Humour. Notre capt-corsaire n’enfonce-t-il pas toujours plus la France ? !

A 43 ans, sans doute, est-il influencé par son épouse plus conservatrice ? ! ET-ET BIEN NON ! C’EST PLUS GRAVE ! V. a. à la fin une vidéo de Juan Branco qui le désosse ! (Serais-je censuré ? La Voix du Nord sera-t-elle censurée ? !)

LE COMBLE DU COMBLE ! COMME POUR LE VIRUS ! LE MODERNISME ATTENDRA ! ****** Pas question d’investir pour remettre à jour (Setup !) L’IMPRIMERIE NATIONALE ******

A) Une start-up nordiste injustement écartée du marché de la nouvelle carte d’identité ?  

Par Olivier Hennionohennion@lavoixdunord.fr  17/03/21

cartes-didentite

 Cosimo Prete, fondateur de Crime science technology dont les procédés sont actuellement en développement dans plusieurs pays. photos Florent Moreau

Au moment où Marlène Schiappa présente la nouvelle carte d’identité électronique, une entreprise de Loos tente de faire valoir sa propre solution, plus sûre, plus simple et pas plus coûteuse… Alors, pourquoi la France boude-t-elle CST ?  

Loos.

Cosimo Prete n’est pas du genre à se laisser maltraiter sans réagir. Le fondateur de CST (Crime science technology), entreprise basée à Eurasanté Loos et référence dans le domaine de la police scientifique ( ses procédés sont notamment utilisés par le FBI américain), a mis sur pied une solution qui permettrait à nos futurs documents d’identité de bénéficier des meilleures techniques actuelles en matière de sécurité. « Pourtant, ce que le gouvernement présente aujourd’hui est basé sur une technique qui existe depuis plus de dix ans, utilise des encres fabriquées en Suisse et connues des faussaires, et offre des sécurités déjà largement dépassées », résume Cosimo Prete.

Le jeune chef d’entreprise est d’autant plus « remonté » que sa start-up a bénéficié des aides estampillées « french tech » et du label BPI (Banque publique d’investissement). Côté compétences, trois des procédés de sécurité développés par CST figurent dans le « top 50 » de la sécurité de l’Organisation de l’aviation civile, qui fait référence au niveau mondial en matière de documents d’identité. « En clair, nous sommes reconnus pour l’excellence de nos procédés, financés par l’État et la Région, et on nous écarte au moment de mettre sur pied la nouvelle carte d’identité française. »

Les raisons de cet ostracisme sont multiples, et pas forcément très claires. La principale étant que l’Agence nationale des titres sécurisés et l’Imprimerie nationale sont des organismes d’État disposant d’une totale autonomie de choix, « et l’Imprimerie nationale refuse de travailler avec des techniques qu’elle ne possède pas », enrage Cosimo Prete. Le chef d’entreprise a bien tenté de « forcer » ces réticences, et mobilisé des parlementaires (députés, sénateurs et le président de Région Xavier Bertrand) afin d’amener le ministère de l’Intérieur à remettre en cause les choix des deux structures d’État.

« Tant que la production de la nouvelle carte n’est pas lancée, j’estime avoir une chance de me faire entendre », veut croire Cosimo Prete. Tout espoir n’est pas perdu : les experts de la gendarmerie et de la police sollicités en amont de la création de la nouvelle carte d’identité ont mis en avant les atouts de la solution CST. À l’étranger, plusieurs pays européens, le Canada ou l’Australie travaillent actuellement avec l’entreprise pour créer des documents d’identité plus sûrs : « Notre solution pourrait donc protéger les papiers de nos voisins européens et pas ceux des Français ? »

B) Vaccin : une pharmacienne dénonce « l’absence de bon sens » de l’administration  

Propos recueillis par Élodie Adjoudjmontreuil@lavoixdunord.fr

La pharmacienne d’Hucqueliers s’était concertée avec les professionnels de santé du territoire pour organiser une vaccination à la salle des fêtes, cela lui a été refusé.

