Pour faire progresser Médiapart, une seule arme: la protestation argumentée

Plutôt que de vous énerver devant votre écran ou pis encore de vous désabonner, chaque fois qu'un article de Médiapart vous semble déplorablement inadéquat, faites comme moi: rédigez-en calmement une critique acerbe mais solidement argumentée et publiez-la en commentaire (et/ou sur votre blog, selon l'importance que vous y attachez) et, assez souvent, l'objet de votre courroux disparaîtra de la une du journal aussi vite qu'il y était apparu, ou fera l'objet de discrètes mais néanmoins bienvenues rectifications.

Tel fut apparemment le destin du papier de Mme Poinssot sur lequel je tirais hier à boulets rouges. Je n'aurai pas la présomption de croire que je puisse à moi tout seul provoquer une telle séparation du bon grain et de l'ivraie, mais je suppose que quelques réactions du type "destruction créatrice" provenant de divers lecteurs dont le terrorisme intellectuel n'est pas le mode usuel de fonctionnement peuvent petit à petit accomplir ce genre de petit miracle: ébranler l'inertie éditoriale du mammouth Médiapart, qui est encore trop souvent à la politique étrangère ce que l'Education Nationale est à la formation de son jeune public.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.