Humour. Que peut-on encore sauver ? ! Le faut-il ? !

Près de Dunkerque, à l’hôpital de Zuydcoote : la radiologie, la balnéothérapie ? ! « L’hôpital maritime fait tout pour rester un établissement de référence »

 

A) # # # # # # Il y a toujours moins de « pognon » ! Et le matériel, qui vieillit, ne peut être remplacé que par des produits « toujours plus » (t. p.) modernes est t. p. coûteux !

Est-il nécessaire de poursuivre la démonstration ? !

(Concernant la balnéothérapie, les derniers travaux remontaient à 1984 !

Mais les deux drains (qui vont pomper l’eau de mer à 300 m au large) ont lâché !

Pour aller à Dunkerque, il faudra rouler pendant 7 km sur l’autoroute … OK. Mais en France, les trajets ne sont pas souvent aussi aisés.

Partout, les routes, non suffisamment entretenues, se dégradant t. p., il sera t. p. indispensable de grever t. p. le budget … ! D’autant plus que le réchauffement climatique accentuera t. p. leur désagrégation !

 

PROPOS RECUEILLIS PAR Benjamin Cormierdunkerque@lavoixdunord.fr   17/11/2019

 Dominique Blondiaux, directeur, a pris ses fonctions le 27 mai à la tête de l’hôpital maritime.

zuydcoote-hopital

Face à la grogne des syndicats et d’une partie du personnel de l’hôpital maritime de Zuydcoote concernant la situation de l’établissement, le directeur, Dominique Blondiaux, a répondu à nos questions. 

ZUYDCOOTE.

– Pourquoi le service de radiologie a-t-il fermé ?

« Lorsque j’ai pris mes fonctions, le 27 mai, j’ai dû très vite prendre certaines décisions. Le cas de la radiologie en est un. Il s’agissait d’un équipement vieillissant, vétuste, dont le renouvellement était estimé entre 300 et 400 000 €. Et ce pour une activité (hôpital maritime et institut Vancauwenberghe confondus) de 4,5 radios par jour. Cela ne permettait pas de garantir une fiabilité économique. On aurait dû se poser la question du remplacement de cet équipement il y a quinze ans, avant que de nouvelles structures n’apparaissent : à la polyclinique de Grande-Synthe, au centre hospitalier de Dunkerque (CHD), à Villette, à Flandre, au Pôle santé… »

– L’hôpital maritime n’en avait donc plus l’utilité ?

« Compte tenu de l’évolution des techniques en imagerie médicale, il est préférable de s’orienter vers ces établissements qui sont au top. Mon rôle de directeur est aussi celui d’un gestionnaire. »

– Une pétition contre cette décision a été lancée, signée par les médecins.

« La décision de la fermeture, actée en conseil de surveillance le 18 octobre, a fait l’objet au préalable d’une discussion en comités technique et médical. La présence historique de cet outil sur place permettait un confort. Mais je n’oublie pas le service rendu au patient : l’hôpital maritime étant inscrit dans le groupement hospitalier de territoire (GHT), la question de la mutualisation est pertinente, pour répondre au mieux aux besoins de la patientèle. Une convention a été prise avec le CHD pour disposer de fenêtres d’accueil de nos patients au sein du service de radiologie. Une autre a été signée avec le Pôle Santé. Le plus souvent, pour nos patients, il s’agit de radios de contrôle. » 

– Des inquiétudes portent aussi sur la balnéothérapie.

« Je n’ai aucunement l’intention de fermer cet outil, qui est essentiel dans la rééducation. Il est aussi notre image de marque. Mais les deux drains (qui vont pomper l’eau de mer à 300 m au large) ont lâché.

Les derniers travaux remontaient à 1984.

Une étude financière est en cours et les travaux seront faits, mais nous sommes tributaires du cycle des marées et les prochaines grandes marées ne sont pas prévues avant fin décembre. En attendant, nous avons une réponse avec la balnéothérapie de notre voisin, l’institut Vancauwenberghe. C’est de l’eau douce, mais nos patients vont pouvoir bénéficier de ce service. »

– La CGT pointe « les baisses de dotation de l’ARS ». Que répondez-vous ?

