michel uteau
Abonné·e de Mediapart

9 Billets

0 Édition

Billet de blog 2 déc. 2018

"L'imagination au pouvoir ?" ou "Dieu aveugle ceux qu'il veut perdre"

La France est au bord de l’insurrection : c’est le commentaire du jour. « Allons enfants de la Patrie » La Marseillaise résonne, en long, en large dans le pays Macron insiste, n’écoute pas, ne voit pas

michel uteau
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

(traduit d'un texte de Luis Casado (revue "POLITIKA" -Chili-)

Une dame âgée profite du téléphone que lui tend un journaliste et brandissant une pancarte déclare : «  Je suis indignée. c’est ce que dit ma pancarte ! Indignée ! «  C’est la première fois de sa vie, comme beaucoup d’autres, qu’elle descend dans la rue pour manifester. Les retraités sont nombreux parmi les « Gilets Jaunes » qui bloquent les rues et les routes de France.L’un d’eux à Marseille, déclare : »Voilà 40 ans qu’ils nous serrent la ceinture, qu’ils réduisent les retraites,qu’ils augmentent les impôts, y en a marre. C’est fini ! »

Les médias font des comptes « intéressés » et affirment, chiffres en main, que les manifestants sont de moins en moins nombreux dans les rues. Pourtant les images montrent exactement le contraire. La TV, au services de ceux qui possèdent les chaînes, montre des scènes de violence. Pourtant, l’immense majorité des manifestations sont pacifiques et la dernière enquête d’opinion monter que 84 % de la population appuie le mouvement.

Le ministre de l’intérieur, un socialiste passé à droite,(enfin un socialiste, quoi !) dénonce l’extrémisme de gauche et de droite. Un autre ministre, du gouvernement de copains, déclare que les manifestants sont des « hordes brunes », faisant référence au nazisme. Pourtant, il s’agit d’un mouvement spontané, d’ampleur nationale, dans lequel les manifestants de veulent pas être assimilés a une quelconque organisation politique. Les commentateurs, qui aujourd’hui serrent les fesses, estiment que cela résulte de la crise de représentativité des partis politiques.

Que réclament les gilets jaunes ? Si l’augmentation des taxes sur les carburants fut l’étincelle qui a mis le feu à la prairie, les revendications, diverses et variées, peuvent se résumer en une seule :

«  Nous voulons pouvoir vivre avec le salaire que nous gagnons »

C’est simple et complexe à la fois. La France est le pays de l’UE qui collecte le plus d’impôts, de taxes et de cotisations : presque 50 % du PIB. Mais les services publics disparaissent, ils deviennent de plus en plus rares, chers et de mauvaise qualité là où ils étaient abondants,gratuits et les meilleurs du monde.

« Où va l’argent de nos impôts ? » est une question fréquente dans la bouche des « Gilets Jaunes ».

En même temps, la France est le pays qui distribue le plus de dividendes aux actionnaires des grandes entreprises. Autre record ! Les salaires des « grands patrons » se comptent en millions d’euros à l’année, sans oublier les stock-options, les retraites dorées, les gigantesques primes de départ, les avions privés, les luxueuses résidences et autres gâteries que les collaborateurs de haut rang s’octroient eux-même avec générosité pour de l’argent qui ne leur appartient pas.

Carlos Ghosn, président du groupe Renault-Nissan-Mitsubishi, personnifie, bien contre son gré, ces abus.

Il y a deux semaines il déclarait sue les ouvriers de Renault étaient trop bien payés. Lui-même reçoit 18 millions d’euros par an. Une misère à ses yeux, ce qui l’a conduit à escroquer le fisc japonais toit en achetant quelques propriétés ou immeubles aux Etats-Unis avec l’argent de l’entreprise, sans compter d’autres « indélicatesses ». ..Parmi celles-ci, l’achat d’un avion privé dont l’a sorti la police japonaise pour le mettre en prison où im est actuellement pour divers délits fiscaux.

Les services des impôts japonais, autrement plus efficaces que les chiliens, enquêtaient depuis longtemps sur le groupe Nissan. Les cadres supérieurs de l’entreprise ont dénoncé Ghosn pour se sauver eux-même des années de prison qui les attendaient. La justice japonise n’a pas l’habitude comme le fait son homologue chilienne, de condamner à des « peines de liberté » les déliquants en cols blancs et cravates. Ghosn, nommé à son emploi par le gouvernement français (actionnaire de Renault) a oublié de déclarer au fisc 40 millions d’euros...Un oubli...à moins que ce soit une erreur.

C’est pour tout cela que la revendication de fond est la répartition de la richesse créée par l’effort de chacun. Aucun « Gilet Jaune » ne réclame d’aide, de pension spéciale : seulement pouvoir vivre dignement avec son salaire gagné honnêtement ou de la juste retraite obtenue après 40 ans de travail. Cela nécessite augmenter salaires et pensions, doter les services publics des budgets qu’ils réclament depuis des dizaines d’années.

Quid de la compétitivité ? De l’équilibre budgétaire ? De la dette souveraine ?

