Les montres connectées : le début de la fin ?

Pendant de très longs mois, on s’était dit que la montre connectée allait carrément supplanter les montres classiques. À la surprise générale, celles-ci ont bien tenu le choc et entendent bien rester sur le marché pour un bout de temps.

 En effet, selon une étude de l’IDC, le marché des montres connectées déjà sur le déclin. Ce qui est une très bonne nouvelle pour la montre mécanique qui voit désormais son plus grand concurrent lui céder de la place. 

Un pronostic déjoué 

Avec l’arrivée des smarwatch, plusieurs spécialistes de l’horlogerie prévoyaient déjà la fin des montres mécaniques. L’enjeu était surtout de savoir comment faire pour allier la conception des montres mécaniques aux nouvelles technologies. Si certaines grandes marques de joaillerie ont cherché à s’aligner, d’autres ont préféré garder leur authenticité. L’histoire leur a donné raison, car les montres connectées, notamment la montre casio femme, ne sont pas vraiment un succès commercial qu’on leur attribuait il y’a quelques années, malgré les efforts de leurs concepteurs. 

Selon les chiffres détenus par l’IDC, le marché de la montre connecté aurait un avenir plutôt sombre. Après le lancement du fameux modèle d’Apple, l’intérêt pour les smartwatchs est subitement retombé et le marché s’est écroulé de 32 % en volume. Une chute plutôt dure, pour ne pas dire jamais enregistrées depuis l’apparition des montres connectées. 

Toutefois, selon l’IDC l’Apple Watch enregistre des ventes plutôt satisfaisantes, mais elle perd considérablement en volume (55 %) avec 1,6 million d’unités vendues contre 3,6 millions l’année passée sur la même période. Au final, c’est sans doute Apple qui enregistre le plus sévère recul avec une part de marché estimé à 16 %. Les autres marques en profitent d’ailleurs pour imposer leurs modèles. 

Les Japonais avaient senti le coup 

Hormis la marque Casio qui a récemment lancé son modèle de montre casio femme, les Japonais ont tenu à se mettre à l’écart du marché. Avec la Smart Outdoor Watch qui est disponible seulement aux États-Unis et au Japon, on peut dire qu’il s’agit d’un modèle très discret qui passe presque inaperçu. Pour leur part, Seiko et Citizen étaient bien capables de commercialiser des modèles de montres connectées. Cependant, elles ont préféré se limiter à leurs modèles classiques. Elles ont sans doute remarqué le fléchissement du marché de la montre connectée. 

Quoi qu’il en soit, la montre classique entend bien reprendre sa place et ceci au grand dam des adeptes de technologies. Comme pour dire que la technologie n’est pas le seul critère valable. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.