De l’humour. Un discours imaginaire entre M. Hollande et un psychanalyste.

 

(Un  vrai psychanalyste, respectant la déontologie propre à son métier, ne peut se permettre d’interpréter la trajectoire d’une personne si elle n’est pas demandeuse)

Symétriquement, si le discours n’attaque pas la notion de « dignité humaine » un hurluberlu,  peut « parler », émettre des sons sans être inquiété. Il sera considéré comme un « humoriste » !

Mais, là comme ailleurs, les dérapages involontaires puis volontaires sont fréquents ! (V. le présent français de janvier 2014 !)

M. Hollande (M. H.)., le fait que vous ayez pris l’habitude d’utiliser votre scooter en compagnie d’un garde du corps (Ne serait-ce que pour aller chercher à chaque fois des croissants dans la boulangerie proche), cela n’implique-t-il pas que vous refusiez la sécurité, que vous acceptiez d’être découvert un jour ?

Sans évoquer les questions que devaient se poser votre compagne officielle puisque celle-ci savait depuis longtemps et que le partage des lieux avait été décidé en conséquence ...

Répondre par la négative reviendrait à prouver que vous n’avez pas du tout l’envergure d’un homme d’État, ni même d’un élu quelconque ! Ce qui n’est pas !

M. H., que signifie le fait d’avoir joué, lors de l’affaire Cahuzac,  le plus longtemps possible, le rôle du sourd-aveugle ? !

Dès décembre, on vous avait communiqué une cassette et l’enregistrement, par inadvertance,  de la voix de M. Cahuzac !

Si aucun problème personnel n’avait bloqué votre réaction, vous n’auriez eu aucun intérêt au prolongement de cette situation négative pour le gouvernement !

Donc, parce que vous avez jugé que l’accusation directe de M. Cahuzac vous aurait été préjudiciable, vous avez préféré botter en touche et vous réfugier dans le mutisme et l’attente !

Ce qui est curieux, bizarre, étrange, n’est-ce pas qu’en décembre 2013 vous redoutiez que votre idylle soit dénoncée par M. Cahuzac ; que les mois suivants, vous vous jetiez dans la gueule d’un loup possible, voire inévitable au fil des mois ? ? ?

M. H., comment expliquez-vous votre démarche ? !

Puisque vous êtes intelligent, n’est-il pas maintenant clair, pour vous et pour tout le monde :

 -que vous souhaitiez plus ou moins inconsciemment que cette comédie de pouvoir présidentiel pût s’arrêter très prochainement sans intervenir directement ? !

-Que l’obligation de démissionner, pour le bien de la Gauche et de la France, vous fût apparemment imposée tout en demeurant lue comme un acte d’honneur, de DIGNITÉ et de SAGESSE ? !  

Et la conclusion du Psy : Eh bien, mon cher François, reste à souhaiter que les journalistes qui participeront à ta conférence de presse mardi 14/01/14 ne demeurent pas des sans voix, des béni oui oui mais crèvent l’abcès, te libèrent sans le vouloir !

Et entre-nous, si tout se passait bien, tu serais plus heureux et la France aussi !

Pierre Payen (Dunkerque)

Un autre angle de vue !

Quelles prétentions conscientes et inconscientes prête-t-on à M. Hollande ? !

Son inconscient ne doit-il pas être plus que complexe ? ! Hypercomplexe ? !

Il n’a jamais voulu être président !

V. son comportement en tant que 1er secrétaire de 1997 à 2007 ! En plus il a placé son Parti presque en autarcie, immobile !

C’est sa 1ère compagne qui a tenté de combler le trou !

C’est sa 2ième  qui l’a coaché, qui l’a accusé de se conduire comme un lâche, un has been, un looser. Elle a réussi à le faire maigrir ! ! ! Lui, le gourmand de Tulle ! ! ! C’était « Arrête de bouffer ! Prends-toi en main ! Ou je pars » !

Il a ensuite été tout étonné par les écartements successifs des obstacles majeurs le conduisant presque, son corps défendant, au pouvoir ! (DSK descendu par un scud, un Zorro incapable de se tenir calme et toujours plus provocateur ...)

Le 6 mai 2012, à l’insu de son plein gré, la Messe fut dite !

Il promit, jura, etc. ! ! !

Il ne pouvait pas faire moins que de dire « Le changement, c’est maintenant » (Sous-entendu, « Oyez braves gens, écoutez et voyez ce que j’ai entrepris pour rénover le Parti depuis 1997 ! Et regardez mon nouveau corps, tout neuf, de manager compétitif ! ! !)

Mais, au fond de lui-même, cette Maîtresse en bouffe ne lui revenait plus ! Elle lui en avait fait trop voir avant de le priver de nourriture !

Et illico, profitant de la situation, il se vengea et se prouva qu’il était plus coté que Valérie l’affirmait ! Il entreprit la conquête d’une belle et jeune et intelligente femme !

Sa 3ième  est Julie Gayet !

AMEN !

Il n’a plus besoin d’être président ! Il a tout gagné ! Il n’a plus rien à prouver !

Il faudrait maintenant que les journalistes soient à la hauteur de la situation et, encouragé(e)s par les internautes et les autres (un peu comme après les résultats d’une élection), l’incitent à démissionner tout en douceur, comme si cette suite était naturellement la plus digne !

Vaste programme !

N. B. Je suis persuadé que vous ne désirez pas vraiment entrer en 2017 dans le Guinness des records en tant que 1er couple (avec Me Royal) ayant réussi à détruire un Parti (dans un Système démocratique) en une seule décennie !

Alors ! Profitez, faites d’une pierre deux coups, sortez par le haut, échappez-vous de cet enfer politicien et replongez-vous dans l’épicurisme et la gastronomie !

 


 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.