Humour. Notre Jupiter se montrera-t-il immature ou pas ? !

Un avis trouvé sur Internet : https://www.reussirmavie.net/ + un commentaire

A) Avoir de la maturité, c’est quoi ? Source : Lundi 19 Décembre 2016 Michèle Longour

La maturité, vous trouverez toujours quelqu’un pour vous dire que vous en manquez. Mais concrètement, ça veut dire quoi ? Et comment devenir plus "mature". Début de réponse en trois points.

Le "manque de maturité", c’est la critique qui tue, l'arme imparable souvent décochée par un aîné - enseignant, parent, animateur, patron - pour vous mettre à terre ou vous clouer le bec. "Tu manques de maturité, un point c’est tout !". 
Mais la phrase assassine peut aussi être lancée par votre copine et être encore plus dure à encaisser. 

Le problème, c’est que cette histoire de maturité semble insaisissable.

OK, je ne suis pas mature, je me laisse envahir par mes émotions, je zappe tout le temps, j’ai du mal à m’engager, à bosser, mais qu’est-ce que j’y peux ?

Trois verbes peuvent aider à mieux comprendre, et surtout à progresser

Avoir de la maturité, c’est : voir, juger et agir.

Être plus mûr(e) dans sa façon de vivre, c’est savoir enchaîner ces trois actes, un peu comme on inspire et on expire pour respirer. Et cela peut s’appliquer à tous les domaines de notre vie : loisirs, vie amoureuse, choix, orientation, boulot, initiative…

1/ Voir le réel pour moi et pour les autres

Le premier truc fondamental est de voir. Voir quoi ? Voir les besoins, les manques, les situations

J’ai invité des amis ce soir, mais je vois que le réfrigérateur est vide. Cela veut dire que je vais regarder, ouvrir mes yeux et mes oreilles. 

Le top du top est d’être attentif pas seulement à soi mais aussi aux autres. "Dans ma première colo comme animateur, j’étais responsable d’un groupe d’enfants toute la journée. Je devais les surveiller mais surtout m'assurer qu’il n’y avait pas de problème entre eux et que les plus discrets n’étaient pas ‘victimés’ par les autres", raconte Jean-Baptiste, 19 ans. 

Voir, ce peut être aussi tout simplement aller chercher une l’information : vérifier la météo avant de partir en montagne, aller se renseigner sur un métier, passer un coup de fil à des amis pour savoir s’ils vont bien... 

Pour gagner en maturité : si vous êtes particulièrement rêveur, dans la lune, pas concret, pas très organisé, ou bien un peu perso, plutôt solitaire, voire timide, c'est ce point numéro 1 qu'il faut améliorer. Ouvrez un peu plus grand vos antennes sur la réalité, et soyez plus attentif à ce qui se passe autour de vous. 

2/ Juger pour analyser et prendre du recul

Étape numéro 2 : juger la situation ou le fait que vous venez d'observer. Attention, il ne s'agit pas d'avoir tout de suite une opinion, ou un jugement péremptoire, mais d'analyser en prenant du recul. 
Exemple : étudiante en médecine, Clélia trouve une offre de colocation. L'appartement lui plaît, mais les autres étudiantes font de la musique. L'étudiante pèse le pour et le contre : la proximité avec la fac est un plus, mais elle craint d'être gênée dans son travail par ses colocataires. 

Prendre le temps de la réflexion, c'est souvent prendre le temps tout court, éviter les décisions hâtives qui font faire des erreurs. Demander conseil aussi. "J'ai découvert une formation commerciale accessible sans le bac qui m'emballait, raconte Bastien, 20 ans. Mais après en avoir parlé à pas mal de gens, j'ai fini par y renoncer et par décider de retenter le bac". 
"Lors de nos formations d'éducateur, on nous apprend qu'il ne suffit pas d'avoir de la bonne volonté pour aider. Il faut comprendre les situations : cela évite les mauvaises interprétations", explique Marie, 21 ans. 
Comprendre est donc essentiel, et pas seulement dans le domaine du travail : en amitié, en amour et dans tous les domaines de la vie, il n'est pas interdit d'exercer son intelligence, bien au contraire ! 

Pour gagner en maturité : prenez l'habitude de réfléchir davantage avant toute décision ou action, en particulier si vous vous laissez vite emporter par vos émotions ou vos envies. Les impulsifs, les passionnés, les émotifs ou bien les grands romantiques auront tout intérêt à développement ce point : "juger", cela n'enlève rien à leur sensibilité, bien au contraire !


