Humour. Un cas de superposition quantique découvert.e ce matin !

Le sujet est : Pourquoi l’absence de démystification des idées de Pareto ! Et la réponse : La même cause que celle de l’enterrement du Bilan de 2005 concernant notre génome ! Ce billet, contenant un document asses long (~7 pages), sera présenté en 2 parties.

 A) Je découvris Pareto dans un article du Nouvel Observateur de l’année 2000 …

Voir aussi : [[[Internet : Le principe de Pareto. Les mathématiques de la fortune ou ...

Le principe de Pareto. Les mathématiques de la fortune ou "Mettez 500 singes dans une salle des marchés..." 14 nov. 2011

https://blogs.mediapart.fr/monkeyman/blog/141111/le-principe-de-pareto-les...]]]

 

Sa mathématisation sous le label « Distribution de Pareto », son application dans tous les phénomènes de « flux », donc aussi de vie, conforta son intérêt !

Soit la variable aléatoire X qui suit une loi de Pareto de paramètres (xmin,k), alors la distribution est caractérisée par :

 avec 

equation-de-pareto

Applications

Cette loi est un outil fondamental en gestion de la qualité. Elle est aussi utilisée en réassurance. La théorie des files d'attente s'est intéressée à cette distribution, lorsque des recherches des années 90 ont montré que cette loi régissait aussi nombre de grandeurs observées dans le trafic Internet (et plus généralement sur tous les réseaux de données à grande vitesse). Ce phénomène a de sévères répercussions sur les performances des systèmes (routeurs en particulier).

Vers 2011-12, la mise en évidence du bon fonctionnement du néocortex, dans la durabilité, dans la « redondance » (Via les 80 % de matière blanche jugée d’abord inutile, les 90 % d’ADN non-codant appelé « poubelle ») m’incita à déduire que l’existence de l’espèce des homo sapiens, dans une société vivant dans l’addiction « Toujours plus » et aussi tournant t. p. à flux t. p. tendu (Pour tenter d’économiser, de réduire les déficits et dettes potentiellement t. p. désastreuses), était caduque.

B) Un article, trouvé ce matin, commentant la vision existentielle de Pareto, ne correspond-il pas à une sorte de superposition quantique ? ! Le vrai et son contraire en même temps, l’ambiguïté entre l’homme et la femme vrai.e.s fantasmées, entre autres, par la Bible et la réalité « vraie » : l’homo sapiens ou « 1, 23 %+ »

# # # Tout ce qu’observe et raconte Pareto ne s’applique-t-il pas aux comportements des animaux qui protègent leur territoire, qui sont animés par leur instinct de survie, leurs émotions, etc. ? ! (En tenant compte que l’espèce des homo sapiens, dotée de leur petit néocortex, aime jouer aux hommes et femmes vrai.e.s , se permet de calculer plus, d’affûter des tactiques et stratégiques plus sophistiquées)

C) Ne retrouve-t-on pas le même pataquès dans la Bible ou Jésus explique: Bienheureux les pauvres d’esprit, parce que le royaume des cieux est à eux »

Voir Internet à : Jésus et les paraboles  (Matthieu 13.10-17)

Pourquoi Jésus a-t-il laissé la plus grande partie de son public sans explications sur le sens de ses paraboles ?

Sa première parabole est celle du semeur. Avant de l’expliquer à ses disciples, Jésus s’est retiré loin de la foule avec eux.

Quand ils lui ont demandé : « Pourquoi leur parles-tu en paraboles ?

Jésus leur répondit : Parce qu’il vous a été donné, à vous, de connaître les mystères du royaume des cieux, mais qu’à eux cela n’a pas été donné.

En effet, on donnera à celui qui a et il sera dans l’abondance, mais à celui qui n’a pas on enlèvera même ce qu’il a.

C’est pourquoi je leur parle en paraboles, parce qu’en voyant ils ne voient pas et qu’en entendant ils n’entendent pas et ne comprennent pas.

Pour eux s’accomplit cette prophétie d’Ésaïe : Vous aurez beau entendre, vous ne comprendrez pas, vous aurez beau regarder, vous ne verrez pas.

En effet, le cœur de ce peuple est devenu insensible ; ils se sont bouché les oreilles et ils ont fermé les yeux de peur que leurs yeux ne voient, que leurs oreilles n’entendent, que leur cœur ne comprenne, qu’ils ne se convertissent et que je ne les guérisse.

Mais heureux sont vos yeux parce qu’ils voient, et vos oreilles parce qu’elles entendent ! Je vous le dis en vérité, beaucoup de prophètes et de justes ont désiré voir ce que vous voyez et ne l’ont pas vu, entendre ce que vous entendez et ne l’ont pas entendu. » (Matthieu 13.10-17)

Mais Jésus, ensuite, corrige ou affine !

Chap. 5.3 du Sermon de la montagne : « Bienheureux les pauvres d’esprit, parce que le royaume des cieux est à eux »

Luc ch. 23.34 Et Jésus disait : « Père, pardonnez-leur, car ils ne savent pas ce qu'ils font »

Les RICHES sont et menacés et blanchis !

Év. s. st. Luc ch. 6.24 « Mais malheur à vous, riches, parce que vous avez votre consolation dans ce monde ! » ;

Luc ch. 6.25 « Malheur à vous qui êtes rassasiés, parce que vous aurez faim !  Malheur à vous qui maintenant riez, parce que vous serez réduits aux pleurs et aux larmes ! » ;

Luc ch. 18.25 « Il est plus aisé qu’un chameau passe par le trou d’une aiguille qu’il ne l’est qu’un riche entre dans le royaume de Dieu » ? ? ?

