Monkeyman
Retraité E. N.. Ex (prof maths, puis documentaliste)
Abonné·e de Mediapart

2753 Billets

0 Édition

Billet de blog 15 avr. 2012

M. Sarkozy ou M. Hollande, élu président de la République en 2012 ? L’INTÉRÊT CACHÉ !

Monkeyman
Retraité E. N.. Ex (prof maths, puis documentaliste)
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

(Le masculin neutre sera utilisé)

Il ne s’agit pas ici de se prononcer, de donner un avis à court terme !

La question qui se pose est ici est en relation avec une hypothèse mathématique : « L’hypothèse 2080 ! » émise en l’année 2000.

Elle ne repose que sur une possibilité éventuelle : notre caractère peut-être fractal (évoquant la répétitivité, l’absence d’évolution mentale)

Des chercheurs réputés (L. Nottale est un spécialiste des fractales et directeur de recherches au CNRS, J. Chaline est directeur de recherches en Biogéosciences de l’Université de Bourgogne, P. Grou enseigne les sciences économiques à l’Université de Versailles-Saint-Quentin) ont-ils découvert que des lois " d'échelle " universelles gouvernent l'évolution de la vie, de l'économie ou du Cosmos ?

(Est-ce une Révolution épistémologique, étape majeure de la science, perspective vertigineuse ?)

Ils se sont contentés d’émettre une hypothèse : si nous suivions les schémas évolutifs des dinosaures, des rongeurs, des chevaux, des primates, des échinodermes, des tremblements de terre, des krachs boursiers, etc., nous devrions rencontrer probablement avant 2080 la transformation la plus importante que toutes celles que l'homme moderne a connues depuis son apparition ; ... les changements qui en découleraient pourraient affecter globalement l'arbre évolutif …

Des extraits des résultats de l’enquête qui est consignée dans l’ouvrage « Les arbres de l’évolution » (Hachette)

P. 338 … « Les prochaines crises sont prédites : à l’époque actuelle (1995-2000, point blanc), en 2015-2020, puis 2030-2035, etc., toutes ces dates participant de la « supercrise » culminant entre 2075-2080 (mais cela n’est qu’une date théorique limite, la date effective ne pouvant être que plus rapprochée …)

*La copie d’une partie de la page 339

La « supercrise » culminerait en 2075-2080.

Les points de crises récentes (1975,1997-2000) ne sont pas séparées …

Ce constat pourrait signifier qu’une simultanéité crise-non-crise (phénomène de concomitance et d’apparition de dimensions nouvelles prédit dans la partie 3) serait déjà en train de se manifester. …

On peut considérer, si on admet la validité de la loi, que nous sommes dès maintenant entrés dans la phase finale critique. La date de 2080 n’est en effet qu’une date butoir théorique. La vraie crise devant se produire forcément avant …

Il s’agit clairement d’un changement de société majeur, dont nous vivons les prémices actuellement …

Remarquons néanmoins que si la transformation vers laquelle nous tendons est plus importante que toutes celles qu’a connues l’homme moderne depuis son apparition …, elle n’est en rien … d’un niveau comparable aux grandes mutations évolutives …

… les changements pourraient bien affecter l’arbre évolutif globalement !

Alors qu’au départ, sa crédibilité semblait mince, jusque maintenant des indices allant dans ce sens s’accumulent … mais vont-ils persister ? Le verdict de l’élection de 2012 apportera une nouvelle indication !

2000, 2005, 2007, 2011, 2012, des dates significatives ? !

En 2005, une occasion exceptionnelle aurait pu nous inciter à faire le point sur ce que nous étions réellement, à évacuer les nombreux mythes tendant à nous définir, tel « L’homme a été créé à l’image de Dieu » (Genèse Ch. 9.6).

Le résultat de l’étude comparative de notre génome et de celui du chimpanzé (révélant ou confirmant une différence voisine de 1 %) fut enterré à l’unanimité par les croyants et les rationalistes ! L’image du « bonobo boosté » apparaissait inconcevable !

En 2007, M. Sarkozy, avant son élection présidentielle, déclara à M. Onfray (philosophe à la mode) « Je n’ai jamais rien entendu d’aussi absurde que la phrase de Socrate : Connais-toi toi-même » (V. sur Internet Michel Onfray : Dans la peau de Nicolas Sarkozy).

Si Me. Royal, les journalistes, les divers communicants avaient créé un buzz, il aurait été obligé d’expliquer qu’il suffisait d’écouter Dieu, donc de faire confiance à son instinct, à ses intuitions.

Les Français ne l’auraient pas suivi et choisi !

Effectivement, il ne mentit pas et il gouverna ainsi ! Tout à l’affect !

Même M. Guaino le dit : Sarkozy est brutal (Philippe Bilger - Blogueur associé | Mardi 3 Janvier 2012 Marianne2) « Nicolas Sarkozy gère tout à l'affect. La contrepartie de l'affect, c'est la brutalité », a déclaré récemment Henri Guaino au Journal du Dimanche. Espérons pour lui que le Président ne lui tiendra pas rigueur pour son excès de franchise...

Son succès n’est-il pas plus que mitigé ? !

N’est-il pas obligé de se présenter en tant que candidat schizophrène, de se déclarer « le président du peuple, voire des pauvres » (Les Guignols ont eu tout le loisir de le stigmatiser quotidiennement à leur façon !)

