu de L, de B, encore moins de T ou de I, toujours au profit des mêmes, transformant nos vies et nos performances en arguments de vente stéréotypés, neutralisant ce qu'elles produisent de subversif contre les systèmes de domination ;

Attendu que le racisme n'a pas besoin de l'hétérosexualité, produit de l'occident blanc, mais qu'il et elles savent se coordonner pour gérer les inégalités ;

Attendu que la lutte contre l'homophobie ou la transphobie ne peut pas dépendre de l'approbation des représentantEs de l'hétérosexualité, qu'un clip musical nous parlant d'amour, visant à nous fondre dans la « tolérance » et le moule du romantisme hétérosexuel nous fait du mal, que nous font du mal les photos de représentants associatifs gays souriant aux côtés de dirigeants politiques pour assurer leur comm alors qu'ils refusent la PMA, remettent en question le mariage, ne font rien contre les violences homophobes, enferment des enfants, précarisent les pauvres, expulsent des homos, des malades du sida, des êtres humains, contribuent par leur haine des droits humains aux noyades de milliers de personnes, et qu'on ne peut effacer cela au nom d'une lutte pour notre sécurité qu'ils ne font pas avancer.

Attendu, donc, que l'hétérosexualité a largement contaminé les luttes LGBTI+ (enfin surtout G), qu'on essaie de nous vendre la respectabilité comme plus efficace pour nos vies et nos droits que la subversion, l'activsime, l'intransigeance – au mépris de tout enseignement de l'histoire ;

Attendu que c'est l'hétérosexualité qui guide les Alexis Corbière et autres Fabien Roussel dans leur relégation de nos droits et de nos vies à la seconde place, dans l'insouciance avec laquelle ils nous exposent aux insultes et aux coups au nom d'un engagement démocratique dont ils se foutent éperdument dès lors qu'on manifeste notre désaccord auprès d'eux ;

Attendu que l'hétérosexualité produit des Luc Besson, des Frédéric Haziza, des Tarik Ramadan, des Dominique Strauss-Kahn, des Tron, et que l'impunité règne – sauf quand on n'est pas blanc ;

Attendu que l'hétérosexualité produit des BHL, des Enthoven, des Yann Moix, des Quentin Girard, des Michel Onfray, des Luc Ferry, des Gilles Clavreul, des Le Pen, des Laurent Bouvet, des Eric Zemmour, des Pascal Praud, des Cyril Hanouna, des Jean-Michel Blanquer,

                           il est urgent d'interdire l'hétérosexualité.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Services publics
RER B : voyage sur la ligne qui déraille
Le RER B est la deuxième ligne de train la plus chargée d’Europe, et pourtant elle souffre de nombreuses tares : quatre terminus, un tunnel partagé avec le RER D et, surtout, un sous-investissement chronique de la part de la région et de l’État. Les usagers souffrent, les conducteurs aussi.
par Khedidja Zerouali
Journal — Migrations
Étrangers sous OQTF : la justice recadre la préfecture de Seine-Maritime
Le tribunal administratif de Rouen vient de débouter la préfecture qui demandait aux gestionnaires de centres d’hébergement d’urgence d’exclure de leur dispositif « insertion » les étrangers en situation irrégulière faisant l’objet d’une obligation de quitter le territoire exécutoire. Une décision qui vient contredire les circulaires et les récents engagements du ministère de l’intérieur.
par Manuel Sanson
Journal
La précarité étudiante s’enracine et le gouvernement répond à côté
Le gouvernement vient de débloquer 10 millions d’euros pour soutenir les associations qui agissent en faveur des étudiants précaires. Seulement, les principaux acteurs considèrent que la réponse est insuffisante et attendent des mesures structurelles pour endiguer la pauvreté des étudiants.
par Faïza Zerouala
Journal — Europe
À Mykolaïv, les morts hantent civils et militaires
La ville de Mykolaïv subit depuis des mois le manque d’eau potable et les coupures d’électricité. La région a été bombardée sans relâche par l’armée russe jusqu’à la mi-novembre 2022 et plus de la moitié des habitants a quitté les lieux. Civils et militaires restés sur place racontent leur « cauchemar ».
par Mathilde Goanec

La sélection du Club

Billet de blog
Des chênes (français) pour la Chine
Fric-frac dans les forêts françaises. Voler du bois n’est pas une mince affaire. Et pourtant, dans les Pyrénées, en Moselle, en Vendée, dans le Nord, le brigandage se multiplie. A l’heure des drones, GPS et autres trackers… (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Incendie de forêt : les causes ne sont pas que climatiques
[Rediffusion] Les forêts du Sud en particulier demandent beaucoup d'attention pour ne pas prendre feu. Coupe feu, garde-forestiers, défrichages, surveillances, pompiers de proximité, les moyens sont-ils encore là ou ces incendies sont-ils causés par l'impéritie des pouvoirs publics ?
par lecteurfid
Billet de blog
Vidéo - le gouvernement empêche les débats sur les forêts publiques par 49-3
Il y a un mois, nous avons publié ici une tribune signée par plus de 40 parlementaires, demandant un débat sur l’avenir de l'Office National des Forêts dans la loi de finances avant le 49-3 du gouvernement. Devinez quoi : les débats devaient avoir lieu le 2 novembre à 17h05. Le 49-3 a été activé le 2 novembre à 17h00. Mais tout n'est pas perdu : la suite se joue au Sénat dès mercredi.
par Pour des forêts vivantes
Billet d’édition
Reboiser les forêts brûlées est favorisé par une niche fiscale
Si l'investissement forestier offre des possibilités de rendement limitées, il constitue en revanche une niche fiscale qui permet de réduire le montant de son impôt sur le revenu. L'investissement forestier réalisé par une personne domiciliée en France lui permet de bénéficier d'un avantage fiscal, que ce soit au titre de l'impôt sur le revenu ou de l'IFI (impôt sur la fortune immobilière).
par Patrick Cahez