Humour. A propos des animaux ! ! !

Je ne veux plus intervenir mais l’antiracisme incite à montrer que les animaux méritent qu’on parle d’eux en +++ If this hadn’t been CAUGHT ON CAMERA, no one wouldn’t have believed how ANIMALS SAVE EACH OTHER

*** *** *** https://youtu.be/jBKLhXeI60s

Ne trouve-t-on pas plutôt ce qu’on cherche ? !

Depuis Descartes et sa méthode excellente à l’époque mais qui n’en est pas moins rudimentaire et-et surtout stupide dans le Monde du vivant, encore plus dans celui de la macronnerie verticale, on réduit les animaux à des « riens », peut-être même des « Moins que riens » » … ! (Comme dans le Bible ! ! !)

Chez les juifs, si on en croit les Rothschild, les animaux ne sont pas vénérés !

(VOIR FREUD !) NOTRE GRAND AMOUREUX DE SA MÈRE SYMBOLIQUE, à qui il veut « toujours plus » prouver qu’il n’est pas le triple looser (2 à l’entrée de Normale-sup, un 1ier échec à l’entrée de l’ENA) mais « LE MEILLEUR FILS » DIGNE D’ELLE, en devenant par tous les moyens le « Napoléon 4 » leader de l’UE, A AUSSI PASSÉ UN CONTRAT (lequel ? ! Devinez !) AVEC EUX !

CE CONTRAT ENGLOBE LES ANIMAUX !

Il a aussi élargi les périodes de chasse ! Il a diminué les prix des  licences ! Etc. 

Par exemple, il ne peut pas abolir la chasse à courre sans trahir sa promesse et se voir sur le champ dénoncé ! (Mais dénoncé pour quel motif ? ! ! !)

# # # # # # Le samedi 03/02/18, sur Le Figaro magazine, dans la rubrique « Vénerie La Guérilla des antichasse, page 62, est inscrit : Créé en 12961 par Monique de Rothschild, l’équipage de la Futaie des amis du baron James de Rothschild, qui chassait à Compiègne depuis 1926 ! ! 

Il a aussi promis de ne pas légaliser l'euthanasie !

Etc. !

 

On apprend aux élèves que les animaux sont presque des robots-machines !

CETTE VIDÉO MONTRE UNE EMPATHIE QUE BEAUCOUP D’HOMO SAPIENS ONT PERDUE !

Et si ces faits ont pu être enregistrés, il suffirait de chercher plus pour démontrer une généralité … !

Le Bilan de 2005 concernant notre génome n’en prend-il pas encore plus de valeur ? ! ! !

 

Le billet précédent exhibait, on ne pouvait pas plus objectivement, une implication que tous les homo sapiens refuseront, refouleront, jusqu’au bout ! ! !

Titre : « Humour² Ma vision de la prochaine ère ! LES CAUSES t. p. niées »

Bonne approche du quinternaire

Pierre Payen (Dunkerque)

N. B. Ce dimanche 14 juin 2020 Notre Jupiter parlera aux « riens », et-et aux « moins que riens » et-et aux « non riens » (Ou a-riens) à propos du racisme et du déconfinement.

Puisque se réinventant, il fera appel à son logiciel-néocortex analytique pour être sûr, cette fois, de dépasser de Gaulle et-et « être compris » !

Sa logique sera imparable, se rapprochera de celle du débat de Rodez où il avait justifié sa non adoration du mot « pénibilité » parce que cela laisse croire, quand on fait appel à l’intelligence, qu’un travail pourrait être pénible.

Il prendra d’abord soin de préciser qu’il n’aime pas le mot « racisme » parce que cela signifierait qu’il puisse y avoir par exemple des policiers racistes !

Même chose pour le mot « suicide » puisque cela laisserait entendre que  des gens puissent ne pas pouvoir s’en sortir matériellement  alors que, si on n'est pas aveugle et sourd.e, il suffit d’aller se promener sur le Champs Élysées (En dehors des jours de manifestation) pour s’apercevoir que des tas d’articles sont en présentation  et-et ne demandent qu’à partir avec qui décidera de donner un chèque ad  hoc (N’est-ce pas le même processus qui est en place à la SPA, excepté que les produits n’aboient pas ? !)

Quant au mot « rupture », il reviendra sur la différence essentielle entre « manque » et « rupture » !

Poussera-t-il la plaisanterie ironique, pouvant blesser les riens, en choisissant l’illustration du barrage en rupture de digue et le barrage en manque d’eau l’été ? !

Il terminera « triomphalement » en spécifiant, tout sourire, qu’il se méfie « toujours plus » du mot « déconfinement » parce que ce terme est associé malencontreusement à « déconfit.e » dans le sens de battu.e, défait.e, penaud.e, dépité.e, ! (Voir : air déconfit, mine déconfite, rester tout déconfit.e, contraire de triomphant.e !)

Et il criera presque, les mains s’élevant presque verticalement, « VIVE LA FRANCE DÉCONFINÉE et-et TRIOMPHANTE » !

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.