TCEC 21: KomodoDragon remporte l'infrafinale

La "petite finale" comme on dit dans les sports collectifs, oppose le 3ème au 4ème du classement de première division

Cette année le tournoi TCEC innove en introduisant une "infrafinale" précédant la "superfinale" entre Stockfish et LCzero.

Dans ce match en 50 parties entre KomodoDragon et Stooflees, le N°3 mondial l'emporte largement sur son suivant immédiat: après 20 parties, Komodo mène par 13,5 points contre 6,5 et 8 victoires à 3. Un tel écart (qui reflète un écart Elo de l'ordre de 100 points) est d'autant plus surprenant que les scores Elo initiaux des deux programmes ne sont pas si éloignés (3589 contre 3540, soit un écart nominal de moins de 50 points Elo).

D'après le déroulement du match, on peut observer que l'écart s'est creusé à cause des ouvertures marginales (défense Woozle, ouverture Grob) très tendues tactiquement et comportant souvent des gambits acrobatiques (attaque Chatard, gambit Bronstein 2.g4 Cxg4 après 1.d4 Cf6).
Dans ces ouvertures-là, KomodoDragon l'emporte assez aisément alors que son adversaire peine à l'emporter ou ne parvient qu'à faire nul. Dans des ouvertures plus classiques et plus solides, les deux programmes restent de force égale.

Ainsi, KomodoDragon l'a emporté avec les Noirs dans 3 ouvertures très aigües qu'aucun joueur humain de haut niveau ne se risquerait à jouer:

1°) le gambit Bronstein mentionné précédemment,

2°) le gambit Fritz de l'ouverture Grob (1.g4 d5 2. Fg2 Fxg4 3. c4 Cf6 4. ) dans lequel les Blancs se sont embarqués un peu plus tard dans la prise d'un pion empoisonné Dxb7, alors que KomodoDragon évite sagement cette gloutonnerie à courte vue lorsque c'est son tour de jouer cette ouverture avec les Blancs. Cette ouverture ultra-tactique est très peu jouée par les humains sauf quelques amateurs d'émotions fortes, mais elle n'est pas aisément réfutée.

3°) le gambit Blachly dans le gambit Roi accepté (les Noirs jouent 4.g5 en soutien de leur pion f4 puis poussent g4 et les Blancs roquent immédiatement, privilégiant à outrance la vitesse de développement en sacrifiant leur Cavalier g3, ce qui est un gambit de pièce mineure plutôt risqué).

Mise à jour du 19/7/21:
Komodo remporte le match par 31 à 19 avec 13 victoires dont 4 avec les Noirs contre 5 victoires avec les Blancs pour Stoofvlees et 32 parties nulles.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.