L'information façon miscellanées

Ça a des airs d'inventaire, des airs d'écriture à sauts et à gambades. Ça se veut léger et complet, comme un sommaire qui engage le coup d'oeil rapide et vif du lecteur qui veut saisir toute l'info de la journée en un seul clignement de cils. Ce sont les sélections de vos journaux, de vos revues, de vos sites d'information. Et c'est consternant.

capture-d-ecran-2016-04-05-a-07-49-02 capture-d-ecran-2016-04-05-a-07-49-02
capture-d-ecran-2016-04-05-a-07-49-02 capture-d-ecran-2016-04-05-a-07-49-02

C'est la grande mode, les titres façon pots-pourris, qui jouent de heurts à grands coups de mots-phrases juxtaposés. J'ai dégoté quelques sélections des rédactions que je consulte.

Un condensé d’informations, fleurs des champs disparates serrées en un bouquet dernier cri.

Sur le site de France Culture de la semaine dernière : "Femmes, Molenbeek, Faust et Gustave Caillebotte"/ "Belgique, Cervantès, Marilyn Monroe, Georges Bataille"/ "Loi Travail, Grèce, paires de chaussettes et Huckleberry Finn"/ "Colère noire, Chaplin et Vinyl".

Récap de Libé  (31 mars 2016) : "Manifestations, Salah Abdeslam, Turquie, Imre Kertész... l'essentiel de l'actualité de la journée".

Les Décodeurs du Monde (4 avril 2016)"#Panamapapers, Saint-Laurent, Air France... Les informations à retenir en fin de journée". 

 Drôle de tendance, à faire s'entrechoquer des périodes et des thématiques éloignées - quel que soit leur degré de gravité et leur hétérogénéité.

Parce que tout est consommable au même titre : l'esthétique, la politique, le cinéma, la littérature et le terrorisme. 

Réduire l'écart, l'hiatus et l'espace pour faire image dans l'illusion d'un monde en continuité.

Un éventail, tenu à même la main.

Parce que c'était déjà le grand honneur de la TV de pratiquer le nivellement de l'information dans le JT.

Parce que c'est devenu un exercice de style très prisé, avec ordre et préméditation. 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.