Humour. Avec les voitures électriques, flambez !

L’article qui suit évoque les futurs incendies des garages-voitures sous les résidences, leurs propagations aux appartements ! SON TITRE : « LES VOITURES ÉLECTRIQUES, FUTUR CAUCHEMAR DES POMPIERS ! »

Les incendies de véhicules électriques s'éteignent différemment de ceux de voitures classiques.

Repéré par Barthélemy Dont sur Bloomberg, Jalopnik

12/10/2020 à 6h32  https://korii.slate.fr/

La qualité des batteries lithium-ion est en constante progression. Toujours plus (T. p.) petites, toujours plus (t. p.) puissantes, elles souffrent toutefois d'une faiblesse à laquelle les scientifiques n'ont pas encore trouvé de parade : elles ont tendance à prendre feu.

On se souvient de la débâcle du Samsung Galaxy Note 7 qui s'embrasait spontanément, mais aussi des récurrents accidents de cigarettes électroniques. Ce phénomène est causé par un emballement thermique, qui fait surchauffer la batterie de manière exponentielle, jusqu'à l'explosion.

Déjà dangereux, ces incidents peuvent être dramatiques lorsqu'ils touchent des voitures. Ces combustions ne sont pas courantes, mais le phénomène est suffisamment récurrent pour être préoccupant. Récemment, Hyundai a par exemple rappelé plus de 25.000 véhicules, du fait d'un risque d'inflammation de leurs batteries.

À lire aussi À quoi ressemble le futur des soldats du feu?

Le feu se déclare souvent après une collision, mais certains véhicules s'enflamment tous seuls. Et alors que les véhicules électriques se démocratisent, ces incendies devraient devenir de plus en plus courant. Les pompiers doivent donc s'y préparer, et acquérir de nouveaux réflexes.

Lors d'incendies importants, l'eau seule est rarement capable d'éteindre les flammes. C'est pourquoi tous les services modernes sont équipés de mousses qui permettent de priver les flammes d'oxygène, et ainsi d'étouffer l'embrasement.

Une batterie peut brûler 24 heures

Seulement, à l'inverse des voitures thermiques, les batteries doivent être éteintes avec de l'eau. Pour une Tesla Model S, le constructeur explique qu'il faut «environ 11.356 litres d'eau déversés directement sur la batterie pour l'éteindre et la refroidir entièrement».

Habituellement, une fois une voiture à moteur thermique consumée par les flammes, elle ne représente plus de danger. Ce n'est pas le cas des véhicules électriques : les puissantes batteries utilisées dans les voitures créent leur propre énergie, et un feu peut donc repartir longtemps après avoir été éteint.

Après un accident en Floride, une Tesla s'est ainsi enflammée plusieurs heures après avoir été éteinte. En Californie, une voiture de la même marque a brûlé trois fois dans la même journée.

À lire aussi Les Tesla ne brillent pas par leur qualité de fabrication

Dans ses conseils aux premier secours, Tesla précise qu'en cas de départ de feu, une batterie peut prendre 24 heures à s'éteindre et suggère de « laisser la batterie brûler, sous surveillance ».

D'après Bloomberg, la moitié des casernes des États-Unis n'ont pas de protocole en place pour se battre contre les incendies de véhicules électriques, et seules un quart d'entre elles se sont dotées d'un programme de formation pour cette situation spécifique.

Parce que les voitures à batteries se multiplient sur les routes, dans les garages domestiques et les parkings publics, il semble urgent que les soldat.es du feu soient dûment entraîné.es à gérer des incidents potentiellement graves.

Mon commentaire : Ne serait-il pas important d’aménager partout des terrasses de sauvetage au sommet des résidences et, pour les pompiers, de se doter d’hélicoptères (Bien sûr électriques) pour des sommes t. p. modiques en profitant de budgets communaux t. p. flambants, eux aussi ? !

*** Eh oui, l’addiction « T. p. » ne crame-t-elle pas t. p. les néocortex des riens et-et des non-riens non-illettré.e.s qui pédalent t. p. dans la semoule, voire s’enlisent t. p. les sables mouvants ?!

N. B. 1) On sait maintenant que le fait d’avoir réussi ou échoué 2 fois de suite au concours d’entrée à Normale-sup (V. M. Le Maire et-et M. Jupiter) ne change rien à l’affaire !

On ne peut être cramé.e qu’une seule fois par le T. p. ! Il ne restera que des cendres !

L’exemple le plus récent ne date -t-il pas du 16 mars ? !

Il voulait se « réinventer », « renaître de ses cendres » comme Le Phénix ! ! !

Le résultat en photo n’est-il pas plus que palpable ? ! Même si on voit sans voir, entend sans entendre ni comprendre (St-Matt Ch. 13.13)

le-clown-1-et-2

N. B. 2) Dommage que le billet d’hier n’ait pas été retenu dans les Alertes Google Humour de ce matin !

C’était : « Humour. Avant 2020 et dorénavant le futur programmé ! 12 OCT. 2020 PAR MONKEYMAN BLOG : HTTPS://BLOGS.MEDIAPART.FR/MONKEYMAN/BLOG.

Cela commençait par une triste et amère poésie « La Belette » sur l’avant 2020.

La suite partait d’une remarque du peintre Paul Klee (1879-1940)

Il avait déclaré au printemps 1915, à l’occasion d’une expo : « Plus il y a d’horreurs dans le monde, plus l’art est abstrait »

Effectivement, il y a eu une longue période de déstructuration (Tendance fin et changement d’ère)

Cette avant-dernière phase est terminée

Elle se terminait par le retour au figuratif le plus brut !

C’était le rappel de l’œuvre « L’autodestruction » de Banksy, si prémonitoire !

La conclusion insistait sur l’œuvre ou plutôt la production sans fin des « Fentes » du peintre-cutteriste Fontana constituant l’équivalent pictural du chef-d’œuvre lexical de condensation réaliste-freudien définissant l’homo sapiens !

Dommage dans le sens où il synthétisait tout !

N. B. 3) L’effet délétère, suicidaire, de cette addiction T. p. a été repéré en 2011-12 lorsque la mise en évidence des conditions du bon fonctionnement du néocortex (Donc d’une machine hyper-complexe) (A savoir : la « redondance » : la multiplicité des éléments-opérateurs secondaires mais comblant à minima les failles, favorisant les transmissions en les accélérant, etc.) n’a pas été prise en compte, a été elle aussi enterrée !

Elle s’opposait frontalement à la Société T. p tournant t. p à flux t. p. tendu pour tenter de t. p. économiser les frais de gestion, de fabrication, au mépris t. p. de la prudence et-et du principe de précaution et-et du long terme ! ! !

Le 1ier enterrement datait de 2005, de celui du Bilan concernant notre génome ! ! !

Pour les homo sapiens conditionné.e.s par l’idéologie « humaniste », il était inconcevable d’accepter que la différence entre leur génome et celui du chimpanzé pût être d’environ 1 % alors qu’on leur avait raconté qu’ils/elles étaient créé.e.s à l’image de Dieu ! ! !

Pierre Payen (Dunkerque)

Bonne fin de quaternaire !

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.