La presse et l'image de Bill Gates

Ou comment trouver meilleure illustration de la pathologie, de l'emprise considérées comme légitimes. Les constantes dans les mensonges, déformations et manipulations de l'image de Bill Gates ont de quoi laisser sans voix tant elles témoignent d'une stratégie, et d'un fonctionnement en réseau dans lequel le propos est de bloquer toute possibilité de choix ; contraindre le co-fondateur d'une société à la quitter pour laisser un CEO manipulable la diriger, puis celui-ci démissionné, l'empêcher de se positionner pour revenir. On retrouve notamment :

Il est interdit de questionner la presse, d'observer quelque sur-représentation que ce soit, tout comme sa légitimité à s'ingérer dans la vie des entreprises, voire la vie privée de leurs dirigeants... 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.