Un geste fort du nouveau gouvernement argentin

Evo Morales reçoit l'asile politique en Argentine

L'information vient d'être confirmée officiellement par le nouveau chancelier Felipe Sola.

C'est un geste politique généreux, qui fera enrager la droite argentine et surtout qui ne coûte pas cher.
Cela n'arrangera pas les relations avec la clique putschiste bolivienne, mais ce n'est pas très grave.

À quand l'asile politique en France à Julian Assange et Edward Snowden ?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.