mickael.bardet
Abonné·e de Mediapart

3 Billets

0 Édition

Billet de blog 16 mai 2020

Oui, il existe un projet de reprise de la papeterie Arjowiggins de Bessé-sur-Braye

L'association Action citoyenne pour l'intérêt général mène un combat depuis plus d'an pour sauver la papeterie Arjowiggins de Bessé-sur-Braye dans la Sarthe. Elle porte également un projet de redémarrage de l'usine pour produire de nouveau du papier recyclé en France qui fait défaut à ce jour.

mickael.bardet
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Papeterie Arjowiggins de Bessé-sur-Braye © ELK

La conférence de Presse du Vendredi 15 mai, s’est tenue en présence d’une soixantaine de salariés et soutiens.

Plusieurs journalistes de la presse écrite ou de radio étaient présents. Plusieurs organisations dont nous avons publié les déclarations de soutien, se sont jointes à nous !
Cela nous a permis de clarifier les différents éléments de langage qui sont apparus ces derniers jours dans la presse locale.
D’abord ce qui avait été annoncé, comme une vente aux enchères sur injonction du tribunal de commerce de Nanterre, n’était plus présenté, que comme le cours «normal» de la liquidation judiciaire décidée il y a un an. L’annonce faite par les «Echos» le 8 Mai dernier, ayant «attiré immédiatement
l’intérêt d’un spéculateur anglo-saxon, spécialisé dans la démolition industrielle et la revente par lot à des entreprises, mais qui n’est pas intéressé par la «Papette» !
Il est donc bien abusif de considérer cela comme un projet ! Cela n’a pas empêché, les représentants de l’état, des élus locaux d’accepter de participer à la visite, en étant convoqués par une entreprise anglaise «Euro-Démolition» (sic) et, même à se précipiter auprès de Bruno Lemaire pour réclamer de l’argent public !

Argent public qu’on n’accorde pas pour l’instant au seul projet restant en lice, le nôtre, qui consiste à produire ici du papier recyclé, actuellement importé massivement de l’étranger !

Disons-le franchement, cette visite du 12 Mai organisée en catimini, est choquante à plus d’un titre.

D’abord elle se fait sur le dos de l’intérêt général et de la volonté de produire en France qui s’est exprimée fortement à l’occasion de la pandémie Covid 19, mais elle est écœurante dans le contexte de ce drame que nous vivons tous et que nous essayons de surmonter dans la solidarité.
S’il s’avérait exact, que ce soit bien la volonté du Tribunal de Commerce de Nanterre qui a entraîné
cette décision, il faudrait la rapprocher de la vente d’Antalis à un groupe Japonais, autorisée par l’autorité de contrôle des marchés, (malgré la suspicion de fraude, qui entache la gestion de Monsieur Lebard sur laquelle on attend toujours l’enquête parlementaire promise par Madame Pannier-Runacher ), en vérité ce serait infâme !

Nous ne pouvons pas croire, alors que tout est bloqué au niveau judiciaire, que tous les délais ont été repoussés en Septembre, qu’il soit devenu urgent d’effacer l’usine de la carte ! C’est forcément une décision politique qui veut rendre impossible, toute reprise de la production de papier !? Recommencer la comédie de chantage aux salariés, à la population, « taisez-vous, sinon le repreneur anglais va partir et il restera une friche ! » est ridicule, notre projet est toujours là et il faudra bien que les pouvoirs publics nous écoutent !

S’il y a de l’argent pour démolir le site d’Arjo, il y en a pour financer ce qui nous bloque : l’étude de faisabilité ! En ce qui concerne les investisseurs, c’est l’étape suivante, et cela concerne nos partenaires parisiens très investis depuis Octobre dernier. Rappelons encore une fois, qu’ils ne sont pas investisseurs mais, en contact avec ce milieu pour la suite !
Si les liquidateurs manquent d’argent, qu’ils recherchent les fonds issus de la vente d’Antalis, qui a profité de l’argent d’Arjowiggins !

Assemblée générale des salariés du collectif pour la reprise, de nos soutiens : Mardi 19 Mai à 18h sur le parking face à l’Usine munis de masques et en respectant les gestes barrières, SVP !