Chez les professionnels de santé, la grogne monte et la colère est palpable. Cette pharmacienne d’Hucqueliers raconte sa mésaventure récente, symbole, selon elle, d’une administration qui manque de pragmatisme. 

Le 2 mars, Valérie Lefebvre, pharmacienne à Hucqueliers, adresse un courrier à l’Agence régionale de santé. « J’ai demandé si je pouvais vacciner ma patientèle à la salle des fêtes d’Hucqueliers le samedi après-midi. La médecin qui exerce à Hucqueliers se voyait mal vacciner tout le canton seule, alors elle était venue me trouver pour voir comment optimiser notre organisation et nos doses. J’ai alors contacté deux autres médecins et les neuf infirmiers du secteur, tout le monde était d’accord pour unir nos forces et vacciner le maximum de monde. Au lieu de ça, j’ai reçu un refus », explique-t-elle.

On nous dit que c’est la guerre, alors le bon sens voudrait qu’on vaccine le plus de gens possible au plus près de chez eux. 

Une décision qu’elle ne comprend pas. « Je ne demandais pas un vaccinodrome. Juste d’utiliser la salle des fêtes plutôt que mon officine dans laquelle je n’ai pas le droit de faire travailler d’autres professionnels. Et qu’on ne me dise pas que la salle communale n’est pas adaptée. Sinon pourquoi a-t-elle pu accueillir un don du sang fin février ? s’insurge-t-elle.

Avec ce refus, on divise par trois notre force de vaccination dans ce canton très rural.

On nous dit que c’est la guerre, alors le bon sens voudrait qu’on vaccine le plus de gens possible au plus près de chez eux, avec les forces dont on dispose localement.

Au lieu de ça, on nous met des freins et l’administration ne nous aide pas. »

Depuis, la pharmacienne a dû, comme ses confrères et les médecins libéraux, suspendre la vaccination en raison de l’arrêt momentané de l’AstraZeneca.

En 2021, Où se trouve-t-on ? !  

C) En passant, une incidente cocasse au 2ième degré : A la radio, on explique que, le virus aidant, le plastique est en pleine « explosion expansionniste » (Sauf que le virus résiste 9 jours sur des plastiques ! Sauf qu’à l’hôpital, les enfants prématurés sont soignés via des tas de poches contenant des phtalates <Perturbateurs endocriniens, etc.> et autres nouveaux trucs dont on ne connait pas la toxicité !) ! ! !

En une phrase : N’est-il pas en train de ridiculiser une fois de plus la France ? !

De devenir le symétrique du moderne John Fitzgerald Kennedy ou 1/Kennedy ou - Kennedy ? !

D) Les dirigeants étrangers n’auront-ils pas beau jeu de faire remarquer que celui lui qui se veut le « Plus-Plus-Plus ou « Nec plus ultra », qui se déclare capable de se réinventer à tout instant, tel Le Phénix du 21ième siècle, n’a même pas été capable de doter son pays de cartes d’identité modernes et-et déjà adoptées par les pays modernes ! ! !

De qui se moque-t-on ? !

Pourtant, ne soyons pas mauvaise langue, il est tout de même le lauréat de deux échecs au concours d’entrée à Normale-Sup ! Et mieux : de l’échec, la 1ière fois, au concours d’entrée à L’ENA ! Il ne s’en est pas remis, LUI LE THÉORICIEN DE LA MÉRITOCRATIE ! ! !

(Il est complexé ! Surtout que sa Déesse est une adepte de la hiérarchie ! Elle s’entoure des personnes à poigne qui savent la protéger ! Par ex Benalla, Mimi, etc. ! *** Elle aime les parures verticales, à boutons militaires, les fermetures-éclair verticales ! * * * Mais, curieusement, personne n’en parle !)

# # # D’où son essai « toujours plus » désespéré de se faire pardonner en devenant le prochain Napoléon « gagnant² » en tant que leader de l’UE, donc en voulant mater à toute vitesse les Gaulois en imposant par un moyen ou un autres sa réforme des retraites, donc (Entre autres ! ! !) en rejetant l’importance du virus jusqu’au 13 mars ! ! !

