Encore une librairie qui ferme...

à Buenos Aires comme à Paris, beaucoup de librairies ne se portent pas très bien.

La plus récente fermeture est celle de la librairie Clasica y Moderna sur l'Avenue Callao à l'intérieur de laquelle fonctionnait un bar et où se donnaient des récitals de tango certains soirs.

 

libreria-clausurada

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme à beaucoup d'autres librairies de Buenos Aires et d'ailleurs, on pouvait lui reprocher d'accorder trop d'espace au charlatanisme freudo-lacanien, mais ce n'est évidemment pas une raison pour se réjouir de cette fermeture.

Habitant le quartier de Palermo, j'y fréquente plutôt la Libreria Del Pasaje, ou bien la plus récente Libreria Del Fondo depuis que la librairie Prometeo a été remplacée par un magasin de fringues (c'est d'ailleurs probablement le même triste destin qui attend celle qui vient de fermer).

Heureusement, la Libreria Avila, la plus ancienne de Buenos Aires, ne semble pas vouée à disparaître...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.