Dans ce contexte, pourquoi le réélire en 2012 ? ! Mais ? !

En 2011, l’affaire DSK aurait pu servir de catalyseur, libérer la parole des femmes, faire émerger l’influence dévastatrice et parfois délétère de la puissance du « cerveau des émotions » si elle n’est pas maîtrisée, à fortiori si les rôles des trois composantes essentielles du cerveau homo sapiens ont été délaissés puisque occultés (ou presque).

(V. a. par ex. des chiffres invraisemblables en France en 2011 : le décès d’une femme tous les 2 ou 3 jours conséquemment à des violences conjugales, les 75 000 viols enregistrés, dont un tiers d’origine familiale, parmi ~ 190 000 tentatives) !

~~~~~~ Personne n’a abordé ce problème psychologique et dénoncé l’ignorance entretenue sciemment par les capitalistes et tous les gouvernements ! ! !

Si jamais les enfants apprenaient dès l’école primaire les pièges tendus par les deux tranches primitives du cerveau, échappaient au conditionnement « Toujours plus » (une réponse à la « peur de la mort » gérée par le cerveau reptilien et son instinct de survie) cette Société tomberait illico en faillite !

En 2012, une expérience incontestable a prouvé que « Plus on est riche et moins on a de la morale » ! (V. Le Monde du 29/02/12), donc que le néocortex « ne fait pas le poids » face au cerveau des émotions et la soif de plaisirs divers !

~~~~~~~~~~~~ La réélection de M. Sarkozy le 6 mai 2012 n’aurait-elle pas l’immense avantage de « positiver » légitimement notre vision de l’avenir de la planète ? ! D’anticiper plus logiquement la fin de notre civilisation religieuse (Ou du « cycle » judéo-chrétien et musulman des homo dits sapiens) et la gestation actuelle d’une nouvelle Ère où des « hommes et femmes vrai(e)s » pourraient s’épanouir débarrassés ou vaccinés de l’addiction « Toujours plus » ? !

Payen Pierre (Dunkerque)

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
Des femmes et des enfants survivent dans la rue à Bagnolet
Une vingtaine de femmes exilées, et autant d’enfants, dont des nourrissons, occupent un coin de rue à Bagnolet depuis le 4 août pour revendiquer leur droit à un hébergement. Une pétition vient d’être lancée par différentes associations pour soutenir leur action et interpeller les autorités sur leur cas.
par Nejma Brahim
Journal — Logement
Face au risque d’expulsion à Montreuil : « Je veux juste un coin pour vivre »
Ce mardi, une audience avait lieu au tribunal de proximité de Montreuil pour décider du délai laissé aux cent vingt personnes exilées – femmes, dont certaines enceintes, hommes et enfants – ayant trouvé refuge dans des bureaux vides depuis juin. La juge rendra sa décision vendredi 12 août. Une expulsion sans délai pourrait être décidée.
par Sophie Boutboul
Journal — Énergies
La sécheresse aggrave la crise énergétique en Europe
Déjà fortement ébranlé par les menaces de pénurie de gaz, le système électrique européen voit les productions s’effondrer, en raison de la sécheresse installée depuis le début de l’année. Jamais les prix de l’électricité n’ont été aussi élevés sur le continent.
par Martine Orange
Journal — France
Inflation : le gouvernement se félicite, les Français trinquent
L’OCDE a confirmé la baisse des revenus réels en France au premier trimestre 2022 de 1,9 %, une baisse plus forte qu’en Allemagne, en Italie ou aux États-Unis. Et les choix politiques ne sont pas pour rien dans ce désastre.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Variole du singe : chronique d'une (nouvelle) gestion calamiteuse de la vaccination
[REDIFFUSION] Créneaux de vaccination saturés, communication inexistante sur l'épidémie et sur la vaccination, aucune transparence sur le nombre de doses disponible : la gestion actuelle de la variole du singe est catastrophique et dangereuse.
par Jean-Baptiste Lachenal
Billet de blog
Ce que nous rappelle la variole du singe
[REDIFFUSION] A peine la covid maitrisée que surgit une nouvelle alerte sanitaire, qui semble cette fois plus particulièrement concerner les gays. Qu’en penser ? Comment nous, homos, devons-nous réagir ? Qu’est-ce que ce énième avertissement peut-il apporter à la prévention en santé sexuelle ?
par Hervé Latapie
Billet de blog
Faire face à l’effondrement du service public de santé
Après avoir montré l’étendue et les causes des dégâts du service public de santé français, ce deuxième volet traite des solutions en trompe-l’œil prises jusque-là. Et avance des propositions inédites, articulées autour de la création d’un service public de santé territorial, pour tenter d’y remédier.
par Julien Vernaudon
Billet de blog
Variole du singe : ce que coûte l'inaction des pouvoirs publics
« L'objectif, c'est de vacciner toutes les personnes qui souhaitent l'être, mais n'oublions pas que nous ne sommes pas dans l'urgence pour la vaccination ». Voilà ce qu'a déclaré la ministre déléguée en charge des professions de santé, au sujet de l'épidémie de la variole du singe. Pourtant pour les gays/bis et les TDS il y a urgence ! Quel est donc ce « nous » qui n'est pas dans l'urgence ?
par Miguel Shema