Humour. Des remerciements à « Alertes Google Humour » !

Des articles, retenus dans ces alertes, donc un peu plus lus que prévu, m’ont incité à « jouer le jeu » Le dernier, retenu, devrait clore la série (- 1) …

En évoquant les politicien.ne.s, Macron, Trump, Poutine, Johnson, etc., J’Y NOTAIS :  

TOUS CES GENS-LA ! CE SONT DES « JEUNES » VIOLONISTES (FIER.E.S DE L’ÊTRE !) DU TITANIC 2 !

…   …   … Un.e « violoniste » est d’abord et même essentiellement émotionnel.le ! Elle/il ne peut pas aller vivre ailleurs que dans sa petite sphère musicale …

Nous sommes tous/toutes, sinon des violonistes virtuoses, des instrumentistes qui passons notre temps à jouer des milliards de morceaux en harmonie ou en dissonance absolue !

En cela, sans le savoir, nous interprétons à longueur de journée des morceaux de musique contemporaine !

OUAIS ! OUF !

Pourriez-vous m’indiquer les noms de scientifiques (Sérieux/euses) qui passent une partie de leur temps à expliquer que tous les indices relevables sont convergents ? !

Des précisions sur l’incroyable histoire du violon du Titanic

Le violon du Titanic

le-titanic-et-le-violon

Ils ne faisaient pas à proprement partie de l’équipage et avaient embarqué à Southampton en tant que passagers de deuxième classe. C’étaient huit musiciens, un quintette et un trio, chargés de jouer à bord du paquebot transatlantique. La nuit du 14 au 15 avril 1912 le paquebot heurte un iceberg. Il est 23 h 40. Le chef d’orchestre et violoniste W. Hartley réunit les membres de son orchestre.

*** Les musiciens sont chargés de jouer pour apaiser les craintes et les angoisses des passagers. Ils se rendent d’abord dans le salon de première classe, puis dans le grand escalier où se trouve un piano, puis sur le pont, ils jouent pour éviter la panique à bord. C’est la première fois qu’ils jouent tous les huit ensemble.

(EST-CE QUE NOS SCIENTIFIQUES, PHILOSOPHES, DIT.E.S INTELLECTUE.LE.S, GENS DITS CULTIVÉS, SONT DE CE TYPE ? ! ! ! ! ! !)

Le dernier morceau de musique

Le titre du dernier morceau n’est pas connu avec certitude ; les témoignages sont encore discutés à ce propos. Etait-ce Nearer, My God, to Thee (Plus près de toi mon Dieu), d’Autumn comme le Telegraph l’a affirmé ou de Songe d’Automne qui faisait partie du répertoire habituel de ces musiciens.
Le quintette est constitué de Wallace Hartley violoniste, John Hume, violoniste, John Woodward, violoncelliste, Frederick Clarke, contrebassiste et au piano Percy Taylor ou Theodore Brailey ; le trio est composé de Robert Bricoux, violoncelliste, Georges Krins, violoniste et l’un des deux pianistes.
Les passagers commencent à s’amasser sur le pont ; l’orchestre s’y rend et se tient à tribord. Ils jouent ainsi jusqu’à 2 heures du matin, puis la gîte prise par le navire ne permet plus de tenir les instruments. Tous les musiciens vont périr dans le naufrage.

Hartley, violoniste de l’orchestre du Titanic Hartley, dans ses derniers moments, va ranger son violon dans une mallette de cuir. Le violon était un cadeau de sa fiancée Maria Robinson. Il portait une petite plaque métallique en argent sur laquelle était inscrit : « Pour Wallys, à l’occasion de nos fiancailles. Maria ». Si le Titanic n’était pas vraiment insubmersible, le violon l’était. Le corps d’Hartley et son violon seront récupérés après 10 jours de dérive. La valise en cuir était attachée au corps du musicien.
Le précieux instrument repêché par les autorités canadiennes est donné à Maria Robinson. A sa mort, il est donné à l’Armée du salut, puis à une famille qui l’a oublié dans un grenier.
II y a sept ans, dans un grenier en Angleterre, on redécouvre le violon. On retrace son histoire et il faudra 7 ans pour véritablement authentifier le violon d’Hartley et certifier son origine.

Cent ans nous séparent de la période où le violon en bois de rose du chef d’orchestre du Titanic a été joué pour la dernière fois ; il aura fallu moins de 10 minutes pour que celui-ci soit adjugé 900 000 livres (1,063 millions d’euros) à un collectionneur britannique lors de sa mise en vente aux enchères.

