michel uteau
Abonné·e de Mediapart

9 Billets

0 Édition

Billet de blog 4 juil. 2015

COPA AMERICA: Le champion? Chili ou Argentine...Le vainqueur? Marcelo Bielsa !

michel uteau
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Les sélections du Chili et d'Argentine disputeront ce Samedi 4 Juin la finale de la « Copa America 2015 » et une de ces nations sera championne, mais, dans tous les cas de figure, le vainqueur sera Marcelo Bielsa car sa philosophie de ce sport est profondément dans la tête des techniciens des deux équipes.

Jorge Sampaoli, le sélectionneur du Chili et Gerardo Martino, son homologue argentin, compatriotes de Bielsa, sont considérés comme les disciples les plus fidèles « del Loco » qui a mis sur pied ce que d'aucuns nomment la « troisième voie » qui en a terminé avec les principes de César Luis Menotti et de Carlos Bilardo.

La base du « système Bielsa » repose sur un « onze » capable de se déployer très rapidement aussi bien dans les phases défensives qu'offensives pour assaillir le but adverse et récupérer le ballon le plus rapidement possible dans le cas contraire.

La finale de cet après-midi (17h heure chilienne) est le cadre idéal pour que, au-delà des spécificités apportées par Martino et Sampaoli, la « marque » de Marcelo Bielsa sur le football latino-américain reste ineffaçable. Il est possible qu'elle soit l'aboutissement de ce qui est resté inachevé après le passage de Bielsa à la tête des sélections argentine (1998/2004) et chilienne(2007/2011), responsabilités qu'il a du abandonner de manière brusque, sans pouvoir aller au bout de ses idées, face aux réticences des instances administratives de chaque fédération.

Malgré la reconnaissance reçue pour ses méthodes dans la « galaxie football » , « El Loco » n'a quasiment jamais eu le temps ou rencontré le lieu pour que sa conception du jeu marque l'histoire de ce sport. En Argentine, la période entre Bielsa et Martino a connu d'autres visions du jeu, maus le natif de Rosarto (Bielsa) est réapparu à travers le travail de son disciple (Martino) à quelques détails près. Au sein des « Newell's Od Boys » (1990/1992) où « El Loco » débuta sa carrière d'entraîneur, sont apparus plisieurs de ses émules dont le meilleur, selon les experts, a été Gerardo Martino, « El Tata » ( « le patriarche » ou « Dieu ») roi du milieu de terrain du club.

D'après Sampaoli, Martino, après une carrière d'entraîneur débutant au « Newell's », poursuivie avec la sélection du Paraguay et à Barcelone, est à la tête d'une sélection de vedettes chapeautée par Lionel Messi, mais il n'est pas un clone ou un simple imitateur de Bielsa. Martino a mis en avant, de manière obsessionnelle, le contrôle du ballon, sa possession absolue pour arriver par ce biais au contrôle du déroulement des parties..

Sampaoli, comme beaucoup d ' entraîneurs n'a pas connu la gloire en tant que joueur, c'est un disciple studieux du « Loco » dont il a étudié en boucle l'enregistrement des conférences et commentaires. Mais c'est un « Bielciste » atypique qui a rencontré au Chili une ambiance favorable pour développer ses propres méthodes. Avant de diriger la « Roja » depuis 2013, Sampaoli a connu une époque riche en succès dans le championnat chilien avec la « U » (« Universidad de Chile »). Il a alors été considéré comme l'héritier naturel du cycle « vertueux » qu'avait ouvert Bielsa à la tête de la sélection nationale. Ses différences tactiques avec le « maître » sont une pression permanente sur l'adversaire favorisant la récupération du ballon et un jeu d'attaque en profondeur basé sur l'assaut du but adverse par une majorité de joueurs.

Rien ne va changer lors de la finale : Martino voit le Chili comme une « machine d'attaque », Sampaoli pense que « El Tata » décuplera la puissance de son groupe s'il arrive à rallier définitivement ses vedettes (Messi, Pastore,...) à sa conception du jeu.

De toute façon, au coup de sifflet final, Marcelo Bielsa, « El Loco », sera le vainqueur...

(traduction de EFE- The Clinic- Nelson Sandoval Díaz)

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Énergies
Régulation de l’énergie : la politique du pire
En excluant la période de spéculation débridée fin décembre sur le marché de gros de l’électricité, la commission de régulation de l’énergie aurait pu limiter la hausse des tarifs régulés à 20 % au lieu de 44 %. Elle a préféré faire les poches d’EDF et transférer l’addition aux consommateurs après l’élection présidentielle.
par Martine Orange
Journal
Laurent Joly : « Zemmour a une capacité à inverser la réalité des faits »
Ce soir, deux historiens répondent aux falsifications de l’histoire du candidat Éric Zemmour. Laurent Joly, spécialiste de l’antisémitisme et du régime de Vichy et auteur de « La Falsification de l’Histoire », est notre invité. Entretien également avec Serge Klarsfeld, cofondateur de l’association « Fils et filles de déportés juifs de France ».
par à l’air libre
Journal
L’action des policiers a causé la mort de Cédric Chouviat
D’après l’expertise médicale ordonnée par le juge d’instruction, la clé d’étranglement et le plaquage ventral pratiqués par les policiers sur Cédric Chouviat, alors que celui-ci portait encore son casque de scooter, ont provoqué l’arrêt cardiaque qui a entraîné sa mort en janvier 2020.
par Camille Polloni
Journal
Julian Assange garde un espoir de pouvoir contester son extradition
La Haute Cour de justice de Londres a autorisé les avocats du fondateur de WikiLeaks à déposer un recours devant la Cour suprême contre la décision des juges d’appel qui avaient autorisé son extradition vers les États-Unis.
par Jérôme Hourdeaux

La sélection du Club

Billet de blog
« Violences génocidaires » et « risque sérieux de génocide »
La reconnaissance des violences génocidaires contre les populations ouïghoures a fait l’objet d’une résolution parlementaire historique ce 20 janvier. C'était un très grand moment. Or, il n'y a pas une mais deux résolutions condamnant les crimes perpétrés par l’État chinois. Derrière des objets relativement similaires, se trouve une certaine dissemblance juridique. Explications.
par Cloé Drieu
Billet de blog
Agir pour faire reconnaître le génocide ouïghour. Interview d'Alim Omer
[Rediffusion] l’Assemblée Nationale pourrait voter la reconnaissance du caractère génocidaire des violences exercées sur les ouïghour.es par la Chine. Alim Omer, président de l’Association des Ouïghours de France, réfugié en France, revient sur les aspects industriels, sanitaires, culturels et environnementaux de ce génocide.
par Jeanne Guien
Billet de blog
Stratégies de désinformation et de diversion de Pékin sur la question ouïghoure
[Rediffusion] Alors que de nombreux universitaires sonnent l’alarme quant au risque génocidaire en cours dans la région ouïghoure, Pékin s’évertue à disqualifier tout discours alternatif et n’hésite pas à mobiliser ses réseaux informels en Europe pour diviser les opinions et couper court à tout débat sur la question ouïghoure. Une stratégie de diversion négationniste bien familière. Par Vanessa Frangville.
par Carta Academica
Billet de blog
Génocide. Au-delà de l'émotion symbolique
Le vote de la motion de l'Assemblée Nationale sur le génocide contre les ouïghours en Chine a esquivé les questions de fond et servira comme d'habitude d'excuse à l'inaction à venir.
par dominic77