Dans le Point du 20/02/21, un psy, ne voulant pas « d’emmerdes inutiles », M. Jean-Pierre Winter déclare « L’intelligence de Macron est un handicap » ! ! !

Les psys auront tout le temps de le disséquer à la manière cartésienne et-et de mettre en évidence ses superpositions quantiques permanentes … !

*** S vous désiriez en connaître plus sur le personnage, sur sa puissance intellectuelle, Juan Branco l’explique en une phrase via un de ses exposés à Science-Po ! (Tout n’est que patchwork, non structuré mais un ensemble d’arguments mélangés et-et celui du bonimenteur habituel !)

Pierre Payen (Dunkerque)

 Juan Branco désosse Macron - Là-bas si j'y suis

~~~~~~ https://youtu.be/R4ZDtJOAY2M   41 mn (De mai 2019)

Cette vidéo reprend ou explique (Si on ne savait pas …) de nombreuses choses …

Cette vidéo, à de très nombreuses reprises censurées, expose les réseaux de la macronie dans leur détail. Elle a été l'un des trois contenus les plus partagés sur l'ensemble des groupes de gilets jaunes, avant qu'une vague de suppressions massives ne vienne la toucher. Publiée en décembre, elle permet de comprendre l'effondrement qui nous a touchés. Elle est remise ici pour ceux qui l'auraient ratée. Pour comprendre ce qui s'est depuis joué. La version originale et en libre accès se trouve ici: https://la-bas.org/la-bas-magazine/en...​ A compléter avec les interventions de Juan Branco invitant au soutien du mouvement avant l'acte 1 sur Arte (28 minutes) et l'entretien dans Thinkerview.

Les lectrices/teurs de Mediapart peuvent lire Le Crépuscule de Branco en ligne :

Le livre de Juan Branco est à lire en ligne :

http://branco.blog.lemonde.fr/files/2019/01/Macron-et-son-Crepuscule.pdf

Pour les autres personnes contactées, voici « Le Crépuscule » en PDF si j'arrive à le placer dans les Documents ! OUI, à ma grande surprise, en cliquant sur l’icône toute pâle, la 1ière page apparaît !

Notamment, J. Branco, qui est passé par Normale-Sup, qui l’a connu à Science-Po, explique que ses exposés étaient des « patchworks » mélangeant des tas de références diverses, selon les pratiques de bonimenteurs, au détriment de la structure … !

NOTRE DIEU A-t-il changé ? ! Lors du Débat de Rodez, son logiciel mental, qu’a-t-il sorti face à un contradicteur qui évoquait le problème de la pénibilité ? !

A l’occasion du “grand débat” sur la réforme des retraites à Rodez (Aveyron), jeudi 3 octobre, le président de la République a confié ne pas “adorer” le mot “pénibilité, parce que ça donne le sentiment que le travail c'est pénible”. FUTÉ ! ! ! Un gosse ne pourrait-il pas répliquer de cette façon ? !

[[[Novlangue : Macron n’aime pas le mot “pénibilité” du ...

A l’occasion du “grand débat” sur la réforme des retraites à Rodez (Aveyron), jeudi 3 octobre, le président de la République a confié ne pas “adorer” le mot “pénibilité, parce que ça donne le...

https://www.valeursactuelles.com/politique/novlangue-macron-naime-pas-le-mot.]]]

PLUS ABRACADABRANTESQUE ENCORE ! [[[“On s’est bourré la gueule au pastis” : la soirée arrosée ...

“ On s’est bourré la gueule au pastis !”, a révélé Emmanuel Macron, hilare, à nos confrères de Paris Match. Le Président pousse un coup de gueule contre Mark Rutte Si cette soirée fût certainement...

https://www.femmeactuelle.fr/actu/news-actu/on-sest-bourre-la-gueule-au-pastis-la...]]]

Pendant le sommet européen qui se déroule à Bruxelles, Emmanuel Macron s’est accordé une pause détente. Comme le révèle Paris Match, dans son numéro en kiosque jeudi 23 juillet 2020, le Président a profité d’une soirée bien arrosée avec un autre chef de gouvernement.

