Michel DELARCHE
retraité de l'ingénierie informatique et aéronautique et de l'enseignement dit supérieur (anglais de spécialité), écrivain et esprit curieux
Abonné·e de Mediapart

1357 Billets

0 Édition

Billet de blog 29 nov. 2021

Clough : une critique en vers de la mentalité des bourgeois victoriens

Arthur Clough (1819-1861) est très peu connu en France, ce qui est dommage

Michel DELARCHE
retraité de l'ingénierie informatique et aéronautique et de l'enseignement dit supérieur (anglais de spécialité), écrivain et esprit curieux
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Arthur Clough (1819-1861) est très peu connu en France, ce qui est dommage, car certains de ses poèmes courts les plus célèbres formulent une critique sarcastique des maux de la société de son temps (inégalités sociales, avidité, sycophantisme et désinvolture des dominants) qui n’a hélas rien perdu de son actualité.
Des passages de ses poèmes ont été cités par divers auteurs contemporains ; par exemple, Graham Greene dans The Quiet American où le journaliste britannique Fowler en récite une strophe au jeune Américain puritain Pyle ; John Fowles a inclus des citations de Clough en épigraphe de plusieurs chapitres (16, 27, 33, 44, 46, 54 et 57) de son roman The French Lieutenant’s woman (traduit sous le titre de Sarah et le lieutenant français).

The latest Decalogue

Thou shalt have one God only; who
Would be at the expense of two?
No graven images may be
Worshipp'd, except the currency:
Swear not at all; for, for thy curse
Thine enemy is none the worse:
At church on Sunday to attend
Will serve to keep the world thy friend:
Honour thy parents; that is, all
From whom advancement may befall:
Thou shalt not kill; but need'st not strive
Officiously to keep alive:
Do not adultery commit;
Advantage rarely comes of it:
Thou shalt not steal; an empty feat,
When it's so lucrative to cheat:
Bear not false witness; let the lie
Have time on its own wings to fly:
Thou shalt not covert; but tradition
Approves all forms of competition.

Le tout nouveau Décalogue

Tu ne serviras qu’un seul Dieu ;
Qui se mettrait en frais pour deux ?
Point d’images gravées n’adore,
Sauf celles sur les pièces d’or.
Ne jure pas car tes jurons
À l’ennemi nul mal ne font ;
Le dimanche à l’église aller
T’assurera des amitiés.
Il faut honorer tes parents,
À savoir, ceux dont tu dépends.
Ne tue pas ; mais point n’est besoin
D’accourir sauver ton prochain.
Ne commet jamais l’adultère,
D’avantage il ne fournit guère.
Ne vole point ; rien d'admirable,
Quand tricher est bien plus rentable.
Ne fais pas de faux témoignage,
Que tout seul le faux se propage.
Pas de jalousie, mais la tradition
Admet tout type de compétition.

Notes sur la traduction :

J’ai respecté la versification en une suite de distiques faits d’octosyllabes rimés, sauf les deux derniers vers qui sont un peu plus longs tant dans le texte source que dans ma traduction.

J’ai modifié autant que de besoin les énoncés des dix commandements afin de les adapter au contexte et à la contrainte de conserver rythme et rimes, mais ils restent aisément reconnaissables.

Les ‘ :’ qui apparaissent dans l’original imitent les marques de séparation entre les énoncés des commandements et leurs justifications respectives dans la Bible anglaise. Je n’ai pas jugé utile de les reprendre dans la traduction française car la Bible en français n’utilise pas ce mode de ponctuation.

‘graven’ veut dire ‘gravé’, ‘sculpté’, ‘taillé’. Les diverses versions françaises de ce commandement parlent d’images taillées ou sculptées, mais la référence ironique aux gravures des pièces de monnaie m’a incité à choisir l’autre option.

‘currency’ désigne la monnaie ayant cours légal et par extension l’argent liquide (Au sens figuré, « to have currency » signifie « circuler largement, être communément admis » en parlant d’idées ou d’opinions). Au temps de Clough, les pièces d’or et d’argent (et d’autres métaux pour la monnaie divisionnaire) représentaient encore la principale forme de liquidité monétaire (et sous le régime de l’étalon-or, les billets de banque restaient convertibles en or).