3/ Agir pas à pas

C'est l'étape ultime de la maturité. Face à un problème que vous avez repéré (étape 1), et analysé (étape 2), vous trouvez une réponse adaptée et vous la mettez en pratique. Beaucoup de rêves ou de beaux projets ne voient en effet jamais le jour faute de passage à l'acte !  

Agir après avoir vu, réfléchi et choisi : c'est la méthode utilisée par tous les grands stratèges, les chefs d'entreprise, les navigateurs et c'est celle qui vous permettra par exemple de construire un projet professionnel - ou tout projet de vie - motivant et réaliste. 
Xavier veut devenir pilote de chasse et passer les sélections de l'armée de l'air. Son problème : son niveau d'anglais est insuffisant pour lui permettre de réussir. Après réflexion, il envisage plusieurs solutions et part finalement travailler un an en Angleterre. 

L'action bien préparée - ou bien mûrie - permet en général d'atteindre l'objectif fixé. Elle vous ouvre ainsi les portes de nouvelles expériences qui vous amènent encore à prendre encore d'autres décisions. La réussite n'est pas au bout du chemin ? Il faut à nouveau voir, juger et agir pour rebondir. 

Pour grandir en maturité : Ne remettez pas toujours au lendemain ce que vous avez décidé de faire après réflexion. Si vous manquez de volonté, de courage, d'initiative, fixez-vous de petits objectifs d'action et avancez pas à pas vers le but mais ne restez pas à la case départ. Éventuellement, accordez-vous de petites récompenses à chaque étape. 
Et rassurez-vous : on ne naît pas mature, mais on le devient peu à peu à force de voir, de juger et d'agir dans le bon tempo.
…    ……..        …………………….

B) Mon commentaire : Entre avoir de la maturité et être mature, n’y a-t-il pas une différence de dimension ?

1) Sur ce point, la Bible et les Sciences ne se rejoignent-elles pas !

 ~ St-Matt Ch. 13.13 : « C'est pour cela que je leur parle en paraboles : parce qu'ils voient sans voir et entendent sans entendre ni comprendre »

Chap. 5.3 du Sermon de la montagne : « Bienheureux les pauvres d’esprit, parce que le royaume des cieux est à eux »

Luc ch. 23.34 Et Jésus disait : « Père, pardonnez-leur, car ils ne savent pas ce qu'ils font »

~~ Le résultat du Bilan de 2005 concernant notre génome : La différence entre le nôtre et celui du chimpanzé est d’environ 1 % !

2) La créature qui se constitue un néocortex « opérationnel » n’est pas une pauvre d’esprit qui voit sans voir, qui entend sans entendre, qui ne comprend rien à rien. 

* N’est-elle donc pas consciente :

-que la vie est un cycle (Naissance/mort) (Plus de 100 milliards de naissances sont apparues depuis notre arrivée -V. Internet) ? !

-Que son cerveau est d’une dimension très limitée (3) ? !

-Que le Monde vivant est évolutif via des changements d’ères ? !

* Ne tient-elle pas particulièrement à ce que son départ vers le cycle suivant se passe dans les meilleures conditions possibles ? ! Pourquoi pas ! N’est-ce pas une évidence ? ! Une composante de la notion de « DIGNITÉ HUMAINE » ? !

* En passant, ne relève-t-elle pas que le pauvre Macron-Jupiter mélange tout, comme un « adolescent surraté » (3 échecs au concours de Normale-sup, un à celui de l’ENA) qui est d’abord émotionnel, conditionné, contre l’euthanasie ? ! Qu’il n’est pas mature ? ! (Inutile de surligner puisque des tas d’autres indices le signalent !)

* Ne déduit-elle pas que dans la prochaine ère, les moutures qui nous succéderont, plus intelligentes, aménageront leurs séjours terrestres selon leurs désirs ; n’accepteront plus les souffrances aussi inutiles que stupides, que sectaires puis religieuses ? !

* Ne note-t-elle pas que l’addiction « Toujours plus » se développe à la manière des métastases cancéreuses du cerveau ? ! Qu’elle annonce dans quelques décennies une fin d’ère par overdose ? !

* ETC. ! ! ! (Il faudrait des pages, des livres ! Mais PIPE Peu Importe Pauvres d’Esprit … !)

CELA ÉTANT, comme le suggère le célèbre bouquin, puisque plus on est de fous et plus on rit, n’y a-t-il pas beaucoup de gens qui n’apprécient ou se contentent du plaisir momentané, le temps de la remise de la médaille, c. à d. seulement en gagnant, qu’en étant élus les 1iers ou champions de compétitions, avant de repartir dans les « T. p d’efforts » masochistes ? !

Ou encore, du temps d’une bonne bouffe et plus ? !

Pour eux, la vie, n’est-ce pas se battre, gagner et rebelote ? ! Jusqu’à l’échec final : la mort ? !

