Humour. Gala rappelle « L’IRRESPONSABILITÉ » de QUI ? !

TOUT DE MÊME, laisser un homo sapiens gouverner alors que celui-ci prouve son inconscience, C’EST QUOI ? ! Gala Best-Of 12:26 (il y a 2 heures) https://www.gala.fr/ 17/01/21 N'EST-CE PAS SIDÉRANT ? !

Retenus dans les Alertes Google humour du 18/01/21

humour-lirresponsabilite-de-qui-kes-echecs-et-projets-de-jupiter-a-partir-de-geluck
M. Macron, qui a écarté le virus jusqu’au 16 mars, trouve « INDIGNES » LES MÉCONTENT.E. S ! Parce qu’Il nage encore dans sa réforme des retraites à faire passer coûte que coûte !!

Emmanuel Macron très remonté : « L'indignité est parfois sans limite »

« Un vieux truc de politicard »

Agence 6 Media | samedi 25 avril 2020 à 11h09 - Mis à jour le dimanche 26 avril 2020 à 10h27

La crise du coronavirus bat toujours son plein et le gouvernement travaille d'arrache-pied sur un plan de déconfinement. Et dans cette situation, Emmanuel Macron n'apprécie pas d'être dérangé par des polémiques ou autres prises de position inutiles.

A propos de

Alors que le gouvernement peaufine encore son plan de déconfinement, tout en gérant l'évolution de la crise du coronavirus en parallèle, Emmanuel Macron continue de maintenir ses troupes sous pression. Il met beaucoup de poids sur les épaules de ses ministres et notamment d'Édouard Philippe, qu'il a sommé mi-avril de mettre au point le dispositif de déconfinement. Une tâche considérée par certains comme un véritable casse-tête, voire une "mission suicide" par d'autres, selon Le Parisien.

Au milieu de ce marasme politique, il y a forcément des polémiques, dont le président de la République se serait bien passé. Il a souvent bien du mal à cacher sa colère mais garde, même dans ces moments-là, le sens de la formule. Selon Le Canard enchaîné du 22 avril, Emmanuel Macron a été ulcéré par les plaintes déposées à la Cour de justice de la République, contre Édouard Philippe ou d'autres ministres, pour "mise en danger de la vie d'autrui", "homicide", "blessures involontaires" ou encore "non-assistance à personne en danger".

Ces plaintes, au nombre de 28, ont été déposées par des particuliers ou des associations. Mais ce qui a sans doute le plus énervé le chef de l'État à ce sujet, c'est que des élus Les Républicains -comme Éric Ciotti, Damien Abad ou Bruno Retailleau- jugent la "démarche légitime", souligne le journal satirique. À tel point qu'il aurait dit ceci sur eux en coulisses : "Les mêmes qui font mine de ne pas vouloir de polémiques, et menacent le gouvernement de tous les procès. C'est un vieux truc sordide de politicard que de faire l'ange plein de bonté par-devant en espérant tirer profit par-derrière des difficultés du moment. « L'indignité est parfois sans limite. »

Pierre Payen (Dunkerque)

Les journalistes et autres ne sont-ils/elles pas totalement complices de cette suite ininterrompue de « Diner de cons » ? !

A voir aussi ! ! !

L'illusion de la démocratie en France ? Juan Branco [EN DIRECT] Thinkerview

https://youtu.be/yEtmZKE5jhw   2h04

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.