J’ai traduit « that is », qui introduit une explicitation, par « à savoir » ; une autre traduction possible est « c’est-à-dire ».

« need’st » est une forme poétique archaïque dont l’emploi ironique est en correspondance avec le langage très formel des commandements, ce que j’ai voulu refléter par l’emploi de la tournure ancienne « point n’est besoin ».

J’ai résumé « strive officiously » (s’efforcer avec empressement) par ‘accourir’.

« keep alive » (garder en vie) est certes moins grandiloquent que « sauver ton prochain » mais je voulais en utilisant cette expression à coloration religieuse compenser ma non reprise des formes traditionnelles des commandements. De plus, intégrer le possessif ‘ton’ permet de récupérer l’adresse à la seconde personne du singulier qui se trouve contenue dans « need’st » et qui avait disparu du vers précédent.

« an empty feat » (littéralement : « un exploit vide ») veut dire une action inutile, dont il n’y a pas lieu d’être fier.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Macron 2017 : la preuve que l’affaire a été enterrée
Le préfet Cyrille Maillet, nommé par Emmanuel Macron à la tête d’un service du ministère de l’intérieur, a personnellement classé l’enquête concernant des prestations de sécurité suspectes durant la campagne présidentielle, avec des motifs fallacieux et contre l’avis de trois sous-directeurs.
par Fabrice Arfi, Antton Rouget et Marine Turchi
Journal — Discriminations
En Haute-Loire, au « pays des Justes » : la rumeur et les cendres
Le village de Saint-Jeures, réputé pour avoir sauvé des juifs pendant la guerre, n’est pas épargné par l’islamophobie. Quand Yassine, un jeune chef d’entreprise à son aise, décide d’y faire construire une maison et d’installer sa famille, les pires bruits se mettent à courir. Jusqu’à l’incendie.
par Lou Syrah
Journal — Politique
À l’approche de « l’élection reine », le vote bousculé
Au fil des scrutins, il semble de plus en plus difficile d’y voir clair dans les comportements électoraux. Deux ouvrages s’attaquent au problème sur des bases simples : comprendre et réhabiliter les absents des urnes et ajouter la loupe des histoires individuelles.
par Mathilde Goanec
Journal — Politique économique
L’inflation relance le débat sur l’augmentation des salaires
Avec le retour de l’inflation, un spectre resurgit dans la sphère économique : la « boucle prix-salaires », qui serait synonyme de chaos. Mais ce récit ancré dans une lecture faussée des années 1970 passe à côté des enjeux et de la réalité.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Fermer une prison, y ouvrir une école et un musée
« Ouvrir une école, c’est fermer une prison », aurait dit Victor Hugo. Avec la fermeture imminente de la prison de Forest, un projet stratégique unique se présente aux acteurs politiques bruxellois : traduire la maxime d’Hugo en pratique et, en prime, installer un musée de la prison au cœur de l’Europe ! Par Christophe Dubois
par Carta Academica
Billet de blog
Un système pénal à abolir : perspectives féministes
Dans son essai Pour elles toutes. Femmes contre la prison, Gwenola Ricordeau propose une réflexion sur l'abolition du système pénal (police, justice, prison) d'un point de vue féministe, à contre-courant des courants dominants du féminisme qui prônent un recours toujours plus accru au pénal.
par Guillaume_Jacquemart
Billet de blog
Contrôleuse des lieux de privation de liberté : l’année Covid en prison
Mis en garde par la Contrôleuse générale des lieux de privation de liberté (CGLPL) pour les risques de cluster dans les prisons, le gouvernement a brillé par sa passivité. Rien d'étonnant, tant ses alertes et préconisations restent systématiquement lettre morte.
par lien-social
Billet de blog
« Rien n’a été volé »
Chronique d'audience. Abderrahmane B., pas même vingt ans, né à Alger et SDF a été arrêté avant le week-end. Il comparaît pour un vol à la roulotte. Néanmoins, il y a une difficulté dans la qualification de l’infraction : rien n’a été volé.
par La Sellette