Humour. Le Danemark serait-il fou ? ! N'est-ce pas une histoire de "RIEN.S" ? !

UNE AFFAIRE POLITIQUE PLUS QUE SANITAIRE Voir un article du Point de titre « Danemark : ce pays qui ne croit pas aux masques » Par Claire Meynial, envoyée spéciale au Danemark

POURTANT CE GOUVERNEMENT DIT SA VÉRITÉ !

IL EST TOTALEMENT « PAUMÉ » ! « H. S. »

*** LA SIBETH NE MENT PAS POUR UNE FOIS ! ! !

IL A TOUJOURS ÉTÉ « TRANSPARENT » !

Ii est transparent parce que « VIDE » ! IL est exactement ce qu’il reprochait à un autre PAUMÉ !

Une communication, au fils de Saturne, d'un message reçu tout récemment :

VOTRE PÈRE EST PLUS QUE MÉCONTENT ! EST EN COLÈRE, (Que dis-je, aurait ajouté Cyrano) EST EN RAGE !

Vous l’avez « TRAHI » !  ET VOUS CONNAISSEZ LE SORT QUE VOUS AVIEZ IMPOSÉ A SISYPHE lorsqu’il vous avait trahi ? ! ! !

 AINSI SOIT-IL ou AMEN !

 

CE JUPITER N'A PLUS RIEN A PERDRE ! !

VERTICAL, DU HAUT DE SA TOUR DE BABEL, IL N'A RIEN VU VENIR ! ! !

Il a commencé par jouer à de Gaulle ! ! ! Des méchants nous attaquent par surprise ! C’est la guerre ! qu’on se le dise braves gens ! Comme au Moyen-âge !

Au lieu DE SONNER LE TOCSIN, cela a été une séance TV ! ! !

(Aussi grandiloquente, grand-guignolesque, que sa prestation en Belphégor ou Fantômette du Louvre le soir de son élection : petits pas contraints des rats d'Opéra, Ode à la joie de Beethoven, mauvaise interprétation de Juliette Greco de 1965 pendant 5 longues minutes)

Comme CES AVENTURIERS-CORSAIRES n’ont rien prévu, sont dans la panade, bénéficient du départ de leur TITANIC 2 de la Buzyn, ils ont trouvé, en tant que canots de sauvetage :  LES MASQUES qui restent ET LA PRIÈRE !

*** ATTENTION ! Un masque peut se retourner en transmetteur ! ! !

Selon divers avis, tout devrait s’estomper avec l’arrivée de l’été sauf MAUVAISE UTILISATION DU MASQUE !

(Ce gouvernement croit que …!  Mais sa fuite en avant pourrait lui revenir en pleine figure !)

ET LA SECONDE VAGUE POURRAIT TRÈS BIEN REVENIR dans … … ? !

 VOIR UN EXTRAIT DE L’ARTICLE trouvé sur Internet …

Danemark : ce pays qui ne croit pas aux masques

Le gouvernement déconseille d'en porter et les épidémiologistes sont si peu convaincus de leur utilité qu'ils ont lancé une étude sur le sujet.

Par Claire Meynial, envoyée spéciale au Danemark

Modifié le 07/05/2020 à 23:31 - Publié le 07/05/2020 à 08:00 | Le Point.fr https://www.lepoint.fr/

Un semi-confinement dès le 12 mars

*** un semi-confinement dès le 12 mars, après avoir identifié près de 500 cas, mais aucun décès. Au bout de deux mois,

*** Pas de masque si vous êtes en bonne santé ***

Mais de masque, il n'est point question. C'est même l'inverse. À l'interrogation : « Dois-je porter un masque si je suis en bonne santé ? », le site répond : « L'Agence de santé danoise ne recommande pas aux individus en bonne santé de porter de masque pour la vie quotidienne.

D'une part, parce qu'on ignore s'ils ont le moindre effet sur la transmission, et d'autre part, parce que nous voulons éviter de manquer de masques là où ils sont essentiels : dans les hôpitaux et les maisons de retraite. Par ailleurs, il faut savoir se servir d'un masque correctement. Nous ne recommandons pas non plus de tenter de coudre ou fabriquer votre propre masque. »

On crée une fausse impression de sécurité.

Hans Jorn Jepsen Kolmos, microbiologiste, chercheur au CHU d'Odense, le dit sans détour : « Nous n'y croyons pas. Ils sont efficaces pour le personnel soignant ou les employés des maisons de retraite. Mais je suis vraiment très opposé à leur usage généralisé. Cela devient un rituel que l'on adopte sans raison, et l'on crée une fausse impression de sécurité. Le plus important, c'est de maintenir les distances, de se laver les mains, et de nettoyer les surfaces que l'on a touchées, comme les poignées de porte. C'est la formule gagnante d'hygiène. »

Il convient que le masque puisse être utile dans un métro aux heures de pointe ou un supermarché bondé. « Mais un usage généralisé n'a aucun sens ! répète-t-il. 