Emmanuel Macron est un Président qui n’hésite pas à se détendre et à dériver quelque peu des protocoles habituels. Entre son refuge secret à l’Élysée, ce petit plaisir qu’il s’accorde quand Brigitte Macron n’est pas là, ou encore ses gestes tendres envers son épouse lors de sorties officielles

EH OUI ! LE PAUVRE ADULESCENT, toujours sous la dépendance de sa Mère symbolique, en ayant marre de se faire « engueuler » le soir, a profité d’une occasion pour s’évader !

[[[Brigitte Macron : “Arrête tes conneries !” - France Dimanche

Brigitte Macron : “Arrête tes conneries !” Publié le 23 octobre 2018 Dans le huis clos feutré des appartements de l’Élysée, Brigitte Macron a laissé exploser sa colère contre son mari.

https://www.francedimanche.fr/actualites/brigitte-macron-arrete-tes-conneries]]]

Et comme cela ne suffisait pas, il a tenu, lui aussi, à pousser son « coup de gueule » ET-ET A LE FAIRE SAVOIR A LA FRANCE ENTIÈRE ! ! (Paris Match est à sa botte ! Sa « Mimi » et-et papesse de la presse people y officie !)

Franchement et objectivement, quel responsable, cadre hiérarchique, le lundi matin, avant que commence la journée de travail, tiendrait à déclarer officiellement « Je tiens à ce que vous sachiez que je vais me bourrer la gueule au pastis COMME VOUS ! NOUS SOMMES DONC TOUS FRÈRES ET GLOU ET GLOU … ! ! !

bourrage-de-gueule-au-pastis-macron

Comment ne pas terminer par : QUEL INTELLECTUEL-PHILOSOPHE AUSSI QUE CET ex-collaborateur du PHILOSOPHE PAUL RICOEUR (Celui qui était pas bi ni binaire mais en avance : « ET-ET » !

[[[Quand Paul Ricœur s’ouvrait à une alliance « Rouge-brun

Bien entendu, il s’étend sur le Paul Ricœur, prisonnier de guerre en 1940, conférencier des cercles Pétain qui répandent la ligne maréchaliste. L’affaire a été commentée par d’autres et par...

https://www.breizh-info.com/2020/06/05/144907/quand-paul-ricoeur-souvrait-a-une...

Paul Ricœur, le mentor pétainiste de Macron

Confronté à un passé de propagandiste pétainiste, Paul Ricœur avait reconnu une « erreur de jugement », un bref moment d’égarement de 1940 à 1941 durant son emprisonnement en Allemagne en tant...

https://www.breizh-info.com/2017/05/03/68670/paul-ricoeur-mentor-petain-macron ]]]

Pierre Payen (Dunkerque)                                                                                                                                                                                                                                                                                                 N. B. 1) Les médias des pays étrangers ont augmenté le budget (France) en commençant à recruter des journalistes supplémentaires dans l’intention de couvrir au mieux les bêtises de notre Einstein² (Ne devraient-elles pas s’accroître à un rythme exponentiel jusque le scrutin de 2022) ? !

Il est paumé ! Il scie t. p. les branches sur lesquelles il est assis !

# # # # # # # # # # # # # Il faut absolument qu'il soit réélu avec une abstention de 90 % ! Qu'il n'ait aucune majorité pour gouverner ! Pour que La France, comme en 1789, soit la 1ière à déclencher non pas la révolution mais L'ÉVOLUTION COSMIQUE ! LA DÉSAGRÉGATION conduisant au QUINTERNAIRE !

N. B. 2) Concernant les impacts des reconfinements durant le week-end à Dunkerque, seule l’interdiction des rassemblements festifs des carnavaleux (V. lesdites Chapelles !) explique la baisse des taux de contamination … Sinon, c’eut été catastrophique : De janvier à avril, chaque dimanche, tous/toutes les carnavaleux/euses, une fois la descente en ville terminée, se rassemblent dans des maisons et chantent et-et boivent et-et etc. ! ! !

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.