Monkeyman
Retraité E. N.. Ex (prof maths, puis documentaliste)
Abonné·e de Mediapart

2753 Billets

0 Édition

Billet de blog 14 avr. 2012

M. Sarkozy, en voulant en faire toujours trop, ne se discrédite-t-il pas ? !

Monkeyman
Retraité E. N.. Ex (prof maths, puis documentaliste)
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

M. Sarkozy, à force de jouer Zorro, n’est-il pas en train de se prendre les pieds dans le tapis ? !

L’avenir promis par M. Sarkozy est-il crédible ? !

Voulez-vous voter vraiment pour une personne, M. Sarkozy, qui, entre autres, … ! ! !

(Le masculin sera utilisé)

En 2007, M. Sarkozy, quelques semaines avant le scrutin présidentiel, a déclaré lors d’un entretien avec M. Onfray (Un philosophe à la mode) « Je n'ai jamais rien entendu d'aussi absurde que la phrase de Socrate : Connais-toi toi-même ». Ce qui se traduit par : C’est DIEU qui guide les humains. Il suffit de bien écouter ses messages, c. à d. de suivre son instinct et son intuition !

Si la connaissance de cette affirmation péremptoire et catégorique m’a vraiment effrayé, si j’ai eu très peur que les journalistes et autres s’emparent de cette stupidité pour créer un buzz et le dévaluer définitivement, favoriser l’élection de la Fée Papillon, de la hippie « new age » du Zénith, etc., j’ai déduit implicitement que l’arrivée de Ségolène n’était pas souhaitée par les communicants.

Il faut reconnaître que M. Sarkozy n’a jamais menti mais encore !

1) Il est allé de suite se faire adouber par le pape à Rome (En compagnie du futur prix Nobel de philosophie humoristique : J.-M. Bigard).

2) Des paroles de M. Sarkozy au Latran (20 déc. 07) : Sachez que nous avons au moins une chose en commun : c’est la vocation. On n’est pas prêtre à moitié, on l’est dans toutes les dimensions de sa vie. Croyez bien qu’on n’est pas non plus président de la République à moitié. Je comprends que vous vous soyez sentis appelés par une force irrépressible qui venait de l’intérieur, parce que moi-même je ne me suis jamais assis pour me demander si j’allais faire ce que j’ai fait, je l’ai fait. Je comprends les sacrifices que vous faites pour répondre à votre vocation parce que moi-même je sais ceux que j’ai faits pour réaliser la mienne. [...] Dans la transmission des valeurs et dans l’apprentissage de la différence entre le bien et le mal, l’instituteur ne pourra jamais remplacer le curé ou le pasteur, même s’il est important qu’il s’en approche, parce qu’il lui manquera toujours la radicalité du sacrifice de sa vie et le charisme d’un engagement porté par l’espérance. [...] »

3) Tout le monde reconnaît qu’il fonctionne à l’affect, qu’il n’a donc jamais l’impression de mentir mais de s’adapter à la réalité du moment, au changement.

Même M. Guaino le dit : Sarkozy est brutal (Philippe Bilger - Blogueur associé | Mardi 3 Janvier 2012 Marianne2) « Nicolas Sarkozy gère tout à l'affect. La contrepartie de l'affect, c'est la brutalité », a déclaré récemment Henri Guaino au Journal du Dimanche. Espérons pour lui que le Président ne lui tiendra pas rigueur pour son excès de franchise...

4) Son Dieu ne lui a pas permis de prévoir la crise des subprimes de 2008 alors que la bulle de l’immobilier gonflait déjà en 2007 aux Etats-Unis !

Quand Nicolas Sarkozy vantait les subprimes ... 17/10/2008 Le Post Archives. La plupart des sites d'infos et pas mal de journaux (une synthèse ici) ont déjà écrit que Nicolas Sarkozy, alors futur candidat à l'élection présidentielle 2007, chanta, haut et fort, les mérites du crédit hypothécaire ; appelant de ses vœux des subprimes à la française. Ces subprimes, venus des États-Unis, et qui ont provoqué l'effondrement du système financier international. Ce fut le cas, en 2005 notamment, dans un discours prononcé à l'Assemblée nationale, lors de la Convention sociale de l'UMP "Pour une politique de justice et de responsabilité" (le 17 mars). Le futur président expliquait alors : « Il faut mettre en œuvre rapidement la réforme du crédit hypothécaire. Ce n’est quand même pas excessivement audacieux de proposer que les crédits immobiliers soient tout simplement et uniquement garantis sur la valeur des biens achetés ; ni excessivement anormal de demander aux banques d’accorder sur la même hypothèque un nouveau crédit, lorsque le précédent emprunt a été partiellement remboursé. Il faut inciter les banques à prêter à tous et pas seulement aux plus aisés. » La proposition figure en toutes lettres ailleurs : dans l'Abécédaire des propositions du candidat à la présidentielle ...