Sauf que, plus on est pauvre d’esprit, plus on fait n’importe quoi ne sachant pas ce qu’on fait, plus on est x, y, z,, « con », voire « rien » (Selon Dieu² Jupiter², plus le royaume des cieux est à eux !

Il y a aussi une expression plus globale coupée au milieu : « Au commencement était le verbe » Ch. 1.1 st. Jean

Il manque : « A la fin ou apocalypse sera aussi le verbe, c. à d.  la parole, le discours, le baratin, etc. »

D) En 2019, NE DISPOSE-T-ON PAS DE NOMBREUX PHÉNOMÈNES SYMBOLIQUES EXCEPTIONNELS ? !

Par ex. : Moix, Macron, Trump, Poutine, Johnson, etc. ? ! Encore plus : LA MÉRITOCRATIE ! ! !

Cela étant souligné, ne sommes-nous pas tous et toutes des superpositions quantiques vivantes à multiples facettes ? !

 

 

la-theorie-des-elites-de-pareto

 

Citer ce document / Cite this document : Portis Larry, Passevant Christiane. La théorie des élites de Vilfredo Pareto : usages politiques. In: L'Homme et la société, N. 121-122, 1996. Citoyenneté et lutte des classes. pp. 175-178. doi : 10.3406/homso.1996.2866 http://www.persee.fr/doc/homso_0018-4306_1996_num_121_3_2866 Document généré le 25/09/2015

 

La théorie des élites de Vilfredo Pareto : usages politiques Larry PORTIS

Les « élites » de notre société sont-elles naturelles et positives ou bien l'expression évidente d'une oppression subie par la majorité des populations ?

Question qui se pose immanquablement.

Les liens hiérarchiques entre groupes et individus de la société sont-ils inévitables et conditionnent-ils la finalité de la communauté ?

Le sociologue suisse, Vilfredo Pareto, en est convaincu de même que les idéologues de droite.

L'extrême droite, revendiquant une certaine respectabilité, cherche à associer ses théories à celles de grands penseurs puisque l'histoire des sciences sociales fait partie, depuis un demi-siècle, d'une lutte idéologique larvée dans la vie politique des pays occidentaux

1) Lutte qualifiée de « lutte de classements » par Pierre Bourdieu.

Vilfredo Pareto (1848-1923) fait partie d'une première génération de sociologues dont les conceptions demeurent actuelles pour expliquer notre société.

De ses réflexions sur les comportements politiques et le rôle des idées reçues se dégage une certaine originalité.

Les élites ont de tout temps existé et Pareto s'attache à découvrir les « lois » qui les gouvernent.

Comment se constituent les élites ? Comment sont-elles renouvelées ?

Ses réponses, notamment dans son Manuel d'économie politique, publié en italien en 1906 et en français en 1909, sont percutantes.

 

 La théorie des élites

La décomposition des sociétés européennes amorcée avec la Révolution française s'est accentuée durant le XIXe siècle et a remis en question toutes les certitudes en matière de société.

Les aristocraties étaient affaiblies sinon en voie de disparition et les grands gagnants de ce changement de société furent sans conteste les bourgeois grands commerçants, industriels et financiers.

 Ils « montaient » et dans leur sillage, entraînaient une variété de « professions libérales » gestionnaires, professeurs, ingénieurs, etc. dont les prétentions politiques alimentaient bien des conflits.

En outre, les conditions misérables des plus défavorisés permettaient de sérieuses critiques du nouveau « système » social.

Le besoin d'une théorie des élites s'est alors fait de plus en plus sentir.

À la lumière des faits, et de l'avis de la plupart des observateurs de tous bords, ce monde nouveau était chaotique.

La sociologie de Pareto comme celle d'Emile Durkheim, de Ferdinand Tônnies et de Max Weber parmi les plus connus, s'est efforcée de démontrer la rationalité de cette instabilité.

La théorie de Pareto se fonde sur deux prémisses fondamentales, d'une part, toute société possède ses élites qui lui sont indispensables quelle que soit sa complexité et, d'autre part, les sociétés modernes sont en mouvement continu. Ce qui tend à démontrer que la présence d'une hiérarchie est salutaire et que l'ébullition sociale n'est pas nécessairement néfaste.

[1. Les idées de Pareto sont reprises par les idéologues de droite qui l'ont fêté lors du lCJe Colloque du GRECE et lui ont consacré en 1981 un numéro de la revue Nouvelle école. L'Homme et la Société, n ° 121-122, juillet-décembre 1996]

Mais qui sont ces élites exactement et quels sont les critères de choix ?

La richesse, le pouvoir, le statut social, l'intelligence, le sexe contribuent à la formation d'une élite.

Selon Pareto, des lois précises régissent la formation, l'évolution, la disparition ou l'émergence d'élites dans les sociétés les plus démocratiques.

« Si l'on considère cet ensemble de qualités qui favorisent la prospérité et la domination d'une classe dans la société, on a ce que nous appellerons simplement l'élite.

Cette élite existe dans toutes les sociétés et les gouverne, même quand le régime est en apparence celui de la plus large démocratie.

Par suite d'une loi d'une grande importance et qui est la raison principale de beaucoup de faits sociaux et historiques, ces aristocraties ne durent pas, mais elles se renouvellent continuellement ; nous avons ainsi un phénomène qu'on pourrait appeler la circulation des élites ».

Les élites rassemblent donc les meilleurs éléments d'une communauté. Chaque groupe a son élite ou « aristocratie », y compris ceux qui se déclarent « égalitaires », Pareto le souligne.

 Fin de la 1ière partie

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.