Michel DELARCHE
retraité de l'ingénierie informatique et aéronautique et de l'enseignement dit supérieur (anglais de spécialité), écrivain et esprit curieux
Abonné·e de Mediapart

1324 Billets

0 Édition

Billet de blog 29 janv. 2019

Une seule solution: la réunification de l'Irlande

La sortie du Royaume-Uni de l'Union Européenne est dans l'impasse à cause de la frontière nord-irlandaise. Seule la réunification de l'Irlande résoudrait le problème.

Michel DELARCHE
retraité de l'ingénierie informatique et aéronautique et de l'enseignement dit supérieur (anglais de spécialité), écrivain et esprit curieux
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La clause de sauvegarde permettant de ne pas recréer une frontière entre l'Irlande du Nord et l'Eire est le point bloquant pour une sortie en bon ordre. L'actuel gouvernement britannique ne veut pas maintenir une union douanière avec l'UE (pourtant réclamée par l'opposition) qui serait le seul moyen d'éviter de rétablir une frontière terrestre entre les deux morceaux de l'Irlande ni accorder un statut particulier à l'Irlande du Nord (avec une frontière déplacée en mer d'Irlande) mais l'accord négocié avec les Européens implique le maintien au moins temporaire d'une union douanière englobant l'ensemble du Royaume-Uni en attendant qu'un arrangement définitif soit négocié.

Mais comme les Européens n'ont pas entièrement confiance dans la bonne foi des Britanniques lors des futures négociations (et à mon avis ils n'ont pas tort de se méfier des Anglais...) ils ont inscrit une clause de sauvegarde dénommée "backstop" (filet de sécurité) qui maintiendrait l'union douanière globale en cas de non aboutissement des négociations au bout des deux ans que doit durer la période de transition.

Les votes intervenus ce soir à la Chambre des Communes ne permettent pas de discerner quelle pourrait être l'issue: May a appuyé un amendement demandant une renégociation du "backstop" (ce que les Européens ont par avance refusé) et a encaissé un autre amendement transpartisan (voté de justesse par 308 voix contre 300) refusant une sortie de l'UE sans accord... mais sans que ce vote soit contraignant (les amendements plus contraignants déposés par la travailliste Cooper et le conservateur Grieve ont quant à eux été rejetés).

Les Conservateurs britanniques font semblant de croire que les Européens finiront par céder... et Theresa May gagne (ou plus exactement perd) deux semaines de plus avant le prochain vote au Parlement qui devrait intervenir le 14 ou le 15 février et pour lequel elle a promis d'accepter à nouveau des amendements.

De son côté, May espère peut-être que le noyau souverainiste des Tories finira par céder et par approuver "son" accord pour éviter une sortie brutale sans accord.

En réalité, la solution la plus raisonnable et la mieux compatible avec les termes de l'accord négocié serait la réunification de l'Irlande: le rattachement de l'Irlande du Nord à la république (qui est aujourd'hui aussi développée économiquement et même davantage laïcisée que l'autre morceau: on est loin du régime catho-réac imposé par De Valera dans les années 30) résoudrait le problème (mais c'est politiquement impensable pour les Tories et leurs alliés de la droite identitaire protestante nord-irlandaise).

Les accords du Vendredi Saint signés il y a vingt ans prévoyaient d'ailleurs la possibilité d'une consultation populaire à ce sujet, et vu le vote majoritaire pour rester dans l'Union Européenne enregistré en 2016, l'issue d'un référendum de rattachement pourrait être positive, ce qui mettrait fin à la partition imposée par les Anglais et les Orangistes protestants en 1921... et résoudrait ipso facto le problème du "backstop": il n'y aurait plus de frontière terrestre entre la Grande-Bretagne et l'Union Européenne.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
Quand le candidat parle, ses militants frappent
À Villepinte comme à Paris, des antifascistes se sont mobilisés pour ne pas laisser le premier meeting d’Éric Zemmour se tenir dans l’indifférence. Dans la salle, plus de 10 000 personnes s’étaient réunies pour l’entendre dérouler ses antiennes haineuses, dans une ambiance violente.
par Mathieu Dejean, Mathilde Goanec et Ellen Salvi
Journal — Politique
En marge du meeting de Zemmour, des habitants de Seine-Saint-Denis fustigent « sa politique remplie de haine »
Éric Zemmour a tenu le premier meeting de sa campagne présidentielle dans un département qui représente tout ce qu’il déteste. Cibles quotidiennes des injures du candidat d’extrême droite, des citoyens de Villepinte et des alentours témoignent.
par Hannah Saab (Bondy Blog)
Journal — Gauche(s)
À La Défense, Jean-Luc Mélenchon veut montrer qu’il est le mieux armé à gauche
Lors de son premier meeting parisien, le candidat insoumis à la présidentielle s’est posé comme le pôle de résistance à la droite et à l’extrême droite. Il a aussi montré sa capacité de rassemblement en s’affichant aux côtés de nombreuses personnalités de gauche.
par Pauline Graulle
Journal — Europe
En Andalousie, la colère intacte des « travailleurs du métal »
Après neuf jours d’une grève générale qui a embrasé la baie de Cadix, le retour au calme semble fragile. Nombre d’ouvriers des chantiers navals ou de l’automobile n’en peuvent plus de la flambée des prix comme de la précarité du secteur. Ils se sentent abandonnés par le gouvernement – de gauche – à Madrid.
par Ludovic Lamant

La sélection du Club

Billet de blog
J'aurais dû m'appeler Aïcha VS Corinne, chronique de l'assimilation en milieu hostile
« J’aurai dû m’appeler Aïcha » est le titre de la conférence gesticulée de Nadège De Vaulx. Elle y porte un regard sur les questions d’identité, de racisme à travers son expérience de vie ! Je propose d'en présenter les grands traits, et à l’appui d’éléments de contexte de pointer les réalités et les travers du fameux « modèle républicain d’intégration ».
par mustapha boudjemai
Billet de blog
« Une autre vie est possible », d’Olga Duhamel-Noyer. Poings levés & idéaux perdus
« La grandeur des idées versus les démons du quotidien, la panique, l'impuissance d’une femme devant un bras masculin, ivre de lui-même, qui prend son élan »
par Frederic L'Helgoualch
Billet de blog
Ah, « Le passé » !
Dans « Le passé », Julien Gosselin circule pour la première fois dans l’œuvre d’un écrivain d’un autre temps, le russe Léonid Andréïev. Il s’y sent bien, les comédiens fidèles de sa compagnie aussi, le théâtre tire grand profit des 4h30 de ce voyage dans ses malles aérées d’aujourd’hui.Aaaaah!
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Get Back !!!
Huit heures de documentaire sur les Beatles enregistrant « Let it Be », leur douzième et dernier album avant séparation, peuvent sembler excessives, même montées par Peter Jackson, mais il est absolument passionnant de voir le travail à l'œuvre, un « work in progress » exceptionnel où la personnalité de chacun des quatre musiciens apparaît au fil des jours...
par Jean-Jacques Birgé