Les « Gilets Jaunes » suggèrent de recouvrer les impôts de ceux qui accumulent des fortunes obscènes grâce au travail de millions de salariés, et qui , les cachant dans des paradis fiscaux, ne paient pas plus d’impôts que votre voisine, la Juanita !

Ce qui coûte cher à la France, ce n’est pas le travail c’est le capital rémunéré à des taux scandaleux. Les grandes fortunes ont vu leur capital augmenter de 20 % en 2017.

A cela il faut ajouter la fraude fiscale annuelle : 70 milliards d’euros par an...Jean-Claude Juncker, actuel président de l’Union Européenne, pendant 30 ns, ministre des finances et Premier Ministre du Luxembourg a avoué avoir organisé la fraude fiscale de centaines de multinationales, soustrayant ainsi plus de 2 billions d’euros aux budgets des pays eutopéens

Pierre Perret, un très populaire chanteur français a dit avec tristesse à la télévision : «  Il faut les appuyer. Ils n’en peuvent plus ! Ils ne mangent que des pâtes chaque jour. Ils ne peuvent plus sortir ni aller voir leur famille

Quand, en 1789, les femmes des quartiers les plus pauvres de Paris parce qu’elles n’avaient plus de pain à mettre sur la table, la reine Marie-Antoinette s’exclama, souriante : » Elles n’ont pas de pain ? Qu’elles mangent de la brioche ! »

Quelque jours plus tard les mêmes femmes vinrent la chercher à Versailles...Le reste de l’histoire est connue…

Dans un effort gigantesque, les sans-culottes rendirent possible l’arrivée de l’imagination au pouvoir

1789, 1830, 1848, 1871, 1968…

Certains attendaient Mai 2018.

Ce sera Décembre

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
Husain, Shahwali, Maryam... : ces vies englouties au large de Calais
Qui sont les vingt-sept hommes, femmes et enfants qui ont péri dans la Manche en tentant de rallier la Grande-Bretagne ? Il faudra des semaines, voire des mois pour les identifier formellement. Pour l’heure, Mediapart a réuni les visages de dix de ces exilés, afghans et kurdes irakiens, portés disparus depuis le naufrage du 24 novembre.
par Sarah Brethes (avec Sheerazad Chekaik-Chaila)
Journal
2022 : contrer les vents mauvais
« À l’air libre » spécial ce soir : d’abord, nous recevrons la rappeuse Casey pour un grand entretien. Puis Chloé Gerbier, Romain Coussin, et « Max », activistes et syndicalistes en lutte seront sur notre plateau. Enfin, nous accueillerons les représentants de trois candidats de gauche à l'élection présidentielle : Manuel Bompard, Sophie Taillé-Polian et Cédric van Styvendael.
par à l’air libre
Journal
LR : un duel Ciotti-Pécresse au second tour
Éric Ciotti est arrivé en tête du premier tour du congrès organisé par Les Républicains pour désigner leur candidat·e à l’élection présidentielle. Au second tour, il affrontera Valérie Pécresse, qui a déjà reçu le soutien des éliminés Xavier Bertrand, Michel Barnier et Philippe Juvin.
par Ilyes Ramdani
Journal — Violences sexuelles
Violences sexuelles : l’ancien ministre Jean-Vincent Placé visé par une plainte
Selon les informations de Mediapart et de l’AFP, le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire après la plainte pour harcèlement sexuel d’une ancienne collaboratrice. D’après notre enquête, plusieurs femmes ont souffert du comportement de l’ancien sénateur écolo, devenu secrétaire d’État sous François Hollande.
par Lénaïg Bredoux

La sélection du Club

Billet de blog
« Nous, abstentionnistes » par Yves Raynaud (3)
Voter est un droit acquis de haute lutte et souvent à l'issue d'affrontements sanglants ; c'est aussi un devoir citoyen dans la mesure où la démocratie fonctionne normalement en respectant les divergences et les minorités. Mais voter devient un casse-tête lorsque le système tout entier est perverti et faussé par des règles iniques...
par Vingtras
Billet de blog
L'extrême droite a un boulevard : à nous d'ériger des barricades
Un spectre hante la France… celui d’un pays fantasmé, réifié par une vision rance, une France qui n’a sûrement existé, justement, que dans les films ou dans les rêves. Une France muséale avec son glorieux patrimoine, et moi je me souviens d’un ami américain visitant Versailles : « je comprends mieux la Révolution française ! »
par Ysé Sorel
Billet de blog
Ne lâchons pas le travail !
Alors qu'il craque de tous côtés, le travail risque d'être le grand absent de la campagne présidentielle. Le 15 janvier prochain, se tiendra dans la grande salle de la Bourse du travail de Paris une assemblée citoyenne pour la démocratie au travail. Son objectif : faire entendre la cause du travail vivant dans le débat politique. Inscriptions ouvertes.
par Ateliers travail et démocratie
Billet d’édition
2022, ma première fois électorale
Voter ou ne pas voter, telle est la déraison.
par Joseph Siraudeau