A Dunkerque, Malo-les-Bains, la dangerosité de la digue !

Ce billet est a priori hors-sujet. Pourtant si une personne cherchait sur Internet des renseignements sur la plage de Dunkerque, cela pourrait permettre à son enfant ou/et ses parents d’éviter une possible mort totalement stupide. Le danger des trottinettes électriques a été oublié !

Validation message au Président

Boîte de réception

x

nepasrepondre@ecrire.elysee.fr

16:26 (il y a 0 minute)

À moi

Madame, Monsieur,

Nous vous informons de la bonne réception de votre message. 
Toutefois, pour que l’envoi à la Présidence de la République soit effectif, vous devez cliquer sur le lien suivant : https://ecrire.elysee.fr/validation_mail/fe2bdb8027b2fb43cbcea7beb0aec187ea36a4e1f59df589028796fe8582dd78
Sans confirmation de votre part, le message posté sur le site sera effacé sous 72 heures.

---
L’outil Ecrire au Président
Présidence de la République

=========================================================================================================

Voici, pour votre information, le contenu du message que vous avez saisi (validation impérative via le lien ci-dessus) :

Votre identité :
Monsieur 
PAYEN
Pierre

Vos coordonnées :
65 AVENUE DE LA LIBÉRATION BAT. 3, 161
59140 DUNKERQUE
France

Vous êtes un particulier

Votre sujet :
Exprimer une opinion

Votre message :
Monsieur le Président de la République,
Bonjour.

Cette seconde lettre prendra, dans le futur, toute son importance devant un tribunal. (Elle sera communiquée au maire concerné et au journal ...)

M. le maire de Dunkerque, M. Patrice Vergriete, d’après un article du journal La Voix du Nord, vient de prendre position concernant la circulation des vélos sur la digue de la plage Malo-les-Bains !

« S’IL Y A TROP D'ACCIDENTS, ALORS NOUS INTERDIRONS LES VÉLOS. » (V. l’article placé à la fin)
En bref, voici ce qui arrivera un jour ou l’autre.

La Maman est désespérée ! 

Elle venait de débarquer sur la digue de la plage de Dunkerque : Malo-les-bains.
Elle savait que le centre balnéaire avait été réaménagé !

Elle marchait, tenant sa petite fille par la main, celle-ci gardant une poupée de l’autre.
La poupée tomba, la petite fille lâcha la main de sa maman, se baissa en se tournant pour la récupérer.

Mais un jeune, pressé, passait en vélo, zigzaguant au milieu des promeneurs/euses !

Le choc fut violent. La petite victime fut projetée sur le sol au mauvais endroit. Elle décéda quelques minutes plus tard, le visage en sang, touchée à la tête …

*** Son avocate lui a annoncé qu’elle n’avait jamais vu, revendiqué sur un journal, un tel mépris du public de la part d’un maire ! En plus polytechnicien ! Qu’il méritait de nombreuses années de prison pour mise en danger de mort  d’enfants et de vieilles personnes !

 Le titre de l'article de « La Voix du Nord » du 13/16/19 indique implicitement l’existence d’un problème, d’un danger permanent :« Et les vélos et les autos dans tout ça ? » 

Durant la période estivale 2016, la ville de Dunkerque avait décidé de mener une expérimentation autour de la piétonnisation de la digue des Alliés. Estimant que le test s’était révélé « satisfaisant », elle a décidé de le reconduire, ce qui signifie que la digue est désormais piétonne d’avril à octobre. 
Les vélos « pas prioritaires » 
Quid des vélos sur la partie entièrement réaménagée ? Le maire Patrice Vergriete répond : « La digue des Alliés est une zone de rencontre. 

Aujourd’hui, les vélos n’y sont pas interdits, mais ils ne sont pas prioritaires par rapport aux piétons. En cas d’accidents, en clair, c’est le vélo qui sera à 100 % responsable. » 

Plus globalement, l’élu prône une « cohabitation intelligente » entre vélos et piétons. 
En substance, si la digue des Alliées est noire de monde, il suggère de ne pas y circuler à vélo. 
« En revanche, s’il n’y a pas grand monde, alors le cycliste peut rouler. » 

Mais Patrice Vergriete prévient : « S’il y a trop d’accidents, alors nous interdirons les vélos. » Le message est passé. 

Mon commentaire. Quel est l’article de Justice qui spécifie : 1) qu’un.e pieton.ne, sur une digue « piétonnière » doit se considérer en danger permanent, s’attendre à être blessé.e par un.e cycliste ; 2) que le maire ayant autorisé cette circulation ne peut être tenu responsable ? !

Ce maire ne se conduit-il pas comme un enfant chef de bande du film « La guerre des boutons » de 1962 ? ! Ou comme un M. Hollande 2 qui se contente d'attendre ? ! 

Veuillez agréer Monsieur le Président de la République l'expression du respect que l'on doit envers tout président de la République

 ...     .................      ............................................

 N. B. Ce billet va être transmis aux médias habituels, avertis depuis des années dans d'autres courriers, de manière qu'ils puissent immédiatement en faire une première page scandaleuse provoquée par un maire qui ne mérite pas cette fonction

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.