Si on le met tout le temps, il devient humide et inefficace, les micro-organismes traversent. Par ailleurs, vous allez l'ajuster dès que vous parlez ou toussez, donc contaminer vos doigts. Certains disent qu'on touche moins sa bouche ou son nez, il me semble qu'on peut y arriver sans masque. Bien sûr, si vous créez un aérosol en éternuant près des gens, vous les exposez. Mais pour être infecté, il faut être touché par une charge forte de virus et à deux mètres de distance, elle est diluée. »

Enfin, conclut-il : « Je rappelle que nous avons très bien réussi à contrôler cette épidémie sans le moindre masque. »

La rationalité danoise

Ce refus traduit une démarche purement rationnelle, autant que celle qui a poussé les parents à remettre, dans leur écrasante majorité, leurs enfants à l'école étant donné le faible risque qu'ils couraient

Bundgaard explique : « Cela fait longtemps que les Asiatiques en mettent, contre la pollution. Mais il n'y a aucune étude prospective solide qui donne une preuve irréfutable de leur efficacité contre un virus, …

Il balaie l'idée de bon sens selon laquelle le masque créerait une barrière contre les gouttelettes. « Je suis cardiologue et ce que l'on fait, pour tout nouveau traitement, c'est qu'on le teste. Parfois, il ne fonctionne pas ou, pis, il est nuisible. Disons que j'en mette un, et que je me sente protégé et que je m'approche de vous, ou que je me lave moins les mains. Ce que j'ai pensé gagner en portant un masque, je le perds en me relâchant. Même chose si je le pose sur une table, le temps de boire mon café. J'infecte ensuite mes mains et la table. »

***********  UNE AFFAIRE POLITIQUE PLUS QUE SANITAIRE ***************

Buundgaard éclate de rire : « Aucun risque ! Le nombre d'erreurs que l'on peut commettre en portant un masque est énorme. De plus, ces sujets sont attentifs, ceux qui n'ont pas envie d'en mettre en commettront beaucoup plus. »  Pour lui, le masque est devenu une affaire politique, plus que sanitaire

*** LES MASQUES POURRAIENT PEUT-ETRE LIMITER LA TRANSMISSION PAR CEUX QUI EXCRÈTENT LE VIRUS, DANS LES TRANSPORTS… SI ÇA PERMET DE ROUVRIR LA SOCIÉTÉ, POURQUOI PAS ? » ***

Le billet précédent recopiant le contenu d’un mail envoyé à M. Macron a été retenu dans les Alertes Google Humour du 09/05/20

ce-n-est-pas-de-l-humour-comment-utiliser-les-masques-docx-1

Il se veut pragmatique !  Et un palliatif concret à expliquer puisqu’il y aura pénurie de masques …

Pierre Payen (Dunkerque)

N. B. 

« La Meilleure ! » Soi-disant de gauche ! ! ! Voir encore le Point

 De la vedette « Jean-Christophe Cambadélis » IL SE MONTRE ENCORE ! ! ! Il a dû se recycler ! ! !

« Emmanuel Macron a hâte de se lancer dans une nouvelle aventure »

ENTRETIEN. Jean-Christophe Cambadélis, l'ancien patron du PS, analyse la « fin du cycle Macron-Philippe », éprouvé par la crise du coronavirus et les défaillances de l'État.

Par Emmanuel Berretta

Modifié le 09/05/2020 à 12:00 - Publié le 09/05/2020 à 08:00 | Le Point.fr

(Quelques passages !)

Le président Emmanuel Macron n'a pas en-tête un tournant à gauche. Mais il réfléchit à un nouveau cours rooseveltien écologiste. Ceci pour des raisons politiques évidentes, le libéralisme économique ne va pas être de saison. Il pense ainsi recapitaliser son « progressisme » dissous dans le centre droit. Il fait l'analyse qu'il s'agit d'une vraie nécessité pour la France. D'ailleurs, il avait esquissé un pas en ce sens lors de sa visite à la convention citoyenne évoquant un référendum sur les propositions écologistes.

le « Macron nouveau » espère rebondir.

Mais après un tel choc et devant des options majeures pour le pays, peut-on se passer d'un retour devant les Français ?

Dans quelques semaines nous serons fixés. Serons-nous face à des épisodes de confinement à répétition ? Serons-nous devant un affaissement économique ? Ou verrons-nous une combinaison des deux avec une forte contestation venue de tous les horizons ? La réponse à ces questions sera soit une demande d'ordre sous couvert d'union nationale, soit une demande de renouveau via des élections générales. Mais il est probable que le président Macron tentera une voie de traverse autour d'un nouveau cycle : ce fameux « green deal ». Cela ne peut fonctionner sans consulter le peuple. Car il faudra légitimer cette nouvelle offre sous une forme ou sous une autre. (Comme d’habitude, notre Maître horloger et-et du temps il a tout compris ! ! ! ! !)

V. a. LEUR MONDE D'APRÈS : L'ENFER QUI VIENT

#Déconfinement #Enfer #Foutur

https://youtu.be/jq0y2-Pd0E0  13 mn

 

arretez-les-conneries

 

 

les-pauvres-paieront-des-agios

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.