Pourquoi Bolsonaro et son clan promeuvent la chloroquine

Bolsonaro marche dans les pas de son modèle Donald Trump, mais ce n'est pas la seule raison...

Depuis qu'il est atteint par le virus, Bolsonaro s'est un peu mis à porter un masque en public, ce qui est peut-être le signe qu'il serait en train de faire son come-out (il qualifiait encore récemment le port du masque de "truc de pédé".)

Il a également relancé sa campagne de promotion en faveur de l'hydroxychloroquine, chargeant même l'armée d'aller en distribuer aux tribus amazoniennes.

Bolsonaro veut certes imiter en tous points le démagogue en chef des Amériques, c'est-à-dire le Donald, mais il y a une autre raison, plus prosaïque, à la passion de Bolsonaro et de son clan militaro-fasciste pour l'hydroxychloroquine: au Brésil, comme en Algérie, en Egypte ou en Indonésie, la puissance des militaires de haut rang n'est pas seulement politico-idéologique mais également économique: l'armée brésilienne produit elle-même de la chloroquine et les généraux qui la dirigent ont aussi des intérêts personnels très concrets en tant qu'actionnaires de diverses compagnies, dont des boîtes pharmaceutiques, ce qui est une façon à la fois élégante et profitable de recycler l'argent de la corruption, et d'ailleurs le nouveau ministre intérimaire de la Santé est un militaire.

C'est au point que certains au Brésil doutent de la réalité de la maladie du Président, qui ne serait dans ce contexte qu'une opération de communication visant à relancer les ventes au profit de son clan.

Comme le nouveau ministre de l'Education est un pasteur évangélique, l'avenir du pays est assuré: soignés par les fascistes et éduqués par les obscurantistes, les Brésiliens qui survivront ne pourraient pas rêver d'être en de meilleures mains.

source: https://www.pagina12.com.ar/277981-bolsonaro-infectado-es-el-mayor-vendedor-de-cloroquina

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.