Le putsch de Monaco

Une surprenante bourde de traduction

Lisant l'autre semaine un roman graphique intitulé Weimar et situé à Berlin en 1929 (republié chez Vertige Graphic en 2008 après une première édition chez Dargaud en 1986) je suis tombé en arrêt sur cette case:

monaco-erreur

Vous n'avez jamais entendu parler du putsch de Monaco, et moi non plus...

L'explication réside dans l'origine de la BD: les auteurs Roberto Dal Prá et Rodolfo Torti sont italiens, et en italien Munich se dit... Monaco !

Quand on veut lever toute ambigüité avec la principauté méditerranéenne, on dit "Monaco di Baviera", mais les auteurs italiens n'avaient aucune raison d'ajouter cette précision... sauf à prévoir qu'ils auraient un traducteur français particulièrement imperméable au contexte.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.