Estimé entre 200.000 et 300.000 livres (236.000 à 354.400 euros), cet instrument "modeste, d’origine allemande, fabriqué en usine et qui date de 1880" est "probablement de l’école de Berlin ou Dresde", selon la maison d’enchères.
Peu de temps après le drame, la mère de Wallace Hartley avait confié à la presse : « Je savais qu’il mourrait en étreignant son violon. Il était passionnément attaché à cet instrument ».
Désormais, le violon va naviguer dans d’autres eaux, celle des marchands, des records, il est devenu simplement l’objet désincarné qui a atteint le record de vente du Titanic. …   …   …

LE SPECTACLE FRANÇAIS, déjà, NE PERMET-IL PAS DE CONCLURE ? !

Brigitte Macron, on le sait, continue à « l’engueuler » mais de manière plus discrète, de manière que le Personnel de l’Élysée n’entende pas !

Brigitte Macron : “Arrête tes conneries !” - France Dimanche

Brigitte Macron : “Arrête tes conneries !” Publié le 23 octobre 2018 Dans le huis clos feutré des appartements de l’Élysée, Brigitte Macron a laissé exploser sa colère contre son mari. Elle n’a pas pu retenir ses larmes, le 5 octobre, lors de l’hommage national à Charles Aznavour, décidé par le chef de l’État et célébré aux Invalides à Paris. Élégante, comme ...

https://www.francedimanche.fr/actualites/brigitte-macron-arrete-tes-conneries

Que peut-elle dire quand elle apprend sur Paris-Match du 23/07/20 que son ancien élève de 15 ans, comme s’il fêtait sa réussite à l’examen du « Brevet des collèges », venait de se prendre une « biture au pastis » avec son copain Rutte ? !

 Lire : « On s’est bourré la gueule au pastis » ! ! !

detail-agrandi-macron-pastis

Ne porte-t-il pas bien son nom ? ! 

Mac comme tout capitaliste exploiteur.

Cron (Le R s’entendant phonétiquement comme « Ère », en liaison avec « Fin d’ère » et-et les comportements d’un xyz qui se prendrait pour le chef-d’œuvre de l’Univers, voire Jupiter … alors qu’il personnifiait toujours plus le Sisyphe, le traitre par excellence que son Original condamnait à la vie éternelle dans la souffrance ! ! !)

Donc : MACRON !

N. B. Il n’a pas fini de nous étonner ! CE N’EST QU’UN DÉBUT ! ! !

En Le PHÉNIX, il est en train de se réinventer ! ! !

 

Amen !

Pierre Payen (Dunkerque)

N. B. 2) Un autre imprévu en relation direct avec le Bilan 2011-12 concernant le bon fonctionnement du néocortex dans la "REDONDANCE" ! ! !

Formidable, suite aux toujours plus fréquents accidents, confinements, les reprises seront t. p. catastrophiques ! ! !

Rouillés, des moteurs de Boeing 737 s'arrêtent en plein vol

L'agence américaine de régulation de l'aviation a ordonné l'inspection de 2.000 de ces avions pour éviter le pire.

Repéré par Robin Tutenges sur Ars Technica  28/07/2020 à 6h40

Une tuile de plus pour Boeing. Après quatre incidents impliquant l'arrêt d'un des moteurs qui équipent les 737 de la flotte de compagnies américaines telles que Alaska Airlines, la FAA a ordonné l'inspection de près de 2.000 exemplaires de 737 NG et Classic, qui ont été mis hors-service pendant sept jours d'affilée ou davantage.

Les soupapes de ces moteurs cloués au sol à cause de la pandémie de Covid-19 sont sensibles à la corrosion, ce qui peut interférer voire bloquer leur fonctionnement en plein vol, rapporte Ars Technica.

À lire aussiLe pétrole bon marché est un désastre pour Boeing et Airbus

Heureusement, les quatre incidents recensés par la FAA n'ont fait aucune victime. Dans chacun des cas, l'un des moteurs s'est brusquement arrêté en vol mais les pilotes ont malgré tout réussi à atterrir sans encombre.

La FAA craint en revanche que les deux moteurs d'un avion 737 ne puissent s'arrêter simultanément en plein trajet, ce qui pourrait «entraîner un atterrissage forcé hors de l'aéroport» –voire bien pire.

Des soupapes coincées en position ouverte

Dans une directive, la FAA précise que les quatre incidents récents concernaient une «panne de réacteurs liés à des soupapes de contrôle coincées en position ouverte».

«Si cette soupape s'ouvre normalement à la puissance de décollage, elle peut se coincer en position ouverte pendant le vol et ne pas se fermer lorsque la puissance est réduite au début de la descente, entraînant un décrochage irréversible du compresseur et l'impossibilité de redémarrer le moteur», ajoute la FAA.

De son côté, Boeing s'est dit prête à remplacer les pièces défaillantes des avions des propriétaires concernés si cela s'avérait nécessaire.

ETC. ! ! !

L'apocalypse conduisant au " MONDE NOUVEAU " arrive, qu'on le veuille ou non  ! ! !

Retenu dans les Alertes Google Humour du 02/08/20

remerciements-a-alertes-google-humour

 

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.