Mérôme Jardin
Abonné·e de Mediapart

193 Billets

2 Éditions

Billet de blog 15 mars 2019

Mérôme Jardin
Abonné·e de Mediapart

49 morts ne suffisent pas à David Pujadas et à LCI

Quelques heures après les attentats islamophobes de Nouvelle-Zélande, LCI invite Robert Ménard, relai des mensonges racistes du Grand Remplacement qui inspirent les terroristes de Christchurch. Une irresponsabilité criminelle qu'il faut combattre, par exemple en interpellant les annonceurs.

Mérôme Jardin
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Les terroristes islamophobes qui ont planifié les attentats meurtriers de Christchurch se réclament directement de Renaud Camus et de sa théorie du Grand Remplacement. Robert Ménard en est un relai direct. A la rentrée des classes 2016, il indiquait par exemple que les listes d'élèves dans les écoles étaient « la preuve la plus éclatante du grand remplacement en cours ».

Politologues, démographes, économistes, sociologues ont apporté la preuve que le Grand Remplacement était un mensonge. Cela n'empêche pas LCI et David Pujadas d'inviter encore et encore Robert Ménard. Le 14 septembre dernier, où la question posée par David Pujadas était digne du manifeste des terroristes : « La crise migratoire aura-t-elle raison de l'Europe ? ». Le 9 novembre dernier. Le 23 novembre dernier. Le 7 décembre dernier.

Ce matin, alors qu'on ne connaissait pas encore le nombre de victimes, LCI donnait la parole à un récidiviste du mensonge xénophobe et islamophobe, Philippe de Villiers, adepte lui aussi des thèses de Renaud Camus. A midi, la chaîne reparlait encore du burkini, appuyant encore et encore les thèses islamophobes répandues en France, comme si de rien n'était après les attentats de Nouvelle-Zélande. Et ce soir David Pujadas donne la parole à un politique dont les idées ont inspiré les attaques meurtrières de cette nuit.

A chacun de ces moments, Robert Ménard a pu lancer ses appels. A chaque fois, LCI a banalisé cette parole, normalisé le racisme, validé les thèses.

Combien de morts faut-il en plus à David Pujadas pour se remettre en cause ?

Le racisme français, les thèses racistes françaises, banalisées depuis des décennies par des journalistes comme Pujadas, sont au cœur des motivations des terroristes. Et l'urgence pour LCI est de les banaliser encore plus ? De donner encore plus la parole à celles et ceux qui les propagent ?

Liberté d'expression, oseront-ils répondre ? Mais propager des mensonges, démontés par les chercheur-ses les plus divers-es et les plus sérieux-ses, au nom de la liberté d'expression, c'est avilir celle-ci. Pujadas inviterait-il si fréquemment un énergumène défendant l'idée que la terre est plate ? Le Grand Remplacement, au-delà du racisme, est du même niveau factuel que le platisme ou le créationnisme. Comment mêler la liberté d'expression à ça ?

Et où est la liberté d'expression pour les femmes portant le voile à qui la chaîne n'accorde jamais la parole ? Pour les militantEs contre l'islamophobie – comme le CCIF qui rend son rapport aujourd'hui, comme le collectif « Nta Rajel ? » qui publie ce jour une tribune à l'occasion de l'anniversaire de la loi du 15 mars 2004 interdisant le voile à l'école ? Quand la liberté d'expression ne justifie que la parole des racistes, il ne s'agit plus de liberté d'expression, mais bien de complicité.

Au moins 49 personnes sont mortes, tuées cette nuit pour des idées racistes françaises1. LCI et David Pujadas ont largement fait la publicité pour ces idées. Ils continuent de le faire, peu de temps après les attentats. C'est d'une irresponsabilité criminelle. Et puisque 49 morts ne sont pas suffisants pour que la chaîne mesure ses responsabilités, il est temps de passer à une mobilisation collective, par exemple sur les annonceurs, pour qu'elle le fasse.

