Les similitudes de l'histoire. Novembre 2019

BIS REPETITAS NON PLACENT... « Pour triompher, le mal n'a besoin que de l'inaction des gens de bien » Edmund Burke

Dans la série les « similitudes de l'histoire », revoici le « bon vieux temps », avec en avant première, le recyclage (mot très à la mode en ce moment), des idées simples et pleines de bon sens telles que ... « Chacun chez soi ! », « marre des cassos » qui nous piquent le fric durement acquis par les « vrais Français qui travaillent dur », « les singes, chez eux ! », avec un régime de banane en guise de collier ?, « marre des manifestants haineux », « couchée, la chienlit ! », etc...

(lien internet pour site explicite : https://la-dissidence.org/2014/02/17/la-cas-socialisation-de-la-france/)

Ça fleure bon les heures glorieuses créatrices de nostalgie, « the old good time » (le bon vieux temps) de l'Allemagne des années trente, des tentatives fascistes à la même époque en Angleterre et en France, de l'Italie des années vingt, Bref de ce que l'on a appelé « l'entre deux guerres », ou plus historiquement la montée des fascismes.(voir le film « 1900 » de Bertolucci sorti en 1976)

Vous pensez que j'exagère ? Regardez les infos, même sur les chaînes « mainstream » : Des politiciens RN s'autorisent des remarques faussement laïques, Eric Z... se lâche à la Télé,le CSA a fermement mis en garde LCI et lui a fait « les gros yeux ». Rappelons que ce n'est pas une sanction, juste un avertissement. Il en est encore tout ébranlé ! Le pôvre !

La semaine écoulée dans le cadre des élections législatives proposées au peuple anglais, une cinquantaine de candidats de gauche d'origine « de couleurs » ont retiré leur candidature face à la vague d'agressions sur leurs réseaux sociaux.(source France inter)

Pour rappel des événements de « l'entre deux guerre » regardez sur ARTE (en replay) la série «Peaky Blinders»(saison 5, épisode 5), (l'histoire de mafieux « roms » en Angleterre après la première guerre mondiale)., on y voit la montée du fascisme bien orchestrée par l'aristocratie et la droite, dans un contexte sociale délétère très actuel. Écoutez le discours du « député fasciste Oswald Mosley » (premier quart d'heure de l'épisode 5)

FATALITÉ ! Me direz-vous ? NON aveuglement et FOLIE IDÉOLOGIQUE ! « Car la définition de la folie, c'est de refaire toujours la même chose, et d'attendre des résultats différents », selon Albert Einstein.

Or comment ne pas voir que le capitalisme dans sa gloutonnerie financière, son besoin de thésauriser toute richesse, détruit la planète et précarise une population pour laquelle la seule alternative est de se venger en votant du côté considéré comme opposé au pouvoir : l'extrême-droite ! Alors que rien dans ses programmes ne laisse envisager la justice sociale, bien au contraire.

L'histoire a prouvé que le même schéma se reproduit : l'aristocratie (ancienne ou moderne : la droite, et le centre extrême,actuellement macroniste), appelée actuellement "Oligarchie" préférera toujours laisser le pouvoir au fascisme plutôt qu'aux « rouges »(gauche progressiste). (le PS étant compromis depuis trente ans dans des politiques libérales quasi équivalentes à celles de la droite ).

Ainsi fut-il en 1922 en Italie quand le pouvoir italien laissa Mussolini prendre le pouvoir sans réelle épreuve de force, et en 1933 en Allemagne, quand le président HINDENBURG nomma Hitler chancelier, alors qu'il était loin d'avoir la majorité au Reichstag. En 1936 en Espagne avec le putsch des généraux, dont Franco, même situation : pour empêcher la gauche élue démocratiquement, La droite a préféré laisser agir l'armée : on a vu le résultat. En grèce plus récemment, "Aube dorée" le mouvement aux couleurs du nazisme, était infiltré et aidé contre les forces d'extrême gauche par la police, instrument de répression du pouvoir (source : le film Aube dorée d'Angélique Kourounis 2016). L'histoire ne se répète pas elle bégaie. Ou plutôt la finance et l'oligarchie qui dirigent la « politique » la font répéter pour ne jamais laisser le peuple (ceux qui subissent les décisions de l'oligarchie) prendre en main son destin. Pour l'instant ces pouvoirs laissent faire Macron. Mais quand il sera en position de chuter, aucun soucis, ils appuieront le bouton FNRN. RAPPEL : Tout sauf «les rouges» !!!

À propos des inégalités sociales Einstein a dit : « Le capitalisme , voilà la source du mal » , (samedi 15 août 1915), et une phrase lui est attribuée « Pour triompher, le mal n'a besoin que de l'inaction des gens de bien »(site l'Humanité).(réattribuée à Edmund Burke)

Daniel Coutant

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.