Monkeyman
Retraité E. N.. Ex (prof maths, puis documentaliste)
Abonné·e de Mediapart

2492 Billets

0 Édition

Billet de blog 14 nov. 2019

Humour. M. Hollande va-t-il sauver les 2 librairies ? ! ! !

M. HOLLANDE, vous, l’homme d’État susceptible de devenir un vrai président de la République, qui animez les hypermarchés, VOUS ÊTES RESPONSABLE ! V. l’article de la Voix-du-Nord ! C’était « fou » de tenter de vous présenter dans une fac après l’immolation d’un étudiant !

Monkeyman
Retraité E. N.. Ex (prof maths, puis documentaliste)
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Autant que de s’afficher en skieur à La Mongie lors de la 18ième, pour montrer, via les médias étrangers, qu’on est le Superman du « rien » à qui « rien » ne résiste, of course  …

Apparemment, ne seriez-vous pas toujours aussi déconnecté des réalités ? !

Votre stage à l’Élysée ne vous aurait-il pas du tout servi ? ! Vous n’auriez donc, vraiment, rien appris ? !

ALORS, au cas où vous ne renonceriez pas définitivement, ne vous convertiriez pas prochainement en jardinier à Tulle de manière à pouvoir manger des légumes sains, ayez donc l’élégance de rembourser les livres détruits ! Achetez-les !

Cela ne vous prendra pas beaucoup de temps. Ils iront vite à lire !

# # # Après la destruction de livres à la fac de droit, deux librairies lilloises en difficulté 

Par Aude deraedtlille@lavoixdunord.fr  14/11/19

Près de 300 manifestants sont entrés mardi dans l’amphithéâtre où François Hollande était attendu.

Des manifestants, qui se sont introduits à la faculté de droit, mardi, ont détruit une partie des livres que deux librairies devaient proposer à la vente lors de la conférence de François Hollande. D’autres ont été volés. 

Des livres déchirés, devant les yeux des étudiants et des libraires. L’image a choqué. Elle marquera longtemps, aussi, la Librairie Meura et L’Affranchie. Au lendemain de la manifestation dans la faculté de droit, et de l’annulation de la conférence sur la démocratie que François Hollande devait y donner (notre édition d’hier), les gérantes de ces deux boutiques indépendantes lilloises, qui s’étaient associées pour vendre les livres de l’ex-chef de l’État lors de cet événement, expriment leur désarroi.

Nous, on pensait que cette opération nous aiderait à avoir des fonds pour l’année à venir. Là, c’est tout l’inverse.  

6 300 € de préjudice

« J’ai assisté à la destruction méthodique de tous les exemplaires disponibles, au piétinement et à la disparition de notre matériel, indique Lilya Aït Menguellet, gérante de la Librairie Meura, dans un message sur Facebook. Notre métier n’a pas de sens s’il ne permet pas la discussion des contraires et la formation d’esprits libres. »

Elle y raconte la scène, après l’intrusion des manifestants dans l’amphithéâtre F, vers 14 h 30. « Lorsque je me suis approchée des manifestants, dans l’espoir de sauver les trois cartons restants, rangés sous le stand, j’ai expliqué que ces livres étaient fournis par des libraires, qui plus est indépendants et petits. On m’a répondu avec un grand sourire et un haussement d’épaules : Elle se fera rembourser ! » Les cartons, eux, ont été aspergés de café.

Presque la totalité des 450 livres fournis par L’Affranchie ont été détruits par les manifestants, ou volés. « Nous n’avons qu’un survivant. Un seul. Et il est invendable en l’état. » La valeur du préjudice ? 6 300 €. Soazic Courbet, gérante de L’Affranchie, précise que mardi, l’assurance « a refusé de prendre en charge » le dommage. L’Université de Lille a toutefois annoncé qu’elle la soutiendra. Les Éditions Fayard ajoutent qu’elles « prolongent le délai de paiement de six mois », soit jusqu’à mai 2020.

« J’ose espérer que les gens ne pensaient pas qu’ils nous mettaient en péril, soupire Soazic Courbet. Je dois payer ces livres en décembre. Nous, on pensait que cette opération nous aiderait à avoir des fonds pour l’année à venir. Là, c’est tout l’inverse. Alors qu’on se bat pour survivre… » Trop choquée, la gérante de la Librairie Meura n’a pas pu rouvrir la boutique, hier après-midi.

Plusieurs étudiants sont venus rendre des livres. D’autres ont lancé une cagnotte. Une plainte a été déposée par l’Université de Lille.

