Gribouille émergent

Le prochain défaut sur la dette argentine se rapproche...

Tous les indicateurs économiques argentins sont passés au rouge vif depuis mai dernier et l'acharnement du gouvernement Macri à obtenir juste avant l'éclatement de la crise financière la qualification de "marché émergent" (réservée aux pays ne mettant aucun obstacle au va-et-vient des capitaux spéculatifs) a contribué à accélérer la dégringolade: par exemple, les charlatans boursicoteurs de BFM bizness se sont mis à mentionner l'Argentine dans la liste des "pays à problèmes" précisément depuis l'obtention de ce label de bonne conduite néolibérale, alors qu'ils n'en parlaient pas du tout quelques semaines ni même quelques jours auparavant malgré des statistiques macro-économiques déjà devenues très alarmantes à partir de fin 2017.

C'est ainsi que la politique de Macri s'apparente à celle de Gribouille: plonger tête la première dans les eaux glacées du néolibéralisme pour éviter d'être mouillé par la pluie des averses conjoncturelles.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.