Humour. Ne sommes-nous pas des superpositions quantiques ? !

Sauf que nous n’en avons pas conscience ? !

En préalable, la vie d’un électron vue de manière quantique permettra d’avancer.

[[[Internet : Que signifie Superposition quantique ? - Definition IT de ...

La superposition quantique est une caractéristique fondamentale - mais parfaitement contre-intuitive pour l'esprit humain - des particules plus petites que l'atome qui fait qu'elles peuvent être simultanément dans différents états.

https://www.lemagit.fr/definition/Superposition-quantique]]]

Des extraits

La superposition quantique est une caractéristique fondamentale - mais parfaitement contre-intuitive pour l'esprit humain - des particules plus petites que l'atome qui fait qu'elles peuvent être simultanément dans différents états.

….     ………          ………………………

Très schématiquement, ce principe stipule que si une particule - un électron, un photon ou un proton (entre autres particules élémentaires) - peut se trouver en un point A ou en un point B, alors il se trouve en A et en B. Idem : si un électron peut aller à 2000 km/s ou à 1000 km/s, il va à ces deux vitesses à la fois. Les états sont dits « superposés ».

Encore plus étrange, « le principe de superposition ne se limite pas à deux états », explique-t-il, « quand un électron tourne autour d'un proton dans l'atome d'hydrogène, il est sur tous les points de son orbite en même temps » et pas simplement en un point A ou en un point B ou en un point C.

*** ! ! ! Le célèbre et très chafouin Richard Feynman (Prix Nobel de Physique en 1965) prévenait dans ses conférences - regroupées dans le livre « Matière et Lumière » - que « si pour vous un électron tourne autour d'un noyau comme un satellite tourne autour d'une planète, c'est que votre vision de l'atome est restée bloquée en 1915 ».]]]

Ce que j’ai cru comprendre dans d’autres articles, c’est qu’au moment où il sera observé par une personne A, il prendra une forme X. Mais observé au même moment par une personne B, il apparaîtra un peu différemment Y.

L’observateur/trice joue un rôle …

Dans cette hypothèse (en attendant que vous me signaliez mon erreur), par extension, ne peut-on pas dire que la vision d’un.e homo sapiens est en partie fonction de l’observateur/trice, de l’instant de prise de contact, du contexte, etc. ?

Quant à ajouter le qualificatif « objectif/ive », ne serait-ce pas suicidaire ? !

En mathématique, on a pris la précaution de définir de manière univoque chaque terme utilisé ; on a adopté une « axiomatique » (Un référentiel examiné et trouvé apparemment non contradictoire, cohérent, pour nos petits cerveaux, faute de mieux …)

[[[Axiome — Wikipédia

L'ensemble des axiomes d'une théorie est appelé axiomatique ou théorie axiomatique. Cette axiomatique doit être non contradictoire. Cette axiomatique définit la théorie. Un axiome représente donc un point de départ dans un système de logique. La pertinence d'une théorie dépend de la pertinence de ses axiomes et de leur interprétation. L'axiome est donc à la logique mathématique L'axiome est donc à la logique mathématique, ce qu'est le postulat à la physique théorique. Dans tout système de logique formelle, il y a comme point de départ des axiomes.... https://fr.wikipedia.org/wiki/Axiome ]]]

*** Dans la vie courante, la plupart du temps, ne se contente-t-on pas de « voir midi à sa porte » ? !

Ledit « cartésianisme » qui date du 17ième siècle n’est-il pas trop rudimentaire, obsolète ? ! sa « logique » ne lui interdit-elle pas de pénétrer dans le Monde de l’infiniment petit, donc dans le Monde du vivant ? !

Les homo sapiens ne se contentent-ils/elles pas de vivre en dehors de leurs pompes ? ! Dans les illusions, fantasmes, belles histoires ou l’inverse, le « verbe » ? !

(Les chrétien.ne.s, ne peuvent être étonné.e.s puisque la Bible annonce :

Ch. 1.1 st. Jean Au commencement était le verbe   

St-Matt Ch. 13.13 : « C'est pour cela que je leur parle en paraboles : parce qu'ils voient sans voir et entendent sans entendre ni comprendre »

Chap. 5.3 du Sermon de la montagne : « Bienheureux les pauvres d’esprit, parce que le royaume des cieux est à eux »

Luc ch. 23.34 Et Jésus disait : « Père, pardonnez-leur, car ils ne savent pas ce qu'ils font », etc.

Et-et l’apocalypse ou changement d’ère !)

Et-et encore plus important, est-on capable de s’évaluer ? ! Sommes-nous dépourvu.e.s d’un « ego » qui trafique tout en permanence ? !

*** *** Ne sommes-nous pas des agglomérats et-et condensations de quanta d’énergies (corpuscules/ondes) ? ! (N’y aurait-il pas des mises en relation possibles et-et intéressantes ? !)

Cette approche transgressive de la (Sinon « vraie ») plus proche possible réalité, synonyme du changement fondamental de paradigme, ne serait-elle pas une avancée plus qu’exceptionnelle ? ! Un début de changement, « à froid », de dimensions (Ce qui ne serait encore jamais vu) ? !

Finis les jugements à l’emporte-pièce tels les cons, les salauds, les capitalistes, les pervers, les verticaux, les horizontaux, les tordus, les Jupiter, les Sisyphe, les riens, les fous, les xyz.e.s !

Mais un contenu éducatif presque opposé à l’ancien, c. à d. la prise en compte de tas de nouveaux paramètres, à commencer par le mode de fonctionnement du cerveau, etc. ! ! !

N’est-ce pas une évolution dans la continuité absolument impossible puisqu’elle remet en cause toutes les structures d’une société dépendant de l’addiction « TOUJOURS PLUS » stupide, suicidaire à long terme ? !

Le biologiste-philosophe, 1914-1995, Henri Laborit, pour s’amuser, pour provoquer ladite Gauche, en 1981, avait proposé cette initiation au mode de fonctionnement du cerveau ! ! !)

N’est-ce pas le rôle précis du changement d’ère ? !….

Pierre Payen (Dunkerque)

N. B. Qui a conscience d’être une suite permanente de superpositions quantiques évidemment toujours en variation ? !

Et pourtant, en faisant plus attention, n’est-ce pas la RÉALITÉ VRAIE ?

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.