5) La politique menée d’entrée de jeu par M. Sarkozy (Le Fouquet’s, le yacht de Bolloré, la Rolex, les lunettes Ray-Ban, l’exhibition bling-bling etc.), ne se trouve-t-elle pas toujours en harmonie avec les recommandations de son Dieu ? !

Ev. s. st.-Luc ch. 6-24 « Mais malheur à vous, riches, parce que vous avez votre consolation dans ce monde ». Ch. 6-25 « Malheur à vous qui êtes rassasiés, parce que vous aurez faim ! Malheur à vous qui maintenant riez, parce que vous serez réduits aux pleurs et aux larmes ». Ch. 19.24 s. st.-Matt « Je vous le dis encore une fois : il est plus aisé qu’un chameau passe par le trou d’une aiguille, qu’il ne l’est qu’un riche entre dans le royaume des cieux ».

6) Si M. Sarkozy a jugé bon d’éliminer M. Kadhafi en 2011, si la Libye vit maintenant sous la charia des islamistes, si sa disparition a provoqué le déséquilibre des pays voisins (V. par ex. le Mali), ne voulait-il pas doter Kadhafi du nucléaire jusqu'en 2010, selon Me Lauvergeon ? ! (V. le 10.04.12 20minutes.fr ; v. a. L’Express du 11.04.12)

7) Etc. !

8) N’est-il pas actuellement, parce qu’il se sent aux abois, en train de multiplier ses changements de position, de laisser apparaître « toujours plus » (t. p.) ses inconséquences, incohérences, ses zigzags ? !

Il imite à la TV Canteloup quand il présente un pseudo mea culpa (Affaire du Fouquet’s), se veut le « Président du peuple », voire « Président des pauvres » ! Il se droitiste ou l’inverse, drague tous azimuts : le FN, le Centre, les retraités, etc. !

9) Si nous avons eu la chance d’échapper à l’asphyxie dans les sables mouvants « ségolinesques » en 2007, ne serait-il pas temps de s’écarter définitivement d’une sorte de suppôt soi-disant de Dieu qui a démontré pendant 5 ans qu’il n’était pas du tout ce qu’il prétendait, que sa dite vérité n’était pas du tout en phase avec la situation concrète?

~~~ Même si ses concurrents laissent beaucoup à désirer, à l’inverse du constat de 2007, le choix le « moins pire » ne se situe-t-il pas du côté adverse ? !

10) En plus, il se retrouve prisonnier d’une promesse faite à la « bombe atomique » Boutin. Il s’est réengagé en 2012 à refuser la légalisation de l’euthanasie !

La crise financière de la Société « T. p. », de la civilisation religieuse judéo-chrétienne et musulmane, ne pourront que s’amplifier. Après l’élection, la dépréciation de notre capital s’intensifiera « t. p.» ! Les centres de soins palliatifs déjà trop peu nombreux, manquant de moyens et de crédits, seront donc « t. p. » déficients, défaillants !

~~~~~~ Si M. Sarkozy tente désespérément de se rallier les retraités en leur promettant de manière dérisoire, voire surréaliste, l’avancée d’une semaine du paiement de leurs pensions, ceux-ci doivent saisir que ce qui les attend est totalement occulté !

Ils devront, s’ils sont victimes d’une maladie mortelle, lapider d’abord dans des couloirs d’hôpitaux « t. p. » submergés, attendre ensuite dans la souffrance une place « t. p. » éventuelle ou improbable dans un centre de soins palliatifs débordé, végéter des heures et des jours dans une sorte de coma artificiel, les soins étant interrompus ! (Mais d’après les témoignages de parents, le corps de leur fils se convulsait parfois … alors que l’infirmière prétendait que « Tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes » puisque, théoriquement, celui-ci était inconscient ! ! !)

Le processus infernal sera organisé au nom d’un Dieu soi-disant d’amour mais transformé en diable et valorisant la souffrance telle celle de la crucifixion du Christ ou celle de l’Inquisition si bien personnalisée par la tête ou le regard de la cheffe Boutin lors de sa prestation à la TV quand elle a (presque) insulté en direct Me Chantal Sébire ! Alors qu’elle venait d’écrire à M. Sarkozy pour obtenir l’autorisation de mourir …, la Dame Boutin (Dite aussi Madame 9500 euros !) se déclara « scandalisée qu'on puisse envisager de donner la mort à cette femme parce qu'elle souffre et qu'elle est difforme » … !

