Michel DELARCHE
retraité de l'ingénierie informatique et aéronautique et de l'enseignement dit supérieur (anglais de spécialité), écrivain et esprit curieux
Abonné·e de Mediapart

1581 Billets

0 Édition

Billet de blog 9 févr. 2023

Michel DELARCHE
retraité de l'ingénierie informatique et aéronautique et de l'enseignement dit supérieur (anglais de spécialité), écrivain et esprit curieux
Abonné·e de Mediapart

Quelques vers de Pouchkine

Je me remets tout doucement à traduire un peu de poésie russe. Heureusement que les pièces courtes ne manquent pas, me permettant de faire jouer mon droit à la paresse.

Michel DELARCHE
retraité de l'ingénierie informatique et aéronautique et de l'enseignement dit supérieur (anglais de spécialité), écrivain et esprit curieux
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Voici donc 8 vers de Pouchkine:

Город пышный, город бедный,
Дух неволи, стройный вид,
Свод небес зелено-бледный,
Скука, холод и гранит —
Все же мне вас жаль немножко.
Потому что здесь порой
Ходит маленькая ножка,
Вьется локон золотой.
1828 г.

Ville de faste et de misère,
Air élégant, serve d'esprit,
La voûte pâle du ciel vert,
L'ennui, le froid et le granit.

Pour toi j'ai un peu d'indulgence
Quand même car ici parfois,
Voici qu'un petit pied s'avance,
Qu'une boucle dorée tournoie.
Notes sur le texte et la traduction:

Ce court poème en forme d'épigramme traite évidemment de Saint-Pétersbourg et de ses jolies femmes. J'ai gardé un souvenir ébloui du kaléidoscope de minijupes et de corsages légers qu'offrait la perspective Nevski en août il y a vingt ans. Et les jeunes femmes en fleurs que j'avais vues l'année d'avant en mai à Kiev déambuler sur Krechtchatik constituaient une vision tout aussi charmante. Quelle connerie la guerre...

Ce poème est composé de vers de 7 ou 8 syllabes que j'ai choisi de rendre en français par des octosyllabes. On peut discerner une articulation en deux quatrains composés chacun des deux paires de rimes entrelacées.

Il en existe une traduction (non rimée) par Louis Martinez dans le volume consacré à Pouchkine de la collection de poche Poésie NRF chez Gallimard (à la page 93) à laquelle le lecteur aimant comparer différentes approches de traduction pourra se reporter.

Ville de faste et de misère:
Ce premier vers pourrait se traduire un peu platement par "ville riche, ville pauvre" mais il me semble que la pauvreté dont il est ici question est tout autant spirituelle que matérielle. Comme l'exprime le vers suivant, c'est bien d'une misère morale que parle Pouchkine, qui fustigeait volontiers la servilité des courtisans de la noblesse russe, tout en étant lui même contraint à la docilité dans son rôle d'historiographe du tsar.

serve d'esprit: j'ai inversé les deux termes du contraste pour créer une rime visuelle à "granit". on peut traduire plus littéralement Дух неволи par "esprit de servitude" ou "âme d'esclave".

La voûte pâle du ciel vert: pour la rime et surtout pour l'équilibre du vers français, j'ai ici disjoint les deux parties du long composé зелëно-бледный (5 syllabes) qui signifie littéralement "vert pâle" (2 syllabes seulement).

Quand même car ici parfois: toujours pour l'équilibre des vers français, j'ai déporté au début de ce vers la traduction de l'expression adversative Все же (pourtant, quand même, cependant) par quoi démarrait le vers précédent. Ce choix crée un léger effet d'enjambement qui n'existe pas dans le texte original.

C'est un petit pied qui s'avance: le texte original dit seulement "marche un petit pied" mais la frontalisation du verbe russe Ходит m'a conduit à choisir une formulation plus emphatique en français, qui s'enchaîne avec le dernier vers dont le verbe Вьется (s'enroule, serpente, tourne sur soi-même) est pareillement frontalisé.

D'autres traductions rimées sont réalisables en s'éloignant différemment de la lettre du texte ou en modifiant l'ordre des vers, par exemple:

Ville cossue, ville en faillite,
Âme d'esclave, air harmonieux,
L'ennui, le froid et le granite,
La voûte vert-pâle des cieux.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte