Du coronavirus au virus de la couronne

Faute de Grive(aux) on aura une Buz(yn)

Pour remplacer au pied levé l'ectoplasmique exhibitionniste Benjamin Griveaux, Agnès Buzyn a été précipitamment exfiltrée hier du ministère de la Santé et de la Solidarité, ministère qui aura permis à sa sensibilité auto-proclamée de centre-gauche de s'épanouir en supprimant plus de 4000 lits d'hôpitaux (on supposera que c'était le versant centriste de ladite sensibilité qui avait pris le dessus).

L'incapacité des macronistes à mettre en avant à Paris une personnalité ayant un minimum d'expérience politique municipale est révélatrice de la faiblesse militante et organisationnelle de La République En Marche dont l'état après deux ans d'exercice du pouvoir apparaît encore plus gazeux que celui de La France Insoumise... ce qui n'est pas peu dire.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.