A noter à décharge : « Que les « homo dits sapiens (C. à d. « sages » ! Tel M. Sarkozy)» soient opposés à l’euthanasie, c’est normal ! »

L’expression « La dignité humaine » suffit à clore le débat !

Un « homme vrai » n’accepte de vivre que dans la « dignité » parce que l’activité de son « néocortex » est prédominante !

Il « réfléchit » vraiment !

Les autres, privilégient les deux composantes anciennes du cerveau : le « cerveau reptilien », le « cerveau mammalien ou des émotions » qui est présent chez tous les mammifères. Sa démarche est analogique et non pas analytique !

-Le cerveau reptilien se limite à la maintenance de la vie par tous les moyens possibles, abrite l’instinct de survie !

-Le cerveau des émotions assure le pilotage automatique, la mémorisation évaluée comme plus ou moins agréable et désagréable, la quête des plaisirs basiques !

Il faudra attendre l’éclosion de « l’homme vrai » dans l’Ère suivante et très prochaine (Après, évidemment l’effondrement de la nôtre, avant la fin du siècle !) pour que le 1er droit de « l’homme vrai » soit la disposition de son corps et de la longueur du séjour terrestre !

Les religions reposent sur la prééminence du cerveau des émotions !

Freud, vers 1920, relevait notre tendance à suivre le « principe de plaisir » (Géré par le cerveau des émotions …V. avant) au détriment du « principe de réalité » (Suite à l’analyse du néocortex).

La Société de consommation « T. p. » n’est-elle pas en train de devenir cancéreuse, envahie t. p. par la proposition

-de plaisirs devant compenser temporairement les manques et stress ressentis par le cerveau des émotions,

-de publicités et émissions et spectacles et jeux t. p. stériles et débiles ? !

Le même Freud n’expliquait-il pas que le passage de l’état de l’adolescence à celui adulte empruntait la séquence du meurtre symbolique du Père, c. à d. l’affranchissement ou l’émancipation des anciennes normes surannées, dépassées ? !

~~ Le contexte est-il modifié ? !

De plus en plus de gens ne sentent-ils pas que nous naviguons sur le Titanic2 ? !

Enfin, si cela vous intéressait, une hypothèse résultant d’une enquête scientifique statistique sur l’évolution a été émise en l’année 2000 par des chercheurs reconnus : Laurent Nottale (Spécialiste des fractales), Jean Chaline, Pierre Grou.

Elle est consultable sur Internet à l’adresse «Les arbres de l’évolution » ! Elle s’articule sur une supposition : Notre caractère fractal !

Le 6 mai 20 h et x mn, une confirmation toute fraîche pourrait s’ajouter !

Payen Pierre (Dunkerque)

N. B.1 Si M. Sarkozy, en prenant des risques insensés parvient parfois à ses fins … parce que ses adversaires se laissent piégés, à long terme, cette tactique peut-elle se révéler payante ? !

~ L’un des derniers exemples n’est-il pas la manipulation de l’affaire de Toulouse ? !

Alors que le mardi 20 mars 2012 soir la police toulousaine savait où se trouvait le tueur, qu’il suffisait donc d’attendre tranquillement sa sortie de l’habitation pour l’interpeller en douceur, le brainstorming de l’Elysée décida d’organiser la théâtralisation maximale de la capture via l’intervention du RAID à 3 h du matin, pour mieux frapper les esprits, pour tenter de rappeler l’image de Sarkozy Superman ! Pourquoi ses contradicteurs n’ont-ils pas relevé « l’ h é n a u r m i t é » de l’arnaque ? !

~~ Pourquoi, à part Me Eva Joly, aucun soi-disant responsable politique n’évoque les histoires des casseroles ? !

L’épilogue ne peut-il pas se décliner sous la forme d’une interrogation de type similaire : « Comment interpréter la réponse de M. Sarkozy concernant l’affaire du Carlton : «~ Je ne savais pas du tout » ? !

S’il ne persiste-t-il à nous prendre pour des imbéciles, il se conforme au code de la realpolitik !

Par ex., soi-disant que Me Aubry n’avait aucun renseignement provenant des policiers et commissaires lillois … à propos des promenades de DSK !

Leurs ignorances n’impliqueraient-elles pas que les Services de renseignements de gauche comme de droite fussent plus que nuls ? !

