Dans le Front de Tous, il y a vraiment de tout...

Le gouverneur de Tucuman Juan Manzur ne recule devant aucune dépense d'argent public pour la campagne de Fernandez.

Dans une réponse prémonitoire à un commentaire sur un récent billet, je citais Juan Manzur comme exemple des nombreux imprésentables du péronisme traditionnel qui faisaient partie de l'entourage du candidat Fernandez.

Ledit Manzur n'a pas tardé à confirmer que le pire du clientélisme péroniste est toujours bien présent en Argentine.

Pour accueillir Fernandez à Tucuman, Manzur a mobilisé l'avion sanitaire de la province pour y convoyer le candidat, et organisé un barbecue géant avec 5000 invités, le tout évidemment aux frais du contribuable.

Alors que l'Assemblée vient de voter une loi dite d'urgence alimentaire pour l'aide aux plus démunis, Manzur et ses invités ont dévoré 2000 kilos de viande, 1000 kilos de saucisses grillées et 10 000 empanadas, le tout ayant coûté 20 millions de pesos (environ 350 000 euros).

Borges disait: "Les péronistes ne sont ni de droite ni de gauche, ils sont incorrigibles".

Le gouverneur Manzur est très représentatif de ces incorrigibles-là.

On parle de lui comme éventuel futur chef de cabinet... il reste à espérer que Fernandez prendra conscience que l'Argentine a besoin de dirigeants ayant un autre mode de fonctionnement.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.