D’autres, encore plus atteints, ne font-ils pas encore « Plus fort » ? !

N'est-ce pas le culte de la supériorité, de la méritocratie ? ! Pire ? ! Le cynisme et le mépris total des plus faibles, des RIENS avec qui on ne peut rien entreprendre ? !

Par ex. pour l’un, ne pas être passé par Normale-sup est une tache existentielle ineffaçable devant son épouse !

Le foyer d'un complexe mutilant, sclérosant !

À moins de devenir président de la République ! ! !

(Fernand Raynaud n’aurait-il pas eu beau jeu de monter un sketch sur le mode « Il est intelligent, il est « D. O. U. A. N. I. E. R ». ? !)

Et alors, là ! ! ! C’est l’expression démesurée et compensatoire des frustrations ! C’est la grande revanche ! Vous les Nuls, les Fainéants, les Illettrés, traversez la rue ! Obtenez votre bac si vous voulez vous payer un costard ! Etc. !

Moi, je ne suis pas né dans la richesse mais à Amiens ! J’ai bossé ! Donc : ~ JE MÉRITE D’ÊTRE CE QUE JE SUIS ! VENEZ ME CHERCHER ! JE … … … !

De l’arrogance ! Rien que de l’arrogance ! ! !

L’empathie pour les faibles qui, s’ils/elles n’étaient pas ce qu'ils/elles sont, ne l’auraient pas laissé gagner, l'auraient remis à sa place de Lambda banal, n’existe pas chez lui !

S’il était psychopathe, ses réactions ne seraient-elles pas du même tabac ? ! À vous de voir !

Et cette <peut-être ou a priori> billevesée n’est-elle pas reprise par un psy ? !

[[[V. la vidéo : « Macron est un psychopathe »

https://youtu.be/FzmoWVj4eQU   10 mn    Philippe Boehler   Ajoutée le 9 juil. 2018

Macron analysé par le prof. Segatori LE 1 er Mai 2017. VIDEO Philippe Boehler]]]

N'oublions pas que beaucoup de spécialistes aiment affirmer que les dominants qui nous gouvernent sont des psychopathes !

[[[Internet : CES PSYCHOPATHES QUI NOUS GOUVERNENT

Jean Luc HEES Date de parution : 06/09/2018

Ils sont psychopathes, sociopathes, névropathes… : ce sont certains des Chefs D’État gouvernant le monde qui les regardent œuvrer, souvent sans réagir. Jean Luc Hees enquête sur ces monstres au pouvoir.

Ils sont psychopathes, sociopathes, névropathes… Ils règnent sur les pays du Caucase ou d’Amérique Latine, sur la Corée du Nord ou sur les Philippines. Ils régissent de façon extravagante la vie de la Maison Blanche ou du Kremlin. Ils violentent et massacrent leur propre peuple comme en Syrie. Ils abaissent leur fonction comme en Thaïlande, tourmentent leurs opposants comme aux Maldives.
Ce sont les Princes qui nous gouvernent, des Princes de l’immoralité, du dérèglement, du narcissisme, de l’aberration, parfois de la démence, de la violence et de son corollaire, la cruauté. Certains sont catalogués par l’ONU comme « criminels de guerre », ou encore ils sont accusés de « génocide ». Le monde les regarde œuvrer, souvent sans réagir. Tous n’ont pas commis les mêmes atrocités. Le Président Philippin se vante d’avoir, à plusieurs reprises, tué de ses mains. Donald Trump n’a jamais pointé son revolver sur un passant New Yorkais. Mais tous ces personnages affichent certaines caractéristiques troublantes. Et ils présentent un risque pour la planète. Bachar al-Assad, avec un demi-million de morts sur la conscience, peut mettre le Proche Orient à feu et à sang. Kim un-Jung peut rayer de la carte une ville américaine ou japonaise. Et Donald Trump qui demande souvent à ses conseillers militaires à quoi peut bien être utile une bombe atomique si on ne peut pas s’en servir n’est guère rassurant. En dépit des tragédies du XXe siècle, la longue lignée des monstres se renouvelle dans un monde globalisé, où jamais l’information n’a autant circulé]]]

 

****** JUPITER N’EST PAS DANS LE LOT ! ! ! OUAIS ! ! ! MAIS ! ! !

AFFAIRE À SUIVRE ! IL EST AU PIED DU MUR !

Il NE PEUT PLUS TARDER À MONTRER QUI IL EST VRAIMENT !

LA France de 2019 entrera-t-elle dans l’Histoire, comme en 1789 ? !

Qui vivra verra !

Bonne fin d’ère

Pierre Payen (Dunkerque)

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.