Détention illégale de Gbaou Gédéon

Côte d'Ivoire : Gédéon GBAOU une autre valeur sûr de la société civile enfermé à la plus grande prison du pays pour la défense des valeurs républicaines

Côte d'Ivoire : Gédéon GBAOU une autre valeur sûr de la société civile enfermé à la Maison d'Arrêt et de Correction d'Abidjan

Comptable de profession et père d'une fille 15 mois, il a très tôt démontré son leadership depuis le lycée et pendant son cursus estudiantin. Son envie d'aider son prochain, participer au développement de son pays, de faire la promotion et faire respecter les valeurs républicaines de son pays; l'ont poussé à créer le Mouvement Jeunesse Consciente International ( MJC International ) en 2018. Pour étendre ses actions, il a rejoint dame Pulchérie GBALET présidente de ACI dont il est l'un des vice-présidents et le chargé de communication. Au seins de cette organisation la plus active du pays, ses camarades et lui, ont posé plusieurs actions en faveur de la paix et la cohésion sociale, contre les injustices et contre la propagation de la COVID-19. Son erreur est d'avoir d'avoir demandé le respect des valeurs républicaines dont il faisait la promotion, c'est à dire d'avoir dit non à un 3ème mandat du président Alassane qui est anticonstitutionnel. Pour cela ses amis et lui dont sa Président Pulchérie GBALET croupissent en prison depuis bientôt 7 mois sans jugement. Pour sauver cette valeur sûr de la société civile, nous demandons l'intervention de toutes les couches du pays et de la communauté internationale. A cet effet nous gardons un espoir au dialogue entrepris entre toutes les parties et acteurs de la vie politique de la côte d'Ivoire. Ne tuons pas nos pépites  peut importe nos désaccords car elles nous seront utiles un jour. Une pensée pour tous ces jeunes emprisonnés qui réclament justice, souhaitent retrouver la liberté et leur famille.

#liberez_Gbaou_Gédéon #liberez_Pulchérie #liberez_les_détenus_d_opinion #AfriqueInfo

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.