« IL NE FAUT PAS COMPTER SUR CEUX QUI ONT CRÉÉ LES PROBLÈMES POUR LES RÉSOUDRE ».

La crise, comme d'habitude, n'est pas pour tout le monde.

EINSTEIN DISAIT : « IL NE FAUT PAS COMPTER SUR CEUX QUI ONT CRÉÉ LES PROBLÈMES POUR LES RÉSOUDRE ».

Or que dire de la crise actuelle (sanitaire, économique, sociale et liberticide ) : Sinon qu'elle rapporte très gros aux GAFAM et à la bourse (cf canard enchainé), pendant que 10% de la population française est en dessous du seuil de pauvreté, et que le gouvernement profite de la peur qu'il instille quotidiennement pour détricoter les acquis sociaux et les attributs théoriques du pays de la liberté, dans le même temps où la population est empêchée de se plaindre par l'interdiction de sortir et de se réunir, après avoir été gazée, matraquée et mutilée.

Et maintenant, pour verrouiller la censure, ce même gouvernement promet une amende de 45000€ (et un an de prison) à ceux qui diffuseront des images de policiers en train de commettre des violences sur des personnes « en danger de blessure ou de mort » (voir l'actualité sociale de l'année passée).

Ajoutons l'obligation pour les enfants de 6 ans à porter un masque pendant des heures ? alors que de nombreux témoignages affirment que porter le masque de manière permanente est nocif à la santé (voire , en plus, inutile) (voir en bas le lien n°2).

Et pendant ce temps, toujours par leur manque d'anticipation (?), ces mêmes personnes sont en train de créer la plus grande crise économique et sociale, pour une population, déjà bien fragilisée par plusieurs décennies de destruction du tissu industriel, économique et social, qui va se retrouver tellement écrasée qu'elle sera obligée d'accepter les pires conditions de travail et/ou de chômage, et de salaire jamais vécues. La crise, comme d'habitude, n'est pas pour tout le monde.

On parle de pandémie ? Mais la grippe espagnole dont les estimations varient entre 20 millions et cent millions de mort dans le monde a représenté une vraie pandémie.

Là nous en sommes au maximum à un million de morts mondialement (et encore tous les décès déclarés ne sont-ils pas dû au Covid.) Mortalité du Covid en France : ce que nous apprennent les chiffres ( et lien n°1 et 1bis)

Le nombre de cas positifs explose ? Qu'est-ce qu'un cas positif ? et comment l'obtient-on ? (en multipliant parfois par 35 ou 40 les cycles d'amplification de la souche), donnant une plus valu exponentielle,mais fausse, de l'état du patient (et de la dangerosité de son état).

Je rencontre beaucoup de personnes, de 18 à 70 ans, ayant été testées "positives", « asymptomatiques » ou malades, sans préjudice autres que la perte de l'odorat et du goût,(pendant quelques jours) et d'avoir eu une fièvre (pas toujours très forte et pas automatiquement longtemps)...et maintenant en pleine forme.

D'ailleurs depuis l'arrivée du virus, comment imaginer que nous n'ayons pas déjà été à son contact ? À quoi rime de tant affoler et brimer une population déjà quasiment immunisée. Sinon à créer une psychose ?

Bien sûr le nombre de cas positifs suit la courbe des tests ! au printemps on ne faisait pas de test, donc maintenant qu'on en fait on voit la courbe grimper. D'autant plus si nous avons tous été au contact du virus. Et que nous ayons déjà fabriqué les anticorps : ce que révèlent les tests.

Est-ce que pour autant il y a autant de malades en situation grave ?, d'ailleurs, y-a-t-il autant de morts qu'on le martèle ?

D'après l'INSEE le nombre mensuel de décès est équivalent aux deux dernières années, donc à quoi correspond cette soi-disant « pandémie » ? d'où sortent leurs chiffres ?

Revenons sur les cas « asymptomatiques ». Comment les médecins diagnostiquent-ils l'état de santé d'un patient (sa maladie) ? Grâce aux symptômes ! ( c'est d'ailleurs par les symptômes que l'homéopathie recherche les remèdes qui provoquent à 60% les mêmes symptômes chez quelqu'un de sain ! (homéo/même et pathos/ souffrances)

En disant qu'il existe des cas asymptomatiques on crée une peur supplémentaire : « Je ne ressens rien mais je peux porter la mort ! » Psychologiquement c'est délétère.

Depuis une soixantaine d'années la « psychosomatique » s'est intéressée à l'impact du mental sur la santé physique. Et une chose est sûre « le psychique influe énormément sur l'état de santé et peut même provoquer les maladies »

Comment permettons-nous à nos enfants, à nos adolescents et à nos jeunes adultes de se projeter avec confiance dans la vie, en leur infligeant sans cesse le message qu'ils sont porteur de mort et que les autres (ses ami-e-s, sa propre famille) le sont également et qu'il faut donc se méfier du genre humain. Quel avenir leur permet-on d'envisager ? Tout ceci est délétère et fera plus de ravage, à moyen et long terme, que la maladie elle-même. D'ailleurs on ne meurt pas du sars-cov2 mais des pathologies déjà acquises préalablement. (les fameuses comorbidités).

Les gouvernements mondiaux ne seraient-il pas en train d'instrumentaliser cette peur qu'ils participent à créer, en étroite collaboration (non-complotiste, bien sûr), avec les médias des 10 milliardaires français, afin de créer une psychose telle que nous soyons «demandeur du vaccin ». (peut-être déjà prêt?)(dont on nous dit qu'il faut 8 à 10 ans pour en faire un d'habitude ! ) ... Puis dans la foulée mettre la population exsangue à genoux afin de finaliser les objectifs politiques et économiques des plus riches ? Rappelons ce que disait en 2005 Warren Buffet (milliardaire américain) : « la guerre des classes existe et nous sommes en train de la gagner ! » (nous les riches)

amicalement

Daniel Coutant,

PS : bien sûr qu'il faut respecter les gestes barrières, mais créer une psychose et imposer le masque même en plein air, et même à la maison, n'est-ce pas malhonnête ?


1°) chiffre des décès sur les trois dernières années (INSEE): https://yetiblog.org/archives/27737

1bis°) Lecture : selon les données de l'état civil, le nombre de décès s'élève à 1772 en moyenne chaque jour en février 2020, contre 1994 en février 2019 et 1863 en février 2018.

https://www.insee.fr/fr/statistiques/4931039?sommaire=4487854

 

2°) Docteur Louis Fouché : (3 ')

https://youtu.be/GdaULciBh5c?list=PLA62ijZ5-HR2vEjOy-wypyK_5YKlR6QCF

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.