Renault provisoirement sauvé

Le retrait de l'offre de fusion est une bonne nouvelle

La précipitation de FCA à retirer son offre montre que son objectif réel était de casser l'alliance Renault-Nissan pour avaler Renault fragilisé par l'affaire Ghosn

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.