Par un vote historique, les députés argentins dépénalisent l'avortement

Par 129 votes pour et 125 contre.

Ce résultat serré montre le poids que conservent les forces réactionnaires, mais aussi et surtout la puissance du mouvement féministe et la mobilisation intense de la jeunesse qui ont obtenu un résultat inimaginable il y a seulement encore quelques mois.

On peut noter que comme en Irlande et ailleurs, les affaires de pédophilie ont considérablement affaibli la capacité de prescription du clergé catholique: les pesantes interventions de l'épiscopat dans le débat ont d'ailleurs été plutôt contre-productives.

Comme en France à l'époque de la loi Veil, c'est l'alliance de la frange libérale de la Droite et de toutes les forces progressistes qui a permis de construire une courte majorité en faveur de la dépénalisation.

Mais le combat n'est pas terminé: les forces réactionnaires du péronisme "canal historique" et du reste de la Droite sont majoritaires au Sénat...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.