Humour M. BLANQUER présente le film l’ANTI-CHT’IS !

Soutien à une professeure stagiaire, mère de 3 enfants, investie dans sa commune et affectée à 800km de chez elle

Retenu dans les Alertes Google Humour (Liste supplémentaire) du 17/09/21 :

blanquer-anti-chtis-liste-supplementaire-170921

MesOpinions.com <noresponse@news.mesopinions.com> Se désabonner

jeu. 16 sept. 16:45 (il y a 7 heures)

Alerte Mobilisation !

Une pétition mobilise la communauté MesOpinions.com. Ce combat citoyen peut vous intéresser.

Soutien à une professeure stagiaire, mère de 3 enfants, investie dans sa commune et affectée à 800km de chez elle

 

lanti-chtis

    Je signe en un clic    

 

Auteur : Les personnels mobilisés du Lycée Guy Debeyre de Dunkerque

Merci de prendre le temps de lire ces quelques lignes pour aider notre collègue, Véronique D., enseignante de l'Académie de Lille et stagiaire à la rentrée 2021, affectée à 800km de chez elle

L'histoire commence pourtant par une excellente nouvelle.

Après des années de contrats précaires dans l’Académie de Lille, Véronique obtient, en juin 2021, le concours CAPLP en Coiffure.

Mais c'est rapidement la douche froide quand elle apprend qu'elle est affectée dans l'Académie de Grenoble qui ne l'attend pas (pas de besoin spécifique dans sa matière lui dit-on) au mépris de sa situation familiale (conjoint salarié et mère de 3 enfants) et de son engagement citoyen (adjointe au maire d'une commune du Nord de la France).

Après des recours infructueux et beaucoup d'attente, on l'informe, fin août, qu'un poste l'attend dans un lycée professionnel près de Grenoble. Aucune solution d'hébergement n'est proposée et malgré les recherches, il est impossible de trouver un logement pour 5 personnes à un loyer abordable pour une enseignante stagiaire dont le mari s'est mis en disponibilité pour pouvoir la suivre. Commencer l'année dans ces conditions n'est absolument pas possible.

Nous sommes à la mi-septembre et Véronique, qui a été mise en congé parental pour 1 an, n'a aucun revenu et aucune possibilité de travailler du fait de son congé parental. Elle devra, de plus, faire son stage à Grenoble à la rentrée 2022.

La situation est d'autant plus absurde qu'un poste de stagiaire existe MAINTENANT dans le lycée d'origine de Véronique (Lycée Guy Debeyre de Dunkerque, Nord) et qu'il n'est toujours pas pourvu, 3 semaines après la rentrée !

Une enseignante sans élèves et des élèves sans professeur ! C'est ça l’École de la confiance?

Doit-on s’étonner que l’on peine à trouver des candidats au concours quand on voit le sort réservé aux ‘heureux’ élus ? Quand peut-on commencer à parler de maltraitance institutionnelle ?

UNE SOLUTION SIMPLE EXISTE...

Le Ministère de l’Éducation Nationale peut très facilement réaffecter l'enseignante en stage dans son Académie d'origine et mettre fin à une situation incompréhensible et inhumaine.

Merci de signer et faire signer cette pétition afin d'aider Véronique à réintégrer sa place en tant que stagiaire dans le lycée qui l'attend !

Les enseignants et personnels mobilisés du Lycée Guy Debeyre de Dunkerque.

 Pierre Payen (Dunkerque)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.