Humour. Vous n’êtes pas des Sans-dents, faute de Titanic, profitez des croisières !

Une affiche publicitaire

un-paquebot-de-croisiere

AFP / JEAN-SEBASTIEN EVRARD

 

Mesdames et Messieurs, profitez de notre campagne de promotion ! Précipitez-vous ! Il n’y en aura pas pour tout le monde !

Après le 7 mai 2017, IL SERA peut-être trop TARD !

ATTENTION ! SOYEZ PRÉVOYANT€S !

À l’allure où surgissent les affaires, les scandales ... !

*** L’arrivée du FN au pouvoir pourrait impliquer un changement total de la politique économique, commerciale ! ***

Ne vous laissez pas piégé(e)s ! Assurez vos vacances ! Peut-être votre dernière croisière !

Votre imprévoyance pourrait vous amener à vous faire mordre les doigts !

Les prix des croisières augmenteraient considérablement !

... ... ... ... ... ... ... ...

LA RÉALITÉ CACHÉE (Par la DROITE, FILLON, etc.), à l’insu de leur plein gré, comme lors de l’enterrement du Bilan de 2005 concernant notre génome, comme en 2011 lors de la découverte du fonctionnement dans la durabilité du néocortex dans la « redondance » (Et non pas à flux toujours plus tendu !)

Les passagers des paquebots de croisière respirent un air 200 fois plus pollué

Sarah Liénart 15 février 2017  https://fr.express.live/

Une croisière en mer, loin de la pollution des villes, à respirer le bon air du large… Cela semble idyllique ? En fait, pas tant que ça : les passagers des bateaux de croisière pourraient inhaler « des concentrations 60 fois plus importantes de substances polluantes dans l’air » que dans des conditions normales, selon des résultats publiés par l’ONG allemande NABU.

Daniel Riger, chercheur à NABU, a expliqué que lors d’une session d’analyse de la qualité de l’air de 50 minutes sur la promenade d’un bateau de croisière, les résultats ont montré une concentration d’environ 60 000 particules par cm3 d’air. Par comparaison, une brise maritime fraîche devrait contenir 1 000 à 2 000 particules, donc les passagers inhalaient des concentrations 60 fois supérieures de polluants nocifs.

À leur pic de nocivité, ces particules fines nocives auraient même atteint des concentrations 200 fois supérieures à un cadre naturel au grand air, 20 fois le taux rencontré dans le centre urbain animé d’une ville portuaire.

Les choix économiques priment

En plus des particules fines, les passagers sont aussi exposés à l’oxyde d’azote, mais les émissions de ces substances dans les eaux européennes ne sont pas contrôlées. Certes, des appareils qui permettent de réduire les émissions de particules et d’oxyde d’azote sont disponibles sur le marché depuis des années. Mais selon NABU, les compagnies de croisière sont réticentes à les installer car ils fonctionnent avec des types de carburants plus chers que ceux habituellement utilisés.

Monsieur François Fillon, sa conseillère Virginie Calmes, quand on les questionne, répondent par un simple « Où est le problème ? »  

MAIS ENCORE ! CES PAUVRES RICHES NE SONT PAS PLUS ÉPARGNÉ(E)S l’HIVER À LA MONTAGNE ! Et si la pollution dans les Alpes annonçait la fin du ski ?

les-alpes-paysage

video-de-bienvenue-a-chamonix

Plusieurs collectifs ont lancé des campagnes citoyennes pour une meilleure qualité de l’air comme au pays du Mont-Blanc. La pollution de l’air dépasse les normes légales, avec des conséquences néfastes sur la santé. Ils demandent aux pouvoirs publics des mesures d’amélioration de la qualité de l’air mais ils ont du mal à se faire entendre!

Retrouvez toutes les infos sur le collectif Inspire www.inspire74.com ainsi que sur leur page Facebook Inspire 74
Également sur la page Facebook Les Sentinelles de la Vallée de l'Arve
Ainsi que sur www.vendredivert.org

Une vidéo réalisée par Seven Twenty Productions

Et pendant ce temps dans la vallée de l'Arve, on nous raconte que les 4'000 camions montant chaque jour au tunnel du Mont-Blanc et que les 90'000 frontaliers faisant l'aller-retour tous les jours avec la Suisse polluent moins que les poêles à bois (et que finalement le transport ne contribue pas tant que ça au réchauffement climatique et à la pollution des vallées. À savoir, la région reste très pauvre en transport public et sans voiture il reste assez difficile de se déplacer.) ! Bien évidemment c'est bien plus facile pour garder le poumon économique du département qui va finir par être bien noir et gangréné, si ce n'est pas déjà le cas !

Est-ce que Laurent Wauquiez, nouveau président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, va prendre en compte la demande des collectifs de citoyens ? L'avenir le dira, pour le moment il promet de faire des économies !

cluses-et-la-pollution

La ville de Cluses sous une belle lumière ne reflétant pas exactement la réalité de la pollution mais peut-être le moral des habitants ! Photo de Soren Rickards.

 

La nouvelle panoplie du/de la  parfait(e) skieur/euse

masques-a-conseiller

*** En plus,  des publicités mettent en avant qu’il existe des modèles « anti lacrymogène »  qui pourront « toujours plus » servir lors des manifs. !

N. B. 1) Les fumées et autres trucs du yacht de Bolloré dégagent moins  de pollution que les paquebots-villes  en circulation.

N. B. 2) Ces paquebots-villes polluent les villes où ils accostent !

 Amen. Pierre Payen (Dunkerque)

Retenu le 17/02/17 dans les Alertes Google "Humour"

Humour. Vous n'êtes pas des Sans-dents, faute de Titanic, profitez des croisières !

Le Club de Mediapart (Blog)

Mesdames et Messieurs, profitez de notre campagne de promotion ! Précipitez-vous ! Il n'y en aura pas pour tout le monde ! Après le 7 mai 2017, ...

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.