M. Hollande, prenez conscience d’avoir eu beaucoup de chance !

Les étudiant.e.s ne vous ont pas lynché !

Qu’en aurait-il été en décembre si la contestation s’enflammait suite aux futures bourdes du jeune conquistador Attal (Telles celles qu’il a proféré sur un plateau TV en décembre passé face aux Gilets jaunes ! ! !)

IL N'A PAS CHANGÉ ! IL NE DOUTE  DE RIEN ! (Bulle d’Altermonde ….)

 UNE AUTRE IMAGE QUI ILLUSTRE LA DIFFÉRENCE ENTRE L’ILLUSION ET LA RÉALITÉ ! Entre l’homme et l’homo sapiens !

& & & & & & SUR FRANCE-INTER, ce 14/11/19, 10 h, une émission consacrée aux bugs informatiques montre que tout partira à vau-l’eau !

(L’ADDICTION » TOUJOURS PLUS », associée à ou « + » L’ENTERREMENT DU RÉSULTAT DE 2011 CONCERNANT LE BON FONCTIONNEMENT DU NÉOCORTEX DANS LA DURABILITÉ -Je l’ai déjà plusieurs fois évoqué en détail en passant par la matière blanche soi-disant inutile, l’ADN non-codant dit d’abord « poubelle » -), LE PROUVAIENT DÉJÀ !

Toujours plus de gens se suicideront parce que leurs vies seront totalement bloquées suite à des bugs ou/et déficiences informatiques !

Espérons qu’en partant, ils laisseront plus que des traces ! Elles aussi « toujours plus » inimaginables ou/et inhumaines … !

Bonne fin d’ère !

Pierre Payen (Dunkerque)

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Justice
À Rennes, la justice malmenée
En pleine mobilisation du monde judiciaire, des magistrats rennais racontent leurs désillusions et leurs regrets face à leurs propres insuffisances. Cernés par les priorités contradictoires, ils examinent chaque dossier en gardant un œil sur la montre. 
par Camille Polloni
Journal
Hôpital : « On prêche dans le désert, personne ne nous entend »
Les hospitaliers ont, une fois encore, tenté d’alerter sur les fermetures de lits, de services d’urgence, la dégradation continue des conditions de travail, leur épuisement et la qualité des soins menacée. Mais leurs manifestations, partout en France samedi, sont restées clairsemées.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Valérie Pécresse, l’espoir inattendu de la droite
La présidente de la région Île-de-France a remporté le second tour du congrès organisé par Les Républicains, en devançant nettement Éric Ciotti. Désormais candidate de son camp, elle devra résoudre l’équation de son positionnement face à Emmanuel Macron.
par Ilyes Ramdani
Journal — Extrême droite
Chez Éric Zemmour, un fascisme empreint de néolibéralisme
Le candidat d’extrême droite ne manque aucune occasion de fustiger le libéralisme. Mais les liens entre sa vision du monde et la pensée historique du néolibéralisme, à commencer par celle de Hayek, sont évidents.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Sénèque juste avant la fin du monde (ou presque)
Vincent Menjou-Cortès et la compagnie Salut Martine s'emparent des tragédies de Sénèque qu'ils propulsent dans le futur, à la veille de la fin du monde pour conter par bribes un huis clos dans lequel quatre personnages reclus n’en finissent pas d’attendre la mort. « L'injustice des rêves », farce d'anticipation à l’issue inévitablement tragique, observe le monde s'entretuer.
par guillaume lasserre
Billet de blog
« Une autre vie est possible », d’Olga Duhamel-Noyer. Poings levés & idéaux perdus
« La grandeur des idées versus les démons du quotidien, la panique, l'impuissance d’une femme devant un bras masculin, ivre de lui-même, qui prend son élan »
par Frederic L'Helgoualch
Billet de blog
Get Back !!!
Huit heures de documentaire sur les Beatles enregistrant « Let it Be », leur douzième et dernier album avant séparation, peuvent sembler excessives, même montées par Peter Jackson, mais il est absolument passionnant de voir le travail à l'œuvre, un « work in progress » exceptionnel où la personnalité de chacun des quatre musiciens apparaît au fil des jours...
par Jean-Jacques Birgé
Billet de blog
Ah, « Le passé » !
Dans « Le passé », Julien Gosselin circule pour la première fois dans l’œuvre d’un écrivain d’un autre temps, le russe Léonid Andréïev. Il s’y sent bien, les comédiens fidèles de sa compagnie aussi, le théâtre tire grand profit des 4h30 de ce voyage dans ses malles aérées d’aujourd’hui.Aaaaah!
par jean-pierre thibaudat