L’équivalent du problème de la quadrature du cercle ne sera-t-il pas toujours plus (t. p.) d'actualité ? !

Chronique d'abonnés du journal Le Monde par PIERRE PAYEN, Des commentaires d'un "bonobo boosté" ...(Envoyé le 07.03.11 matin,

accepté le 10.03.11 midi, au lieu de la demi-journée ou journée; donc ayant posé des problèmes ...)

 

LE CONSTAT !

 

Ordres de grandeur par grandes zones géographiques (Wikipedia) (En 2006)

* Si tout le monde consommait autant qu'un Français, il faudrait disposer de 2,5 planètes ; comme un Américain… de 5 planètes !

 

1) Dans cette conjoncture, comment une politique qui est définitivement axée sur la « Mondialisation capitaliste », dans les pays privilégiés, pourrait-elle promettre la perpétuation de la « croissance » ou même (seulement) le « maintien du pouvoir d’achat » ? !

 

Pour mieux noyer le poisson, les décideurs et politiciens nous flattent outrageusement, placent en avant notre « savoir-faire » et notre intelligence. Les mêmes, dans un contexte différent, en s’aidant de résultats scientifiques, prouvent que la notion de race est fausse !

 

Dans le présent, par ex., nous vendons à la Chine des matériels très sophistiqués, mais à condition de lui permettre l’utilisation prochaine de ces techniques. Et comme le nombre des chercheurs est plus important que le reste, d’ici quelques décennies, le flux des innovations ne suivra-t-il pas le même chemin ? !

 

(Évoquons, pour mieux l’oublier, le cas de M. Mélanchon, spécialiste des transvasements des richesses selon les règles de la physique élémentaire des fluides, qui explique qu’il suffit de prendre l’argent là où il s’amasse et de le redistribuer équitablement, confondant les lois du monde matériel et du monde vivant)

 

2) D’autres évidences « négatives » ne s’amplifient-elles pas t. p. comme des métastases cancéreuses ? !

 

Les pollutions (tous azimuts), la destruction de l’environnement, la diminution de la biodiversité, les changements climatiques et leurs conséquences, la démographie qui prévoit 9 milliards d’individus vers 2050, ne s’opposent-ils pas irréfutablement aux promesses des politiciens dont le métier est de bonimenter, de convaincre par tous les moyens ? !

(V. par ex. le célèbre discours de De Gaulle : « Je vous ai compris » !)

 

3) Les homo sapiens « positifs », c. à d. confiants en l’avenir, ne tiennent-ils pas le « haut du pavé » ? !

 

Certains soi-disant « visionnaires » ou drogués baignant dans la « fuite en avant généralisée » n’imaginent-ils pas déjà la conquête de l’Espace en rejetant l’examen de l’Histoire de la Terre, notamment des changements d’ères ? !

 

Ces « néocorticaux » ne seraient-ils pas demeurés bloqués au niveau des principes de la géométrie euclidienne où les droites croissent continument et indéfiniment, où la linéarité s’épanouit en compagnie de la proportionnalité et de l’arithmétique ? !

 

4) Le concept de la mondialisation a-t-il été proposé par « humanisme » ou suite à un impératif économique : celui du t. p. de profits ? !

 

Cette appréhension de la vie est « naturelle », est une sorte de « loi de la jungle » améliorée !

 

Derrière cette pulsion se cachent :

— la peur de la mort, la puissance de l’instinct de survie géré par la composante reptilienne du cerveau, la peur de l’insécurité, donc la soif de l’accumulation ;

— la recherche du plaisir qui est une des préoccupations du cerveau des émotions (installé chez tous les mammifères et procédant par analogie)

 

Si vers les années 1920 Freud observait notre tendance à suivre le « principe du plaisir » au détriment du «principe de réalité»(néocortical et analytique), nos attitudes ont-elles changé ? !

 

LE BILAN !

 

Ne serait-ce qu’à cause des dettes des États, n’est-il pas clair ? !

Le modernisme et ses dérives n’occasionnent-ils pas t. p. de dépenses (en recherches, en mesure de protection, de sécurité, face à la délinquance, aux transgressions des normes obsolètes, aux innovations ne respectant pas le principe de précaution, etc.) alors qu’il est nécessaire de réduire le déficit ? !

 

*** L’équivalent du problème de la quadrature du cercle ne sera-t-il pas forcément t. p. incontournable ? !

 

Deux points (mystérieusement ? !) apparaissent !

 

Il y a environ deux millénaires, des littéraires avant la lettre, suivant la veine des créateurs des mythes, ont confectionné un recueil de contes et légendes récupéré par une secte puis religion sous le label « Bible ».

Ils avaient déjà deviné que le règne des dits « hommes » ne serait pas éternel ! Que tout partirait à vau-l’eau ! Si la saga était romancée et plus, finalement, comme Freud, Jésus disait : « Père, pardonnez-leur, car ils ne savent pas ce qu'ils font. » (Luc, XXIII, 34) !

 

Plus récemment, en l’année 2000, une étude statistique, entreprise par des chercheurs renommés (L. Nottale, spécialiste des fractales ; J. Chaline, chercheur en biogéosciences ; P. Grou, enseignant en sciences économiques), résumée brièvement dans le titre de l’ouvrage « Les arbres de l’évolution » (Hachette), aboutissait à une hypothèse : Si…, alors avant 2080, surviendrait la transformation la plus importante que toutes celles que l'homme moderne a connues depuis son apparition… !

 

Commentaire PIERRE PAYEN 14h39

Comment présenter (en ~ 5000 signes) de manière plus synthétique, étant donné le contenu des articles précédents développant à chaque fois les rôles primordiaux des trois composantes du cerveau, notamment celui du cerveau des émotions (le ressort de l’épanouissement de la Société de consommation), la différence entre l’homo sapiens et « l’homme vrai », les structures du « Jeu de la vie », et surtout le « Peu importe final » ? !

Je remercie le Monde d’avoir publié ces propositions. END !

 

***J’espère pouvoir stopper l’envoi de billets dans la mesure où il ne me semble pas possible d’ajouter quoi que ce soit d’original, d’inattendu, à cette programmation ! Mais ? !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.