« Nous avons une feuille de route, qui a été négociée avec l’agence régionale de santé, et qui nous engage dans un contrat pluriannuel d’objectifs et de moyens pour les cinq ans à venir. Ils seront à nos côtés pour la mise en œuvre de nos projets médicaux. Nous avons aussi obtenu le renouvellement de l’ensemble de nos autorisations multi-affections. C’est essentiel pour l’hôpital et je peux annoncer que fin 2020-début 2021, nous ouvrirons un hôpital de jour en addictologie. Nous avons eu l’autorisation en juin. L’ARS nous l’a dit, elle souhaite que nous restions un établissement de référence. On s’y emploie. »

Des personnels, y compris médicaux, inquiets

Le rassemblement à l’appel de la CGT a eu lieu jeudi, sur la place de la Gare de Zuydcoote.

Jeudi, dans le cadre de la journée de mobilisation nationale de l’hôpital public, la CGT de l’hôpital maritime a appelé à un rassemblement sur la place de la Gare de Zuydcoote.

L’occasion pour les personnels présents de faire part de leurs inquiétudes sur les moyens alloués par l’agence régionale de santé (ARS). « Nous constatons toujours une baisse des dotations, malgré les efforts des agents, comme la baisse des RTT pour les titulaires, la non-titularisation des agents en CDI pourtant sur des postes vacants, la précarisation des agents en CDD », égrène Richard Lorang, aide-soignant en neurologie et secrétaire adjoint de la CGT.

Autre sujet qui ne passe pas, la fermeture du service de radiologie (lire ci-dessus). « D’un côté, la Sécu hurle sur les frais de transport et de l’autre, on envoie les patients faire des radios à 7km. Et c’est l’hôpital qui paye ! » s’insurge Jean-Pierre Decodts au nom des usagers de l’hôpital.

Courrier des médecins

La CGT regrette aussi la manière dont cette fermeture a été menée. Elle relaye un courrier, envoyé le 11 septembre au directeur, et signé par les médecins. « Il était bien convenu, au printemps dernier avec la direction de l’époque, que la continuité de ce service était indispensable, après le départ en retraite du manipulateur radio, et ce en lien avec le CHD.

Cela n’a pas été le cas. » Les médecins poursuivent : « L’accès à des radiographies standards sur place est indispensable à la sécurité des patients. »

B) ****** Ce qui se passe actuellement à Zuydcoote ne se retrouve-t-il pas déjà partout en France et ailleurs, sur la planète ? !

C) # # # # # # Le problème de la quadrature de la planète ne sera-t-il pas t. p. criant et t. p. insoluble en l’état, c. à d. en ne changeant pas de « paradigme » ? !

Paradigme, nom masculin

  • Voir aussi

Épistémologie.

  • Sens 1

Représentationvision du mondemodèlecourant de penséespoint de vue.

Exemple : Selon le paradigme de Darwinla religion catholique n'est pas compatible avec la théorie de l'évolution des espèces.

  • Sens 2(Moi : Sauf qu’elle prévoit un changement d’ère …l’effondrement de notre société « T. p. » !)

Linguistique

Ensemble des différentes formes que peut prendre un motcomme les déclinaisons ou la conjugaison d'un verbe.

Exemple : Le paradigme de la première conjugaison comprend uniquement les verbes du premier groupe qui se terminent en ER.

Traduction anglais : paradigm

  • Sens 3

Linguistique

Ensemble des unités qui peuvent se substituer les unes aux autres.

  • Sens 4

Manière d'utiliser des techniques et des exemples propres à chaque problème.

Exemple : Le paradigme de programmation

  • Sens 5

Thomas Kuhn définit le paradigme dans son ouvrage "La structure des révolutions scientifiquescomme un ensemble d'observationsde questionsde méthodologie et d'interprétation des acquis de la science.

