Trump battu par les ultras du libéralisme

Vous croyiez que c'était Biden qui avait battu Trump ? Que nenni... et voici pourquoi

En fait, c'est la candidate libertarienne Jorgensen (le Parti Libertarien regroupe les plus dogmatiques des extrémistes de la Loi du Marché) qui, du haut de ses 1,1 à 1,5%  a fait passer Trump derrière Biden dans 4 Etats-clés (Arizona: 10500 voix d'écart mais 51 000 voix pour Jorgensen ; Géorgie: 12 000 voix d'écart mais 62 000 voix pour Jorgensen ; Wisconsin: 20 000 voix d'écart mais 38 000 voix pour Jorgensen ; Pennsylvanie: 55 000 voix d'écart mais 78 000 voix pour Jorgensen). Au total ce sont donc: 11+16+10+20= 57 délégués du Collège électoral qui ont basculé de Trump vers Biden grâce à Jorgensen, empêchant ainsi Trump d'atteindre un total de 232+57=289 délégués, qui aurait été synonyme de second mandat...
D'habitude, c'étaient les écolo-consuméristes comme R. Nader ou les écolos-gauchistes comme J. Stein ou H. Hawkins qui jouaient les idiots utiles au profit de la Droite dure (les Républicains) et donc au détriment de la Droite centriste (les Démocrates).
Le candidat écolo Howie Hawkins n'a obtenu cette année qu'entre 0,1% et 0,2% des voix là où il a pu se présenter (son dépôt de candidature trop tardif dans le Michigan ou non conforme à la procédure en Pennsylvanie l'a empéché d'y être présent et il n'a donc pas pu nuire significativement à Biden). Et surtout, cette année, le vote utile pour virer Trump s'est largement imposé à gauche.
Les Démocrates vont donc gagner la présidence mais perdre le Sénat (il faudrait qu'ils gagnent les deux sièges en jeu début janvier en Géorgie et cela semble assez improbable) tout en conservant de justesse leur majorité à la Chambre des Représentants (mais d'après le site Fivethirtyeight.com, ils perdront probablement le contrôle de la Chambre aux élections intermédiaires de 2022).

Bref, tous ceux qui croient encore que les USA sont en train de virer à gauche feraient mieux de commencer à écrire leur lettre au Père Noël, c'est bientôt la saison...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.