Humour. Une autre évidence qui s'ajoute aux précédentes !

Le blocage des ministères par les hackers ! ! !

le-temps-suisse

N'est-il pas évident que la crise s'amplifiant toujours plus (V. cette addiction suicidaire adoptée par qui vous savez ! ! !), des néo-écoles de HACKERS vont se développer partout ? !

Et comme l'ETAT n'est pas le meilleur mais l'inverse, très probablement, quand "ils le décideront", ils bloqueront le fonctionnement des ministères ! ! !

(V. sur Internet tous les plans informatiques ministériels qui se sont plantés ! ! ! Demandez aux militaires ce qu'ils pensent de l'affaire de leurs salaires ! ! !)

Chère lectrice, cher lecteur,

La Suisse est-elle devenue une cible de choix pour les pirates informatiques? Depuis plusieurs mois, les annonces de hackings se multiplient dans le pays. Il y eut tout récemment Swatch, mais aussi Stadler Rail, Amag, des universités et même un hôpital. Les cas semblent se succéder à un rythme intense et le constat est le même du côté de la Confédération: une centaine d'incidents étaient annoncés chaque semaine en début d'année et c'est le double actuellement.

Motivés par l'appât du gain, les pirates informatiques exploitent toutes les failles laissées ouvertes par les entreprises et les administrations. Et ces ouvertures sont encore nombreuses, à cause d'un manque de «cyberhygiène» de la part de responsables ou d'utilisateurs qui laissent entrer les malfrats dans les systèmes informatiques. Selon les experts interrogés, compliquer la vie des pirates serait ainsi très simple, pour éviter que les attaques réussies ne deviennent plus nombreuses encore ces prochains mois.

Bonne lecture

Ce billet ne devrait pas non plus être retenu dans les Alertes Google parce que devinez !

Pierre Payen (Dunkerque)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.