[[[Internet : Philocité: Edgar Morin et le paradigme de la complexité

Pour Morin, « un paradigme est un type de relation logique (inclusion, conjonction, disjonction, exclusion) entre un certain nombre de notions ou catégories maîtresses » (p. 147). Un paradigme privilégie certaines relations logiques au détriment d'autres : ainsi il contrôle la logique d'un discours.

https://philocite.blogspot.com/2009/06/edgar-morin-et-le-paradigme-de-la.html

COMMENTAIRE DU PARADIGME PERDU D'Edgar MORIN

INTRODUCTION Après le paradigme introuvable de PASCAL, le paradis perdu de J.J. ROUSSEAU, vient le paradigme perdu d'EDGARD MORIN, tous traitant du postulat de la nature humaine pour définir l'homme et se positionner par rapport à plusieurs autres théories soutenues par d'autres auteurs : notamment la théorie de l'évolutionnisme.

https://mukasiens2006-2009.blogspot.com/2008/05/commentaire-du-paradigme-perdu-dedgar.html]]]

D) COMMENT ET-IL POSSIBLE QUE LE CONCEPT « ADDICTION », notamment « T.P. » ait été t. p. négligé jusqu’au début du 21ième siècle ? !

En l’année 2000, des chercheurs, en se reposant sur une enquête statistique utilisant les fractales, avaient livré une hypothèse dans le cas où notre espèce serait fractale ! La démonstration implicite est arrivée en 2005 lors de l’enterrement du Bilan concernant notre génome !

[[[Internet ou sur Mediapart : L'Hypothèse 2080 dans « Les arbres de l'évolution » (L. Nottale, J ...  https://blogs.mediapart.fr/.../lhypothese-2080-dans-les-arbres-de-l-evolution-l-nottale-... L'Hypothèse 2080 dans « Les arbres de l'évolution » (L. NottaleJChalinePGrou) Une présentation (La miennedésolé !) 17 juil. ... L. Nottale est un spécialiste des fractales et directeur de recherches au CNRS, JChaline est directeur de recherches en Biogéosciences de l'Université de bourgogne, PGrou enseigne les ...]]]

La réponse est précisément donnée et refoulée en 2005 ! ! !

E) INUTILE DE PRÉCISER UNE FOIS DE PLUS LE RÉSULTAT DE LA POLITIQUE DU T. P. AVEC TOUJOURS MOINS !

N’a-t-il pas déjà été observé, vérifié par les Mayas ? ! ! !

En 2019, des Laurent Alexandre, Cédric Villani, etc., fantasment t. p.  sur l’IA !

Notre Canada-dry jupitérien et bonapartiste est en train de t. p. dévisser ! Jusqu’où ? ! Et quand ? !

Les autres, tels Trump, Poutine, Johnson, etc., ne dénotent pas ! Ils disposaient avant de la realpolitik. Dorénavant, la « post-vérité » ou « post-truth » s’impose t. p. ! ! !

Le faux paradoxe est contenu dans le fait que tout le monde le sait et que personne ne bouge ! Il n’est qu’apparent puisque la cause tient dans le fameux « ~ 1 % » de 2005 ! ! ! Prévu aussi dans la Bible ! ! !

La seule chose que des personnes lucides et influentes pourraient apporter de manière à éviter au maximum le futur enfer terrestre, ce serait l’obtention du droit d’écourter la durée du séjour terrestre selon ses désirs …

Dans d’autres pays moins fermés, des associations se créent sur ce thème …

Notre fils de Jupiter, lui, ne copie-t-il pas t. p. la trajectoire de la vie de Jésus, la divinité en moins ? !

QUI VIVRA VERRA !

Bonne fin d’ère ! Si possible sans moi !

N. B. Plus elle sera proche, moins les homo sapiens qui se réincarneront cette fois en humain.e.s réel.le.s n'auront à peiner et souffrir pour rétablir l"équilibre de la Terre !

Pierre Payen (Dunkerque)

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.