Que M. Sarkozy le fût doublement puisqu’il n’a pas limogé les incompétents illico ? !

De manière nettement plus mystérieuse, comment Me Aubry, favorable à la promotion présidentielle de DSK, pouvait-elle imaginer que son poulain ne fût pas descendu en flèche par l’UMP suite à ces révélations à l’instant opportun de la campagne électorale ? !

Tous ces trucs ne ressemblent-ils pas aux faits divers des BD où des héros tels que les Dupont, le professeur Tournesol, etc., s’épanouissent ? !

Ce n’est pas la cerise sur le gâteau mais une photo supplémentaire de notre environnement !

Les patients britanniques priés de faire place aux urgences (Le Monde14 avril 2012)

Malgré les réformes en cascade, le service national de santé britannique, le NHS (National Health Service), demeure une cour des miracles.

Pas une semaine ne se passe sans que ne soit révélé un scandale ou autre défaillance aux conséquences dramatiques.

Ainsi, pour libérer des places à l'hôpital, quelque 400 000 patients, en majorité des personnes âgées, seraient, chaque année, renvoyés sans vergogne chez eux entre 23 heures et le petit matin.

Dans son édition du 12 avril, le quotidien Times a révélé l'ampleur de cette pratique courante du NHS pour répondre au manque de lits d'hôpitaux et de personnel pendant la nuit.

Ainsi, sur l'île de Wight, un patient âgé conduit en ambulance quelques heures plus tôt est obligé, en pleine nuit, de rentrer chez lui en pyjama et pieds nus, et à ses frais.

A Derby, un homme de 94 ans se plaignant de troubles respiratoires est contraint de regagner seul son logement situé au 10e étage d'une tour.

A Grimsby, une femme de 92 ans, qui s'est cassé le poignet et vient d'être plâtrée, est priée de réintégrer son domicile par ses propres moyens sans la moindre aide.

Enfin, il y a le cas nauséeux de cet octogénaire souffrant de la poitrine admis dans un hôpital non identifié. Après avoir reçu de la morphine en grande quantité, le vieillard, qui vit seul, a été ramené en taxi dans son appartement, où il est mort d'une crise cardiaque quelques heures plus tard.

Le Times a invoqué la loi sur la liberté de l'information pour interroger les 170 hôpitaux NHS du Royaume-Uni sur cette méthode consistant de facto à rationner les soins aux personnes âgées.

Se fondant sur les réponses d'une centaine d'unités de soins, le journal a estimé à 8 000 le nombre de renvois par semaine.

Les pratiques varient d'une région à l'autre.

La palme du plus grand nombre de cas revient aux services de soins intensifs du centre de l'Angleterre et de Londres, débordés en soirée.

Dans un extraordinaire exercice de langue de bois administrative, l'association des directeurs d'hôpitaux a défendu cette stratégie en affirmant qu'il s'agissait pour l'essentiel de " départs volontaires ".

Pour sa part, le NHS a promis d'ouvrir une enquête sur le scoop du Times.

S'endetter pour être opéré

Les Britanniques sont viscéralement attachés à leur système de santé gratuit et universel.

Après la période noire de sous-investissement chronique par les conservateurs lors des années 1980 et 1990, l'équipe travailliste au pouvoir entre 1997 et 2010 avait lancé un vaste programme d'investissements, gelé aujourd'hui par la coalition tory-libérale-démocrate au nom de la politique d'austérité.

Mais si les files d'attente ont été réduites, les nouveaux hôpitaux paraissent mal adaptés aux besoins.

Et que dire de ces patients qui s'endettent pour se faire opérer plus rapidement à l'étranger ou dans le privé ?

Voire s'arrachent eux-mêmes une dent face à la pénurie de dentistes du service public ?

Marc Roche (Londres, correspondant) Le Monde 14 avril 2012 !

N. B. 2 Si jamais vous choisissiez de reconduire pour 5 ans M. Sarkozy, ne seriez-vous pas obligés de reconnaître que vous êtes profondément et génétiquement « fractals » ? !

N. B. 3 Je viens de relire, d’essayer de corriger des erreurs d’inattention. J’ai trop l’impression de parler ou de m’exprimer inutilement …

Tant pis s’il subsiste des irrégularités ou peu importe ! J’ai l’impression que je n’ai pas à participer plus dans ce débat …

N. B. 4 S’il y a une attaque contre les religions, cela n’implique absolument pas un accord avec le matérialisme, l’athéisme ! Au contraire !

