Toutes voies de barrage à marche déployée

Colporteurs et bergers non pas fantômes de pacotille

- Mais marcheurs de pluie à bâtons excessivement rompus

Dans l'obsession d'une société juste

Pas du spectacle, ni du troupeau 

Ton vote en voie de garage à avaler - et toujours recommencer

Ta voix classiquement assassinée 

- Et pourquoi pas démonétisée, tant qu'on y est, même si elle rapporte gros en vrai

Reste qu'un vieux besoin paternel d'avenir essentiel

Gronde et bat dans tes tempes insistantes

Comme une tempête folle priée de s'agiter

 

Sweetie, excentrique, se mit à hurler

- Pas du plus muavais cri empêché par les alcools tourbés

Ni de la plus mauvaise vie du plus mauvais film américain

Non, Sweetie crachota seulement un peu de son désespoir

Et à l'arête sommitale de son cri, Sweetie s'assit

Pour contempler le carton-pâte trop criard du patronage dernier cri

Gloire au drame et à ses décideurs : Sweetie s'enfuit

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.