Nous interviendrons dès Lundi auprès des liquidateurs, du tribunal de commerce de Nanterre, du Préfet pour demander le report de la date butoir pour dépôt de dossier ou vente aux enchères, en Septembre prochain ! C’est pour nous une question de respect et de dignité face à la situation nationale et locale.

Nous sollicitons, également Christophe Garcia en sa qualité de «représentant des salariés dans la procédure collective», pour intervenir auprès du tribunal de Nanterre et demander officiellement le report de la date butoir. Nos conseils juridiques nous indiquent qu’une procédure de ce type ne pourra pas être ignorée du tribunal, contrairement à une seule intervention de notre part, simple association.

Voilà, des informations et des réponses seront données Mardi, dans l’attente, prenez soin de vous !

Pour L'Action Citoyenne pour l’Intérêt Général
Nadia Mattia
Le 16/05/2020

Article disponible sur le site : https://action-citoyenne.info/2020/05/16/oui-il-existe-toujours-un-projet-de-reprise-de-la-papeterie-menee-par-lassociation-action-citoyenne-pour-linteret-general-pour-produire-du-papier-recycle-a-besse-sur-braye-arjowiggins/

Nous suivre sur les réseaux sociaux :

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Justice
À Rennes, la justice malmenée
En pleine mobilisation du monde judiciaire, des magistrats rennais racontent leurs désillusions et leurs regrets face à leurs propres insuffisances. Cernés par les priorités contradictoires, ils examinent chaque dossier en gardant un œil sur la montre. 
par Camille Polloni
Journal
Hôpital : « On prêche dans le désert, personne ne nous entend »
Les hospitaliers ont, une fois encore, tenté d’alerter sur les fermetures de lits, de services d’urgence, la dégradation continue des conditions de travail, leur épuisement et la qualité des soins menacée. Mais leurs manifestations, partout en France samedi, sont restées clairsemées.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Valérie Pécresse, l’espoir inattendu de la droite
La présidente de la région Île-de-France a remporté le second tour du congrès organisé par Les Républicains, en devançant nettement Éric Ciotti. Désormais candidate de son camp, elle devra résoudre l’équation de son positionnement face à Emmanuel Macron.
par Ilyes Ramdani
Journal — Extrême droite
Chez Éric Zemmour, un fascisme empreint de néolibéralisme
Le candidat d’extrême droite ne manque aucune occasion de fustiger le libéralisme. Mais les liens entre sa vision du monde et la pensée historique du néolibéralisme, à commencer par celle de Hayek, sont évidents.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Ah, « Le passé » !
Dans « Le passé », Julien Gosselin circule pour la première fois dans l’œuvre d’un écrivain d’un autre temps, le russe Léonid Andréïev. Il s’y sent bien, les comédiens fidèles de sa compagnie aussi, le théâtre tire grand profit des 4h30 de ce voyage dans ses malles aérées d’aujourd’hui.Aaaaah!
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
J'aurais dû m'appeler Aïcha VS Corinne, chronique de l'assimilation en milieu hostile
« J’aurai dû m’appeler Aïcha » est le titre de la conférence gesticulée de Nadège De Vaulx. Elle y porte un regard sur les questions d’identité, de racisme à travers son expérience de vie ! Je propose d'en présenter les grands traits, et à l’appui d’éléments de contexte de pointer les réalités et les travers du fameux « modèle républicain d’intégration ».
par mustapha boudjemai
Billet de blog
« Une autre vie est possible », d’Olga Duhamel-Noyer. Poings levés & idéaux perdus
« La grandeur des idées versus les démons du quotidien, la panique, l'impuissance d’une femme devant un bras masculin, ivre de lui-même, qui prend son élan »
par Frederic L'Helgoualch
Billet de blog
Get Back !!!
Huit heures de documentaire sur les Beatles enregistrant « Let it Be », leur douzième et dernier album avant séparation, peuvent sembler excessives, même montées par Peter Jackson, mais il est absolument passionnant de voir le travail à l'œuvre, un « work in progress » exceptionnel où la personnalité de chacun des quatre musiciens apparaît au fil des jours...
par Jean-Jacques Birgé