1La causalité directe des attentats ne doit pas faire oublier que la théorie du Grand Remplacement tue par milliers : elle nourrit les politiques migratoires de forteresse européenne qui provoquent noyades par milliers, renvoi de migrants dans des geôles et des lieux de torture libyenne, nourrit les fantasmes génocidaires des identitaires européens, etc.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Soupçons d’emploi fictif : une vice-présidente du RN visée par une enquête du Parquet européen
Selon nos informations, une série de perquisitions est en cours lundi 5 décembre, visant deux élus RN, dont Edwige Diaz, vice-présidente du parti, dans le cadre d’une enquête du Parquet européen. La justice se penche sur des soupçons d’emploi fictif, lorsque la députée était assistante parlementaire européenne en 2018-2019.
par Marine Turchi
Journal — Europe
Ukraine : la guerre, « un puissant accélérateur » pour les droits LGBT+
Depuis le début de l’invasion russe, de plus en plus de soldats ukrainiens portent publiquement les revendications des personnes LGBT+, en particulier la demande d’une union civile entre partenaires du même sexe. L’enjeu, en temps de guerre, est capital. Des hommes et des femmes meurent au combat, sans que leurs proches ne puissent revendiquer aucun droit sur leur corps.
par Mathilde Goanec
Journal
Comment le gouvernement veut rattraper le retard français
Dans un contexte de risque élevé de tension sur le réseau électrique cet hiver, l’Assemblée nationale examine, à partir du lundi 5 décembre, le projet de loi visant à accélérer le déploiement de l’éolien et du solaire en France.
par Mickaël Correia
Journal
États-Unis : en Géorgie, une enquête sur l’élection de 2020 menace Donald Trump
L’ancien président a moins de souci à se faire au sujet de la défaite attendue de son poulain, Herschel Walker, lors de la sénatoriale de Géorgie du mardi 6 décembre, que de l’enquête de la procureure Fani Willis, au terme de laquelle il pourrait être inculpé pour fraudes et ingérences électorales.
par Alexis Buisson

La sélection du Club

Billet de blog
L'électricité est-elle un bien commun ?
[Rediffusion] L'électricité est-elle un bien commun, comme Yannick Jadot l'a fait récemment ? La formule produit un effet électoraliste garanti. Mais cette opération rhétorique est sans intérêt s’il s’agit, à partir de la fonction sociale actuelle de l’électricité, de faire apparaître dans le système énergétique des options qui méritent un positionnement politique.
par oskar
Billet de blog
À Brioude, itinéraire d'une entreprise (presque) autonome en énergie
CN Industrie vit en grande partie grâce à l'électricité produit par ses panneaux solaires. Son modèle énergétique est un bon éclairage de ce que pourrait être un avenir largement éclairé par les énergies renouvelables. Rencontre avec son patron précurseur, Clément Neyrial.
par Frédéric Denhez
Billet de blog
Les coupures d'électricité non ciblées, ce sont les inégalités aggravées
Le gouvernement prévoit de possibles coupures d'électricité cet hiver : j'ai vraiment hâte de voir comment seront justifiées l'annulation de trains et la fermeture d'écoles pendant que les remontées mécaniques de Megève ou Courchevel continueront à fonctionner. Non ciblées sur les activités « non essentielles », ces coupures d'électricité pourraient aggraver les inégalités.
par Maxime Combes
Billet de blog
Nationalisation d’EDF : un atout pour la France ?
Le jeudi 24 novembre, c’est dans un contexte bien particulier que le nouveau PDG d’EDF Luc Rémont prend ses fonctions. De lourds dossiers sont sur la table : renationalisation du groupe, relance du parc nucléaire et des renouvelables, négociation avec Bruxelles sur les règles du marché de l’électricité et gestion de la production avant les trois mois d’hiver.
par Bernard Drouère