"Les similitudes de l'histoire"

« ...Et pourtant elle tourne !... »

Cette phrase prononcée par Galilée en 1633 en sortant du jugement que l'église Catholique avait intenté contre lui, exprime l'impuissance de la vérité objective (ici scientifique) de pouvoir exister quand l'obscurantisme de la pensée dominante au pouvoir, empêche la lumière de briller.

Galilée disait que la terre tournait autour du soleil, et l'église affirmait que toutes les planètes tournaient autour de la terre, après avoir affirmé pendant des siècles et quelques milliers d'autodafés qu'elle était plate.

Symboliquement, c'est l'étincelle de vie étouffée par les ténèbres. Et dans ces moments où l'histoire se répète, ou bégaie, comme je l'ai déjà exprimé lors d'articles précédents, on voit se reproduire les mêmes attitudes face au mêmes circonstances qui produisent des drames équivalents.

Or, à quoi assistons-nous actuellement ? Notre société n'a jamais autant produit de richesse, et fabriqué autant de précarité ! Alors pourquoi tant de personnes vivent-elles dans la« gêne et la précarité » ? Pendant qu'une infime partie de la population se gave impunément ?

Pourquoi, alors que la technologie nous est quotidiennement vantée comme « l'alpha et l'oméga » menant vers des rivages glorieux, ne sommes-nous pas capables de trouver une équation, un algorithme, qui permette à toutes ces richesses de trouver une juste répartition pour le bonheur de tous les êtres humains ?

Comment quelques miettes économiques jetées au petit peuple, comme à des pigeons dans les parcs parisiens, se transforment-elles en milliards à « trouver », alors que les « économistes OFFICIELS» affirment que les sommes pharamineuses dépensées pour l'appareil monarchique de l'état (les milliers de « chargés de missions » style « grand débat », et « d'autres aux noms charmants », le coût des anciens présidents, les dépenses pharaoniques de vaisselle et de mobiliers, de nos monarques...) ne seraient « pratiquement rien » comparées au PIB ? (vu et entendu à la TV)

Nos élites n'ont donc pas de calculettes ? Ou bien l'idéologie qui les nourrit les empêche-t-elle de voir au delà de leur formation : faire payer TOUJOURS LE PEUPLE, et distribuer TOUJOURS VERS LE HAUT ?

 C'est encore l'histoire de la paille et de la poutre, version « La Fontaine », (cécité psychologique), ou bien la chape de béton de la pensée unique de ne pratiquer que dans ce sens-là ?

Et pourtant l'iniquité de notre société est criante : plusieurs millions de françaises et de français vivent dans la précarité, même en travaillant, pendant qu'une infime partie de la population se gave en niant la réalité « objective » : L'injuste répartition des richesses et la casse de la planète par les grosses entreprises privant nos enfants et petits enfants de leur futur en détruisant le VIVANT pour le profit de quelques uns.

Pourtant ces quelques-uns qui détruisent notre air, notre terre, notre eau et notre nourriture n'ont-ils pas d'enfants ? ni de petits enfants ? Pourquoi une telle cécité devant tant de choses évidentes et prouvées scientifiquement ?

Peut-être espèrent-ils trouver une autre planète ? Le fameux « Plan B » envisagé par les « exaltés du progrès scientifiques », avec les « transhumanistes », « l'homme augmenté » et autres sectes « spiritualistes ».

D'où le titre « ...Et pourtant elle tourne ! » mais dans quel état ? Et pour combien de temps encore ? .. avec les êtres vivants dessus ?

Je pensais parler des sénateurs byzantins discutant du sexe des anges pendant que les barbares pillaient Constantinople, à la manière des faux débats des partis dominants, pour nous détourner des vrais problèmes d'équité, de justice sociale, de démocratie et d'écologie : Car essayer de faire croire que l'écologie est compatible avec le capitalisme est une preuve de cécité ou de sectarisme idéologique. Et envisager cette écologie en dehors de la justice sociale reste un concept « bien de droite, même « extrême» !

« AVANT D'AUGMENTER LE CARBURANT INDISPENSABLE AUX DÉPLACEMENTS DU PEUPLE , Faites payer les riches qui prennent l'avion, ainsi que les « mondialistes » qui font venir des produits de l'autre bout du monde, sacrifiant la planète grâce au carburant détaxé et mettant à genou notre économie en cassant nos entreprises par un dumping économique effréné ».

Daniel Coutant

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.