74% seulement?

"En général, faites-vous passer vos convictions religieuses avant les valeurs de la République ?" 74% des jeunes musulmans -25ans on répondu OUI Ce chiffre descend à 25% chez les +35ans. Je suis surpris que ce chiffre ne soit pas à 100%!! A moins que la question ne soit pas comprise...Analyse.

"Allah Akbar" cette phrase confisquée par les terroristes et dont tout le monde connaît la traduction maintenant. 

"Allah Akbar" cette phrase qu'un musulman entend ou prononce pendant toute sa vie, à sa naissance, à sa mort, lors de ses prières, lors de ses fêtes, lors de ses joies, lors de ses malheurs.  "Allah Akbar" signifie Dieu est le plus grand.

Le principe même de Dieu signifie, pour un croyant, que ce Dieu est plus grand que tout, il est plus grand que, soit, que ses enfants, que sa famille, plus grand que son pays, sa nation ou sa patrie, il est plus grand que la terre entière que le système solaire que la galaxie.

Dieu pour un croyant c'est l’Unique, l’Éternel, le Souverain, le Parfait, le Juste, le Pur, le Premier, le Dernier, ces adjectifs sont partagés par toutes les religions même si le Dieu lui-même n’est pas partagé.

Alors quand je lis que seulement 74% répondent oui à la question « En général, faites-vous passer vos convictions religieuses avant les valeurs de la République ?" Je suis surpris.

Je suis surpris que seul 74% des croyants musulmans pensent « Allah Akbar » et encore plus surpris que ce chiffre descend à 25% pour les catholiques, selon le même sondage.

Seule explication à ces chiffres, la question n’est ni claire ni comprise.

Elle n’est pas comprise par les sondés, mais aussi « mal comprise » par les commentateurs chez lesquels la question sur les valeurs devient une question sur la loi. Ce glissement sémantique, encouragé par la médiocrité des journalistes, transforme cette question sur les convictions et les valeurs en une question sur "la charia" et les lois de la république, et donc 74% des jeunes musulmans seraient contre les lois de la république.

Quelle est la différence entre principe, valeur, conviction, loi ? je ne suis pas certain que le grand publique puisse répondre à cette question. Alors quand on pose ce type de questions dans un sondage c’est justement pour créer un climat de quiproquo et donc faire du spectacle.

Même si je le pouvais, je ne vais pas me risquer à l’explication des différences entre ces notions très complexes et ambigües.

La France est une communauté de lois, et ce qui est important ce n’est pas ce que je pense de la loi mais « est ce que j’applique la loi ».

Je peux penser que la loi sur l’avortement est une mauvaise loi, mais je ne peux pas empêcher une femme d’avorter.

Je peux penser que la loi sur le voile à l’école est une loi injuste, mais je ne peux pas entrer à l’école avec mon voile.

Je peux penser que le nucléaire doit être interdit, mais je n’ai pas le droit de saboter une centrale nucléaire.

Je peux penser que l’adultère est interdit, mais je n’ai pas le droit de l’interdire à une autre personne.

Je peux penser que les pédophiles méritent la peine de mort, mais je n’ai pas le droit de les tuer.

Je peux penser qu’il faut couper la main du voleur, mais je n’ai pas le droit de le faire.

Je peux penser que c’est injuste de fermer mon restaurant, mais je n’ai pas le droit de l’ouvrir.

Alors on peut poser les questions qu’on veut aux musulmans, 99.99%  respectent les lois de la république. Ils ne sont pas d’accord avec quelques-unes, comme les cathos, les juifs, les écolos, les bouddhistes, les communistes, les fachos, les gauchos, les restaurateurs, les artistes… Mais les respectent.

Alors foutons leur la paix.

Sondage IFOP ici

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.