Le néocortex incite, étant donné les petites limites de nos cerveaux, à penser que le mystère de l’Univers nous est inaccessible, que nous ne savons qu’une chose sérieuse : « Nous ne savons rien ! » Et donc pas plus qu’il y a x milliers d’années !

Dans le même ordre d’idées, pour que tout ne soit pas absurde, horrible (Les injustices étant si énormes, monstrueuses, répandues dans certaines régions de la planète), il est nécessaire que, durant le cycle suivant ou l’après-vie, un rééquilibrage général survienne !

Par analogie, un spectacle théâtral ne se révèle-t-il pas en tant que chef-d'œuvre par la richesse, la diversité, la multiplicité, de tous les « bons » et « mauvais » rôles ? Et ce qui se passe dans les coulisses a-t-il un rapport avec le jeu de scène ? Attribue-t-on nécessairement le rôle le plus facile à l'actrice ou l'acteur le plus doué(e) ?

Si on introduisait l’expression « Jeu de la vie », n’évoquerait-elle pas aussi parfois « L’enfer du jeu » si on s’y accrochait désespérément.

Certains ne rêvent-ils pas d’immortalité alors que tout est structurellement quasiment « cyclique » entre les points ou moments de rupture de la physique quantique …? (Presque comme dans la Bible mais à une symétrie près puisque les déchus étaient condamnés éternellement et ne pouvaient s’échapper !)

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
Des femmes et des enfants survivent dans la rue à Bagnolet
Une vingtaine de femmes exilées, et autant d’enfants, dont des nourrissons, occupent un coin de rue à Bagnolet depuis le 4 août pour revendiquer leur droit à un hébergement. Une pétition vient d’être lancée par différentes associations pour soutenir leur action et interpeller les autorités sur leur cas.
par Nejma Brahim
Journal — Logement
Face au risque d’expulsion à Montreuil : « Je veux juste un coin pour vivre »
Ce mardi, une audience avait lieu au tribunal de proximité de Montreuil pour décider du délai laissé aux cent vingt personnes exilées – femmes, dont certaines enceintes, hommes et enfants – ayant trouvé refuge dans des bureaux vides depuis juin. La juge rendra sa décision vendredi 12 août. Une expulsion sans délai pourrait être décidée.
par Sophie Boutboul
Journal — Énergies
La sécheresse aggrave la crise énergétique en Europe
Déjà fortement ébranlé par les menaces de pénurie de gaz, le système électrique européen voit les productions s’effondrer, en raison de la sécheresse installée depuis le début de l’année. Jamais les prix de l’électricité n’ont été aussi élevés sur le continent.
par Martine Orange
Journal — France
Inflation : le gouvernement se félicite, les Français trinquent
L’OCDE a confirmé la baisse des revenus réels en France au premier trimestre 2022 de 1,9 %, une baisse plus forte qu’en Allemagne, en Italie ou aux États-Unis. Et les choix politiques ne sont pas pour rien dans ce désastre.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Faire face à l’effondrement du service public de santé
Après avoir montré l’étendue et les causes des dégâts du service public de santé français, ce deuxième volet traite des solutions en trompe-l’œil prises jusque-là. Et avance des propositions inédites, articulées autour de la création d’un service public de santé territorial, pour tenter d’y remédier.
par Julien Vernaudon
Billet de blog
Ce que nous rappelle la variole du singe
[REDIFFUSION] A peine la covid maitrisée que surgit une nouvelle alerte sanitaire, qui semble cette fois plus particulièrement concerner les gays. Qu’en penser ? Comment nous, homos, devons-nous réagir ? Qu’est-ce que ce énième avertissement peut-il apporter à la prévention en santé sexuelle ?
par Hervé Latapie
Billet de blog
Variole du singe : ce que coûte l'inaction des pouvoirs publics
« L'objectif, c'est de vacciner toutes les personnes qui souhaitent l'être, mais n'oublions pas que nous ne sommes pas dans l'urgence pour la vaccination ». Voilà ce qu'a déclaré la ministre déléguée en charge des professions de santé, au sujet de l'épidémie de la variole du singe. Pourtant pour les gays/bis et les TDS il y a urgence ! Quel est donc ce « nous » qui n'est pas dans l'urgence ?
par Miguel Shema
Billet de blog
Variole du singe : chronique d'une (nouvelle) gestion calamiteuse de la vaccination
[REDIFFUSION] Créneaux de vaccination saturés, communication inexistante sur l'épidémie et sur la vaccination, aucune transparence sur le nombre de doses disponible : la gestion actuelle de la variole du singe est catastrophique et dangereuse.
par Jean-Baptiste Lachenal